Espagne – Un agent: “certains clubs attendent l’impact réel de la pandémie sur leurs économies avant de commencer à constituer leurs équipes”

Sacha RUTARD
0

Quand l’agence Efe lui demande quelles sont les conséquences de la crise sanitaire et économique sur le marché des transferts et le niveau des salaires en Espagne, Luis Alvarez, le président de l’agence Promo Sport évoque des moments délicats.

«Il est difficile de prévoir comment et dans quelle mesure le COVID-19 affectera notre marché. Nous pensons que dans la situation dans laquelle nous nous trouvons, tous les sports seront affectés car, socialement et économiquement, cette pandémie change la façon de voir la vie comme nous l’avons fait jusqu’à présent », analyse t-il, ajoutant: “Certains clubs ne pourront pas maintenir leur structure actuelle et il y aura des réductions importantes, et d’autres ne pourront tout simplement pas se maintenir au niveau professionnel, un aspect qui s’est déjà produit dans d’autres pays, étant donné l’impossibilité de garantir la stabilité dans un an. Cette situation affectera inévitablement les joueurs, en tant qu’acteurs importants de cette industrie.”

Selon Luis Alvarez, les clubs sont dans l’attente de connaître leur budget pour la prochaine saison.

“Tout cela se traduit par le fait que certains clubs attendent l’impact réel de la pandémie sur leurs économies avant de commencer à constituer leurs équipes. Notre agence est présente sur d’autres marchés et il y a des pays qui ont moins souffert des conséquences de la pandémie, donc l’activité de leurs clubs est similaire à celle des autres années en ce moment”, dit-il.

Le président de l’agence Promo Sport se soucie de l’état d’esprit actuel des joueurs:

“L’opinion générale est que les athlètes sont privilégiés, et ils le sont, mais nous devons également nous rappeler que leurs contrats sont temporaires dans la plupart des cas et, en raison de la situation dans laquelle nous vivons, il est normal qu’ils ne soient pas sereins tant qu’ils ne savent pas ce qui va se passer au niveau de leur carrière dans les mois à venir “, dit-il. “De plus, l’impossibilité de jouer ou de s’entraîner dans des conditions normales rend les joueurs nerveux quant aux scénarios possibles qui se présenteront pour la fin de cette saison et le début de la suivante. Cette agitation augmentera à mesure que la situation du chômage perdura avec le temps “, prédit-il.

L’agent estime que que certains clubs seront contraints de parier sur des joueurs qu’ils ne signeraient pas dans une situation normale. Et que de l’autres côté, les joueurs accepteront des réductions de salaire pour être en Liga Endesa qui pour lui demeurera malgré la crise la meilleure ligue nationale au monde hors NBA.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements