Grèce: Les clubs ne seraient pas en mesure de respecter les protocoles de santé

Sacha RUTARD
0

L’assemblée générale de la Ligue grecque (ESAKE) programmée jeudi s’annonce mouvementée et cruciale quant au bon démarrage du championnat.

Trois questions majeures seront soulevées. Premièrement, actuellement il n’y a ni contrat TV ni sponsor principal d’où l’inquiétude des clubs. Deuxièmement, les règles afin de permettre un meilleur fonctionnement et une plus grande régularité de la compétition n’ont pas encore été adoptées y compris l’augmentation de la garantie que doivent verser les clubs à la ligue et qui doit passer de 60 à 200 000 euros. Il y aurait des pressions pour ne pas appliquer le projet…

“Et troisièmement, les protocoles de santé sont impossibles à suivre !!! Oui, vous avez bien lu. Les équipes ne sont pas en mesure de couvrir le montant requis (environ 60 000 euros) pour mettre en œuvre les protocoles sanitaires stricts qui seront approuvés par les épidémiologistes qui ont passé un contrat avec ESAKE”, écrit le site Onsports. “Et pas seulement sur le plan financier. Il est très difficile d’adopter des protocoles de santé dans un lieu comme les gymnases, qui ne sont pas seulement utilisés pour le basket-ball, mais aussi par des centaines d’autres athlètes dans divers sports. Par conséquent, ce problème sera reconsidéré et une autre formule pourrait être trouvée.”

Onsports estime que si ces dossiers ne sont pas réglés, l’Assemblée Générale pourrait être le point de départ d’un lock-out, qui obligerait une intervention de l’Etat grec pour résoudre les problèmes…

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements