Chalon: Dominique Juillot confirme le coach Julien Espinosa et plaide pour une Jeep Elite à 20 clubs

Sacha RUTARD
1
Le président Dominique Juillot annonce à Creusot Infos que Julien Espinosa sera toujours le coach de l’Elan Chalon la saison prochaine et il y défend sa proposition d’une Jeep Elite à 20 clubs:

«Si on veut donner satisfaction à un maximum de clubs, de dirigeants et de supporters, on décide qu’il n’y a pas de descente et on intègre en Jeep Elite deux clubs de Pro B qui montent. On passe alors à 20 clubs. C’est personnellement ce que je défends et je pense ne pas être tout seul… En basket, on peut jouer tous les trois jours et en plus on ne sait pas s’il aura des coupes d’Europe… Il faut donc le prendre en compte. Le mieux c’est donc bien de repartir à 20 clubs, avec deux descentes à la fin de la saison 2020/2021 et deux montées depuis la Pro B… (…) Il faut offrir plus de spectacles aux abonnés, aux amateurs de basket, aux supporters, aux partenaires. Il faut limiter la casse et c’est plus facile de le faire à 20 clubs qu’à 16 clubs. Il faut relancer la machine avec moins de pression sportive. Moi je propose de limiter le nombre d’étrangers, pour faire jouer plus de jeunes. C’est l’avenir de notre basket qui est en jeu. Quand il y a une crise, il faut savoir s’adapter. Et c’est possible…»

A propos des difficultés économiques qui attendent les clubs, le président bourguignon commente:

«Ne nous voilons pas la face. RMC ne payera pas la seconde partie de la saison. Tout le monde a des difficultés. Les clubs vont faire des emprunts. Nos partenaires historiques vont nous suivre, on va en perdre. Mais les collectivités, fort heureusement, sont avec nous. A Chalon comme dans d’autres villes, car le basket plait. Regardez ici, le public aime l’Elan. Même quand on était mal, la salle était bien remplie. C’est pour cela que je dis qu’il faut revenir à un spectacle local qui s’adresse au plus grand nombre. Toutes les autres ligues sportives sont comme nous, dans la difficulté. Alors moi je dis faisons confiance aux clubs, aux dirigeants. L’offre pour les joueurs ne sera pas plus grande demain Ce ne sont pas les joueurs qui fixent leurs prix. Un joueur à -30% sera toujours plus heureux qu’un ouvrier».

Photo: Elan Chalon

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
  1. OscarAbine

    En quoi 20 clubs va-t-il donner plus de “spectacle” ?
    Il aurait dit “matchs”, OK.
    Mais en augmentant le nombre de clubs, on augmente forcément la disparité de niveau. Si l’on veut faire comme certains championnats où les 4 premiers mettent 30 points tous les week ends aux équipes de bas de tableau, on peut le faire, mais bof. Et qu’en penseront les supporters des petites équipes à voir leurs favoris se prendre des taules tous les samedis ?
    Ensuite, Juillot semble oublier que le passage à 16 a été acté par la LNB, qui représente tous les clubs, qui ont voté ce passage en AG. Il n’était pas présent ?
    Enfin, le truc sur “on fera jouer plus de jeunes avec moins d’étrangers” me fait doucement rigoler. D’une part parce que rien n’oblige un club à prendre six étrangers (c’est une possibilité, pas une obligation…), d’autre part parce que rien n’empêche non plus déjà les clubs de faire jouer des jeunes. Du reste, il me semble que la Jeep Elite n’est pas le championnat le plus à plaindre en matière de nombre de jeunes qui jouent.
    Bref, encore un qui défend son pré carré…

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2020
LMMJVSD
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements