Strasbourg vaincu par Le Portel – Lassi Tuovi: “c’est inacceptable !”

Sacha RUTARD
0

La situation est grave à la SIG Strasbourg qui a flanché à domicile face au Portel, 83-94. alors que les Alsaciens menaient de 19 points, un 1-16 dans le troisième quart-temps a renversé la situation en faveur de l’ESSM.

Benoit Mangin (19 points, 7 passes), Jamar Abrams (16 points, 7 rebonds), Mikyle McIntosh (24 points) et Jo Passave (13 points, 3 rebonds) ont porté leur équipe vers la victoire. Le remarquable double double de Yannis Morin (22 points, 15 rebonds) n’a servi à rien.

« C’est inacceptable…Rien de plus à dire : inacceptable !”, a lancé le coach Lassi Tuovi en conférence de presse. “Peu importe, qui, comment, quand, le coach, les joueurs. Simplement c’est inacceptable pour ce club, pour les supporters, pour les partenaires de ce club. Parfois on a l’impression que l’ADN de son équipe est trop important pour ce qui se passe. Nous n’avons pas abandonné mais nous avons perdu tout le reste. Les lumières se sont éteintes. C’est très difficile car nous avons travaillé très dur cette semaine. Il y avait de l’envie, du respect des consignes et vraiment de l’envie mais ce n’est pas assez pour gagner ce genre de match. On sait quelle est la seule façon pour notre adversaire de revenir quand on mène et domine. On l’a vu contre Le Mans, contre Limoges et on sait qu’ils vont nous rentrer dedans, jouer physique. Tu n’es pas obligé de gagner cette bataille sur le moment pour gagner le match mais tu dois y répondre pour ne pas mettre ton adversaire en confiance… Et ce n’était pas le cas, on ne le fait pas, encore… C’est du déjà vu hélas. Je suis très inquiet, nous allons analyser ça ».

De Andre Lansdowne a ajouté:

« Encaisser 50 points en 18 minutes…On peut dire qu’ils ont augmenté le niveau du combat…Mais non ! On perd confiance et on les met en confiance. On le voit dans le 3ème quart-temps. On ne peut stopper personne en un contre un. Les gars ne jouent plus durs, ne font plus les efforts et eux ils marquent de gros tirs mais aussi savent se créer des tirs faciles. De notre côté c’est l’inverse, on n’arrive plus à jouer. La première mi-temps doit nous permettre de faire un plus grand écart. On était bien en rythme. On n’a pas beaucoup de contre-attaque mais on joue bien, on bouge bien. En seconde mi-temps, c’est l’inverse. Et quand ils reviennent, il y a la pression de voir l’adversaire se rapprocher et on manque nos tirs en attaque. On s’effondre et ce n’est pas la première fois et c’est inacceptable. Il faut continuer à travailler mais il faut surtout qu’on soit soudé. Nous devons nous retrouver, être ensemble et faire front pour avancer mais surtout avancer en progressant et en corrigeant ensemble, en équipe ! Nous devons apprendre en équipe de nos erreurs et très vite arrêter de faire ces erreurs tout en continuant à se motiver les uns les autres ».

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2020
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements