Ancien joueur à Nice dans les années 70, Tom Chestnut est devenu un as mondial à plus de 65 ans

Pascal Legendre
0

On n’écrira pas que Tom Chestnut, 1,98m, a laissé une trace indélébile en France. Il a joué au début des années soixante-dix à l’ASPTT Nice et au Nice BC en Nationale 2, l’équivalent de la Pro B actuelle. Mais il mérite bien que l’on s’arrête sur son cas pour plusieurs raisons.

-Il est sorti diplômé de la prestigieuse université de Princeton et c’est très classe dans un CV.

-Il a assisté au mythique concert de Woodstock en août 1969, qui a accueilli un record d’un demi-million de personnes. Et il s’est retrouvé sur l’une des affiches du film. Vous pouvez nous croire, il se fait chambrer depuis par ses potes !

Tom Chesnut à Woodstock. C’est celui qui est debout, torse nu avec un pantalon rayé au fond.

-Il a été président pendant cinq ans des Cleveland Cavaliers, de la Gund Arena ainsi que des Philadelphia Sixers.

-Il a fait partie d’une équipes des Etats-Unis qui en 2013, a remporté le World Masters Championship des joueurs de plus de 65 ans en Italie. Trois ans plus tard, l’équipe qu’il avait constituée a remporté le Championnat des American Masters au Canada. Cette équipe s’est également rendu ensuite en Nouvelle-Zélande et de nouveau en Italie.

-Ce n’est pas tout. Il est également un joueur de tennis compétitif et en 2015, il a remporté le Championnat d’Europe de tennis des 65 ans et plus en France.

Avec le numéro 32.

Tom Chesnut a pris sa retraite professionnelle en 2012 et il a aujourd’hui 71 ans.

“Quand je joue au basket, la vie à l’extérieur s’arrête”, a t-il confié il y a quelques années. “Je suis tellement immergé dans le jeu: interagir avec ses coéquipiers, défendre. C’est le concept de «flux», où vous ne voyez pas le temps passer. En tant que sport, il est très créatif et en constante évolution. De plus, vous ne pouvez pas vous reposer sur vos lauriers et devez toujours vous tester. Personne ne se soucie si j’étais bon il y a trente ou quarante ans. Ils cherchent à me battre aujourd’hui.”

Pourquoi faire de la compétition sportive quand on a plus de 70 ans?

“J’ai dû lire cinquante livres sur la retraite,” répond t-il. “Chacun d’eux m’a donné des idées; tout cela se résumait à: “c’est le moment de redécouvrir vos passions.” Ils suggèrent de se souvenir de ce que vous aimiez faire quand vous aviez dix ans. Eh bien, j’avais conservé ça toute ma vie: basket-ball, tennis, lecture, voyages. Vos passions sont qui vous êtes.”

Les voyages sont effectivement l’une de ses autres passions:

“L’un de mes objectifs dans la vie est de parcourir cent pays et je suis déjà allé dans soixante-quinze. J’adore être dans de nouveaux endroits, découvrir les gens et la culture.”

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

août 2020
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements