Allemagne: Le Tournoi de Munich, c’est la fête de la Bière !

Sacha RUTARD
0

Avant l’Espagne, Israël et la NBA, c’est la Ligue allemande qui a inauguré les tournois à huis clos conçus en ces temps de coronavirus. Le journaliste Ralf Tögel du Süddeutsche Zeitung livre ce matin ses impressions sur cette compétition tout à fait originale :

“C’était une scène étrange sans spectateurs, mais après tout, l’atmosphère est moins fantomatique que dans les immenses arènes de football: la salle est plus petite, la tribune à Munich est sombre, ce qui cache clairement la vue inhabituelle. Le temps de jeu plus court de quatre fois dix minutes lors du tournoi contribue à rendre les matchs moins mornes que dans le football. Ensuite, il y a la musique jouée durant les temps-morts. L’atmosphère dans le dôme rappelait un peu l’Oktoberfest (..) Un haut-parleur d’intérieur n’a jamais été aussi précieux que pour ce championnat.”

l’Oktoberfest c’est “La fête d’octobre” de Munich de réputation mondiale, connue dans les pays francophones sous le nom de “Fête de la Bière”.

“Lorsque vous, en tant que représentant des médias, avez franchi la barrière de sécurité devant l’entrée avec le filet de désinfectant au plafond, il apparait clairement que ce championnat d’Allemagne est le plus inhabituel de tous les temps”, poursuit le journaliste. “Et vous pouvez voir à quel point la Basketball Bundesliga (BBL) prend au sérieux le concept de sécurité. L’aire de jeu est totalement bouclée et seuls ceux qui vivent dans l’hôtel de quarantaine sont autorisés à entrer. Le délégué et le directeur du jeu sont dans une boîte en plexiglas afin qu’il n’y ait aucun contact avec le personnel actif.”

Le Bayern est donc tombé face à Ulm (85-95) et le Süddeutsche Zeitung y voit une raison majeure:

“L’entraîneur Oliver Kostic nous a souvent rappelé l’importance du soutien du public de l’Audi Dome à la maison, en particulier au basket-ball, une toile de fond forte est un bonus inestimable. Cet avantage à domicile n’existe pas étant donné les rangs vides, ce qui était clairement évident lors du match du Bayern.”

Après le match, Oliver Kostic n’a pas cherché pour autant d’excuses:

“Bien sûr, l’atmosphère était spéciale, tout est différent maintenant. C’était très étrange dans la salle, mais c’est la même situation pour tout le monde.”

Photo: Ratiopharm Ulm

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2020
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements