Italie: Bruno Arrigoni (Cantu): “Je suppose qu’il sera impossible de reprendre en octobre”

Sacha RUTARD
2

Il n’y a pas qu’en France où l’on recherche la bonne formule pour la reprise des compétitions. En Italie aussi. Et en Italie aussi certaines propositions peuvent apparaître baroques mais veulent s’adapter à une situation tout à fait extraordinaire.

Dans les colonnes de La Provincia, Bruno Arrigoni, un manager historique et aujourd’hui consultant technique du Cantù Basketball, livre ses réflexions:

«Je suppose qu’il sera impossible de reprendre en octobre. Mettre des gens dans une salle sans vaccin est compliqué (…) Nous organiserons un championnat de transition à partir de janvier, en l’adaptant à la formule qui sera considérée comme la plus fonctionnelle (…) Recommencer avec un championnat de transition ne doit pas être considéré comme un recul. Le Scudetto sera toujours attribué et les relégations continueront de s’appliquer (…) En novembre et décembre, les équipes de Serie A et A2 pourraient être regroupées, réparties en différents points de concentration pour jouer naturellement à huis clos et reconnaître l’événement comme la Coupe d’Italie (…) La formule peut être étudiée attentivement au cours des mois à venir, mais je pense que cela pourrait être la solution idéale pour amener les joueurs dans la meilleure forme en vue du début du championnat en janvier (…) Pour le championnat, nous pourrions avoir 20 équipes, en les répartissant en deux groupes avec des critères géographiques. Cela pourrait devenir durable. Après la première phase, nous pourrions procéder à une autre “horloge” dans laquelle entre les deux groupes il y aurait une sorte de mixage (…) Le basket-ball a souvent changé de peau au cours des 50 dernières années, toujours à la recherche de quelque chose de nouveau.”

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

2 Responses
  1. STEPH87

    La réflexion de ce monsieur sur le COVID19 prouve que la propagande du Lobby pharmaceutique marche formidablement bien. Celui-ci essaie de faire croire qu’aucun traitement n’existe et que seul le vaccin permettrait aux gens de retrouver une vie normale. C’est totalement faux : le traitement du professeur RAOULT est d’une efficacité remarquable, mais il n’est pas le seul. Le docteur GIANNINI de Bologne évoque lui un traitement alliant antibiotique et anti-inflammatoire qui donne d’excellents résultats. Mais la généralisation de ces traitements dans le monde, diminuerait les gros profits attendus sur le vaccin, pour le lobby pharmaceutique.

  2. OscarAbine

    Ah ben c’est sûr, Steph, tous les scientifiques du monde entier qui planchent sur un vrai traitement et un vaccin ne sont que des corrompus…
    Ben tiens.
    Cela étant, il faut se renseigner, il y a également des marabouts qui proposent des décoctions de plantes paraît-il hyper efficaces, faudra essayer quand tu seras malade.
    Que les laboratoires pharmaceutiques voient leur intérêt est une chose, croire qu’ils ne pensent qu’au pognon en est une autre, bien moins réaliste.
    En revanche, dire que le traitement du Dr Raoult est “d’une efficacité remarquable” est une fausse vérité, les tests menés par des équipes indépendantes sur des bases scientifiques (double aveugle, placebo, etc.) ne vont pas dans ce sens et montrent surtout les nombreux effets “indésirables” (insuffisance cardiaque notamment) de ce soit-disant traitement. Se soigner du virus pour mourir d’un problème cardiaque n’est pas “d’une efficacité remarquable”…
    Il faut ptêt mieux laisser les scientifiques, qui savent ce dont ils parlent, eux, faire leurs recherches sans se précipiter sur la première panacée universelle qui passe.
    Et éviter de parler de sujets qui donnent de faux espoirs.
    La situation est déjà assez grave comme ça sans qu’on y ajoute n’importe quoi.

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2020
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements