Russie: Etat d’alerte dans plusieurs clubs de la Super League

Sacha RUTARD
0

Certains clubs de la Super League 1 russe connaissent de graves difficultés financières et ne savent pas encore s’ils pourront êtres présents pour la saison 2020/21. La plus grande préoccupation est le sort du vice-champion, le Spartak Saint-Pétersbourg qui n’a pas encore réglé ses anciennes dettes et n’a pas de budget confirmé pour la prochaine saison.

“Sur la base de notre communication lors de la visioconférence, nous pouvons dire que les clubs de Super League-1 sont divisés en trois groupes”, a expliqué aux Izvestia le chef du conseil des entraîneurs de la RBU, Stanislav Eremine. “Les premiers ont déjà commencé à recruter du personnel pour la prochaine saison et, à ma connaissance, les nouveaux arrivants se voient proposer des contrats assez élevés. Ils ont confiance en l’avenir.”

Le deuxième groupe est constitué d’équipes qui n’ont pas encore de budgets précis pour la prochaine saison mais c’est le troisième qui est en péril.

“Le troisième groupe est constitué d’équipes qui vivent uniquement grâce aux subventions des régions. C’est la chose la plus difficile pour eux maintenant. Tous les fonds publics sont désormais dépensés pour lutter contre la propagation du coronavirus. Par conséquent, l’avenir du championnat de Super League est alarmant. Tout le monde est conscient de nos problèmes et essaiera de fournir une assistance maximale, mais tout dépendra de l’évolution de la situation avec le COVID-19 dans notre région.”

Quant au Spartak de Saint-Pétersbourg, il a dettes envers l’ancien entraîneur Zakhar Pashutine et un certain nombre de joueurs qui ont quitté le club à la fin décembre 2019.

“Nous avons un accord sur le paiement des arriérés de salaires aux anciens entraîneurs et à nos anciens joueurs”, a déclaré au Izvestia le président du Spartak Andrei Fetisov. “En mars, nous étions d’accord avec un sponsor qui voulait aider à régler toutes les dettes, mais le championnat a été suspendu et une quarantaine générale a été introduite. En conséquence, tous les arrangements ont été suspendus. Il est clair que si nous avons encore des dettes, nous ne serons pas autorisés à participer au championnat. J’espère qu’après un certain temps, le nombre de cas diminuera et que nous pourrons d’une manière ou d’une autre sortir de cette situation difficile.

Selon les Izvestia, en plus du Spartak de Saint-Pétersbourg, Novossibirsk connaît de graves problèmes de financement. Le club sibérien a refusé de commenter la situation.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2020
LMMJVSD
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements