Andreas Zagklis (secrétaire général de la FIBA): “Les experts nous disent que le 3×3, au niveau national, sera la première activité de basket-ball que nous pourrons de nouveau pratiquer”

Sacha RUTARD
1

Secrétaire général de la Fédération Internationale depuis décembre 2018, le Grec Andreas Zagklis a donné une interview à AS dans laquelle il évoque bien évidemment la situation sanitaire mondiale et ses effets sur le basket-ball.

A propos de l’arrêt définitif des compétitions qui sont sous l’autorité directe de la FIBA, Andreas Zagklis commente:

“La position de la FIBA ​​est claire depuis le premier jour, lorsque nous avons décidé de suspendre nos compétitions internationales. Cela s’est fait en deux réunions. La première, au Bureau central le 27 mars; puis au Comité Exécutif le 9 avril. La priorité est la santé des joueurs, des joueuses et des autres participants. Nous sommes un sport de contact, un sport d’équipe et un sport qui rassemble des masses de spectateurs, principalement en salle. Et, en 3×3, cela peut être dans un centre commercial ou sur une place touristique centrale dans une ville. Le président et moi avons déjà déclaré que nous n’enverrions pas nos joueurs là où nous n’enverrions pas nos enfants. Et au-delà du contenu symbolique, vous devez réfléchir à deux fois avant de prendre la décision de rejouer.”

Il évoque la stratégie mise en place en attendant à un retour à la normale:

“En tant que sport mondial et sport à pénétration sociale qu’aucun autre sport n’a, notre travail consiste à faire en sorte que le basket-ball sorte plus fort de cette crise sociale provoquée par la pandémie. Nous sommes un sport qui s’adapte à toutes les circonstances. Nous avons le format 3×3, plus flexible et plus facile à organiser. Les experts nous disent que le 3×3, au niveau national, sera la première activité de basket-ball que nous pourrons de nouveau pratiquer. Il implique moins de joueurs et de personnes dans l’organisation de l’événement. Au cours de cette période, nous avons également attaché une grande importance à notre stratégie numérique, car il est important que les gens restent à la maison en contact avec le basket-ball. Et je suis très content de la façon dont nous avons adapté notre communication; de communication centralisée lors d’événements, à la communication visant le plaisir et l’expression sociale. Et je vois qu’à travers cette pandémie, on comprendra mieux l’impact des programmes Basketball for Good que nous faisons dans le monde entier (…) Je pense que tous les sports, pas seulement le basket-ball, dépendent des développements scientifiques. La première étape pour jouer à nouveau ou pour évaluer quand nous allons jouer est de savoir comment les tests seront appliqués. Et deuxièmement, bien sûr, la découverte et l’application du vaccin. Le plus grand défi est de savoir comment nous allons nous adapter pendant la période entre aujourd’hui et le vaccin.”

Des fenêtres internationales sont prévues en novembre pour les équipes nationales mais seront-elles conservées?

“S’exprimer avec certitude aujourd’hui pour les compétitions qui auront lieu en novembre, ce n’est pas sage. La chose prudente à dire est que si le calendrier est programmé, vous devez vous préparer. D’ici novembre, il y aura beaucoup plus d’informations au niveau du basket. Comment nos ligues nationales peuvent ou non jouer à nouveau cet été, comment nos compétitions internationales telles que les championnats de septembre peuvent être jouées, comment les ligues recommenceront. N’oublions pas qu’en novembre, nous avons également des matchs de qualification pour l’Eurobasket féminin. Je veux non seulement me concentrer sur les rendez-vous masculins, mais aussi penser aux femmes.”

Le secrétaire général revient également sur le maintien de l’Euro féminin en 2021 en amont des Jeux Olympiques et qui est organisé conjointement par la France et l’Espagne:

“Le fait que l’Eurobasket précède les Jeux ne réduit pas le sens et la valeur du tournoi. Et ce n’est pas un hasard si une autre compétition continentale, l’Americup féminin, a été placée en juin et non en septembre, aux mêmes dates que l’Eurobasket. L’Espagne et la France ont montré un grand niveau de collaboration et c’est une situation de luxe pour le basket féminin européen que deux pays de ce niveau puissent organiser cet Eurobasket.”

Photo: FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2020
LMMJVSD
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements