Guide Jeep Élite 2020-21 : Pour Lyon-Villeurbanne, le titre, sinon rien !

Photo d’ouverture : Matthew Strazel (Photo : Euroleague)

Comme chaque saison, BASKET EUROPE offre à ses abonnés la présentation de chaque équipe et de chaque joueur et coach de Jeep Élite. Aujourd’hui, LDLC Asvel Lyon-Villeurbanne. Vous pouvez obtenir 30 jours d’abonnement gratuits : ICI

Auteur d’une première saison en Euroleague au-delà des attentes, LDLC Asvel s’est également très bien comporté en Jeep Élite, même si quelques accrocs en fin de saison ont trahi l’état de fatigue des troupes. Avec un effectif encore renforcé, du moins sur le papier, Lyon-Villeurbanne ne peut viser autre chose que le titre français. La grande interrogation portera surtout sur le poste d’entraîneur : T.J. Parker parviendra-t-il à faire oublier Zvezdan Mitrovic ?

Tony Parker peut être fier de son équipe. En effet, le LDLC Asvel version 2019-20 a réussi une très belle saison sur tous les fronts, si l’on excepte la défaite en finale de Leaders Cup face à Dijon. En Euroleague, personne n’attendait Villeurbanne à pareille fête, se montrant longtemps capable de briguer le Top 8 avant qu’une fatigue légitime s’installe et fasse reculer l’équipe dans les classements (15e à l’arrêt de la saison, avec 10 victoires pour 17 défaites). Une fatigue qui explique aussi en partie les 4 défaites du club en Jeep Élite, la première (au Mans) n’étant survenue qu’à la 15e journée. Mais, avec un bilan de 21 v. – 4 d., LDLC Asvel était au moment de l’arrêt de la saison 1er ex-aequo avec Monaco et le surprenant Dijon. Un classement obtenu autant par la grâce de la 2e attaque du championnat (85,6 points marqués) que par celle d’une défense serrée (77,0 pts encaissés, 3e du championnat).

Tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes à Villeurbanne, jusqu’à l’interruption de la saison. Qui a aussi marqué le début de profonds remous opposant le volcanique coach Zvezdan Mitrovic au staff villeurbannais. L’affaire s’est conclue par le licenciement de l’entraîneur monténégrin et par son remplacement par son adjoint, T.J. Parker, par ailleurs frère du président. Ce qui n’a bien évidemment pas été sans provoquer moult commentaires, d’autant que le club a débauché aux Metropolitans 92 son coach principal, Freddy Fauthoux, pour en faire « l’associé » de T.J.

Au-delà de cette refonte du staff technique du club, l’intersaison a été également marquée par de nombreux mouvements de joueurs. Outre Edwin Jackson parti plus tôt dans la saison à l’Estudiantes Madrid, le club a vu s’envoler, parfois à contre-cœur, bon nombre d’éléments majeurs. Si tout le monde savait que Théo Maledon avait son avenir inscrit en NBA, que Tonye Jekiri, après sa belle saison, ne resterait pas dans la Maison verte, que Jordan Taylor et Charles Galliou, tout comme Davion Berry, ne seraient pas retenus, tout le monde s’est retrouvé surpris par le départ de Livio Jean-Charles, qui n’a logiquement pu résister aux dollars mis sur la table par l’Olympiakos.

Pour compenser ces départs, Tony Parker, Gaëtan Muller et Nicolas Batum se sont attachés à prolonger Guerschon Yabusele, à offrir un nouveau contrat longue durée à David Lighty et à conserver l’épatant Matthew Strazel ainsi que le bondissant Ismaël Bako.

Ensuite, ils ont « fait leurs courses » dans divers championnats, afin d’attirer joueurs prometteurs ou d’expérience, rompus ou non aux joutes de la Jeep Élite et de l’Euroleague. Et l’on peut dire que ce recrutement a fière allure. Sur les postes arrières, Norris Cole et l’enfant du pays Paul Lacombe ont été récupérés de Monaco, alors qu’Allerik Freeman arrive de Chine, où il a cartonné. À l’aile, en plus de Charles Kahudi et David Lighty, Villeurbanne pourra compter sur rien moins que William Howard, de retour d’une expérience plus que mitigée en NBA. Enfin, à l’intérieur, le jeune Américain Kevarrius Hayes partagera le poste de pivot avec Ismaël Bako et le nouveau venu Moustapha Fall, le géant français (2,18 m) qui a brillé en Turquie la saison passée.

Tout cela donne une équipe probablement encore plus forte et plus dense que la saison passée, disposant de 7 internationaux français actuels ou passés (dont un, Paul Lacombe, ayant participé à la dernière Coupe du Monde) et, mieux encore, de 8 joueurs français sur un total de 14 joueurs professionnels.

Avec du danger pouvant venir de toutes ses lignes, son exceptionnelle densité sur tous les postes et le talent connu de la plupart de ces joueurs, on ne voit pas bien ce qui pourrait empêcher LDLC Asvel de décrocher le titre en Jeep Élite et, souhaitons-le, de réussir une belle deuxième campagne d’Euroleague.

En fait, la seule question qui se pose tient à son tandem de coachs : T.J. Parker saura-t-il se montrer à la hauteur ? Saura-t-il résister à la pression qui va inévitablement peser sur ses épaules ? S’il arrive à mener ses troupes, alors LDLC Asvel peut rêver de concrétiser ses plus hautes ambitions.

Départs : Zvezdan Mitrovic (entraîneur, Monaco), Edwin Jackson (Estudiantes Madrid, ESP), Sofiane Briki (Saint-Chamond, Pro B), Théo Maledon (NBA), Jordan Taylor (Levanga Hokkaido, JAP), Adreian Payne, Tonye Jekiri (Vitoria, ESP),  Marcus Gomis (Rouen, Pro B), Charles Galliou (Dijon), Junior Ouattara (Saint-Quentin, Pro B), Livio Jean-Charles (Olympiakos, GRE), Davion Berry (Ironi Ness Ziona, ISR).

Prolongations : T.J. Parker (entraîneur), Guerschon Yabusele, David Lighty, Matthew Strazel, Ismaël Bako

Arrivées : Frédéric Fauthoux (assistant, Boulogne-Levallois), Paul Lacombe (Monaco),  Norris Cole (Monaco), Moustapha Fall (TT Ankara, TUR), Kevarrius Hayes (Cantu, ITA),  Allerik Freeman (Shenzhen Aviators, CHI), Matthew Marsh (Barcelone 2, ESP), William Howard (Houston, NBA).

Salle : L’Astroballe (5 560 places)

Photo : Benoît Prieur – CC-BY-SA

Président : Tony Parker (38 ans)

Norris Cole – né le 13 octobre 1988 – 1,88 m – Poste 1 – Américain

C’est un véritable avion, l’un des plus beaux CV vus en France que Villeurbanne a signé pour mener le jeu de son équipe. Drafté en 28e position par les Chicago Bulls en 2011 au sortir de quatre années universitaires (à Cleveland State) conclues par une saison à 21,7 points, 5,8 rebonds et 5,3 passes décisives, le natif de Dayton (Ohio) a joué 360 matchs de NBA (plus 68 matchs de playoffs)

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Merci d'entrer 16 chiffres
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : février -> 02
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : 2018 -> 18
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements