Rétro : Comment la Lituanie est devenue une puissance européenne du basket

Sacha RUTARD
0

Dans un article, la FIBA raconte comment le basket s’est réellement implanté en Lituanie juste avant que les Pays Baltes soient absorbés par l’URSS.

Peut-être aucun pays n’a une histoire plus fascinante de développement du basket-ball en Europe que la Lituanie, un pays qui a remporté les deuxième et troisième EuroBasket, en 1937 et 1939. L’Europe ne saura jamais combien de titres le pays balte aurait pu gagner au cours du demi-siècle qui a suivi la Seconde Guerre mondiale et l’invasion soviétique. La Lituanie n’a plus joué en tant que telle jusqu’aux Jeux olympiques de 1992, remportant la médaille de bronze à Barcelone après son indépendance. Depuis, la Lituanie est une puissance européenne et possède l’une des meilleures équipes nationales au monde. Pour ceux qui se demandent pourquoi le basket-ball est souvent appelé une religion dans le pays, cela se rapporte à ce qui s’est passé il y a près d’un siècle.

Photo: Pranas Lubinas, alias Frank Lubin, fut entraîneur-joueur pour l’Eurobasket de 1939.

Alors que le basket-ball était arrivé en Lituanie dans les années 1920, sa croissance et sa popularité ne se sont accélérées qu’au milieu des années 1930, après les arrivées des Lituaniens d’origine américaine Feliksas Kriauciunas -qui a américanisé son nom en Phil Krause- et Pranas Lubinas alias Frank Lubin.

En 1935, un autre pays balte, la Lettonie, avait la meilleure équipe nationale sur le vieux continent, remportant le premier FIBA ​​EuroBasket cette année-là en Suisse. La Lettonie a battu la Hongrie, puis la Suisse en demi-finale et l’Espagne en finale pour remporter la couronne avec donc trois victoires en autant de matches alors qu’il y avait 10 pays participants.

Bien que la Lituanie n’ait pas joué au premier EuroBasket, 1935 a été une année charnière pour le développement du jeu dans le pays. Dans le cadre du premier congrès lituanien mondial, un tournoi de basket-ball a eu lieu et une équipe de joueurs américano-lituaniens de la région de Chicago y a participé. Ils ont dominé et captivé le public lituanien. Edward Walter Kriauciunas -Ed “Moose” Krause-, une légende des sports de l’Université de Notre-Dame, fut l’un des Américano-lituaniens à se produire. Cette excitation a contribué à alimenter le désir d’avoir une équipe solide à l’EuroBasket 1937, qui devait se tenir en Lettonie.

Un an plus tard, c’est là que le légendaire Lubinas a commencé à avoir une place dans l’histoire du basket-ball lituanien. Né dans l’est de Los Angeles de parents lituaniens, Lubinas a joué au basket-ball au lycée puis à UCLA jusqu’en 1931. Il a ensuite fait l’équipe des États-Unis pour participer aux Jeux de Berlin de 1936, les premiers Jeux olympiques à avoir un tournoi de basket-ball. Les Américains ont gagné leurs cinq matches et ont remporté la médaille d’or olympique à Berlin, dans un tournoi qui s’est joué à l’extérieur.

Photo: La première équipe olympique des États-Unis en 1936; Lubinas est au dernier rang, troisième joueur à partir de la gauche.

Pendant son séjour en Allemagne, Lubinas a été contacté par des responsables lituaniens et invité dans la patrie de ses parents. Après les Jeux, il s’est rendu au pays avec son père, sa femme et sa belle-sœur, les trois venaient de l’encourager aux Jeux olympiques.

“Quand nous sommes arrivés, nous avons été accueillis à la gare par un jeune athlète du département éducatif”, s’est souvenu Lubinas dans une interview qu’il a accordée à l’Amateur Athletic Foundation de Los Angeles en 1988. “Il nous a emmenés dans un hôtel où ils avaient tout mis en place pour nous. Nous avons rencontré le président de la Lituanie et tous les différents responsables. C’était tout simplement merveilleux.”

Lubinas n’avait apparemment pas l’intention de rester très longtemps dans le pays, mais quelque chose s’est produit qui l’a forcé à y demeurer.

“Nous étions dans une carriole voyageant dans la campagne pour rendre visite à la belle-sœur de mon père dans une ferme”, a-t-il dit. “Le temps était venteux et pluvieux et le cheval a glissé sur une flaque d’eau et a renversé le chariot. Ma belle-sœur était la seule blessée; elle s’est cassée la jambe. Nous avons dû retourner à Kaunas, en Lituanie, où il y avait l’hôpital, et nous sommes restés encore trois mois et demi.”

Caricatures des joueurs qui ont remporté l’EuroBasket 1939 à Kaunas

Pendant son séjour, Lubinas a accepté de former certains joueurs et a également participé à un match où une équipe de Lituanie a affronté un adversaire de Lettonie. Quelques mois auparavant, Lubinas avait remporté avec les États-Unis l’or olympique. Les événements avançaient rapidement.

“J’ai dit:” Oh non, ces athlètes (lituaniens) ne sont pas prêts à jouer un match de type championnat “, a déclaré Lubinas. “Mais nous les avons quand même fait jouer. Ils m’ont permis de jouer et, heureusement pour nous, nous avons battu l’équipe lettone. Ensuite, ils étaient prêts à ne pas me laisser repartir en Amérique.”

Mais Lubinas est rentré chez lui et la Lituanie a continué de se préparer pour l’EuroBasket qui se déroulerait en Lettonie sans lui. À l’approche de l’événement de 1937, les équipes nationales lituanienne et lettone se sont affrontées lors d’un match amical, les Lettons prenant le dessus, 41-29. La Lituanie a répondu en faisant venir deux Lituano-américains, dont Feliksas Kriauciunas, qui a accepté de coacher l’équipe et de jouer à l’EuroBasket. Après des semaines de préparation, qui se sont déroulées dans un secret hermétique, la Lituanie s’est rendue en Lettonie et a remporté le titre avec cinq victoires en autant de matchs.

Ce succès au championnat a suscité un intérêt pour le basket-ball en Lituanie comme jamais auparavant. Dans un récit de Alfred Erich Senn, ancien professeur d’histoire à l’Université du Wisconsin-Madison -les parents de Senn venaient de Lituanie-, on apprend qu’un opéra a été interrompu afin que le public puisse entendre ce qui s’était passé à l’EuroBasket. Le célèbre ténor, Kipras Petrauskas, a cessé de chanter et a annoncé que la Lituanie avait battu l’Italie pour remporter le titre, tout le monde au Théâtre d’État a répondu en se levant et en chantant l’hymne national.

Lubinas, quant à lui, avait pensé à retourner en Lituanie depuis le moment où il avait remis les pieds en Amérique.

“Nous sommes finalement rentrés chez nous (après notre départ en novembre 1936) et j’ai reçu lettre après lettre du gouvernement lituanien me demandant de retourner en Lituanie”, a-t-il expliqué. “Mon père a dit: ‘Tu devrais rentrer. C’est ma patrie et j’aimerais te voir y retourner et les aider.’ Donc, ma femme et moi sommes retournés en Lituanie et nous avons entraîné différentes organisations de clubs, enseignant dans le style américain, l’attaque et la défense.”

En 1939, la Lituanie a accueilli le troisième EuroBasket et cette fois, Lubinas a entraîné et joué. Ce fut un événement énorme, avec une grande cérémonie d’ouverture. Dans une vidéo faite sur le tournoi, Lubinas peut être vu portant le numéro 9. Il était un centre de 2,01 m (6 pieds 7 pouces) et était le meilleur joueur du tournoi. Dans une interview accordée au Los Angeles Times en 1990, Lubinas a parlé de la préparation de l’équipe pour l’EuroBasket.

“Je les ai fait jouer avec mon style”, a déclaré Lubinas. “Je leur ai appris le fast break, les passes et la défense. Ce n’est peut-être pas le style des pros d’aujourd’hui où un homme, comme Michael Jordan, tire tout le temps. Je ne leur ai pas appris à être une équipe d’un seul homme, je leur ai enseigné qu’ils devaient transmettre au gars qui avait le meilleur shoot ouvert. “

Le match clé a été le premier match, contre la Lettonie, qui s’est joué sur le fil.

“Nous avons joué un match très serré”, a déclaré Lubinas. “La Lettonie était bien entrainé. Ils nous ont livrés une dure bataille. Cela s’est passé à la dernière minute du match. Ils ont eu le ballon; nous l’avons cependant intercepté. Ils menaient, 36-35. Pendant un bref instant, j’ai oublié tout mon lituanien. J’ai crié et j’ai critiqué nos joueurs. “Pour l’amour du ciel, passez-moi le ballon!” Je me tenais sous le panier. Enfin, Arturas Andrulis, qui connaissait très bien l’anglais, a hoché la tête et il m’a lancé le ballon. Dans la dernière seconde, j’ai pivoté et j’ai pris le shoot qui nous a valu le match 37-36. La foule a explosé; ils sont tombés par terre et nous ont transportés sur leurs épaules.”

Photo: Lubinas (extrême gauche) et la Lituanie à l’EuroBasket 1939

Lors de ses six matchs suivants, la Lituanie a été un vainqueur sans partage. Elle a démoli la Finlande lors de son dernier match, 112-9. Bien que Lubinas soit le meilleur joueur du tournoi, il n’a pas été autorisé à être couronné MVP parce que le trophée ne pouvait pas être attribué à quelqu’un de plus de 1,91 m ! La Lituanie aurait-elle pu passer à trois titres ou gagner une série d’Eurobasket si la Seconde Guerre mondiale n’avait pas eu lieu? Le monde du basket-ball ne le saura jamais.

Et pourquoi Lubinas a-t-il été autorisé à jouer pour la Lituanie après avoir représenté les États-Unis aux Jeux de Berlin? L’Estonie et la Lettonie ont exprimé leur désapprobation quant à sa présence en tant que joueur, citant sa taille (!) et son lieu de naissance. Mais un certificat de naissance a apparemment été présenté*, indiquant que Lubinas devait être autorisé à jouer. 

Lubinas s’est rendue en Italie après le triomphe de l’EuroBasket et entraînait une équipe féminine lituanienne lorsque la guerre a éclaté. Il est retourné aux États-Unis et l’année suivante, l’Union soviétique a envahi la Lituanie. Lubinas est décédé à l’âge de 89 ans le 8 juillet 1999. La Lituanie n’a remporté qu’un seul EuroBasket depuis 1939, et c’est arrivé en 2003, en Suède. Ils ont été finalistes en 1995, 2013 et 2015.

*Il s’agissait en fait d’un faux.

Photo d’ouverture: La légendaire équipe de Lituanie qui a remporté l’EuroBasket 1937 à Riga.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2020
LMMJVSD
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements