Le Mans a payé les effets du COVID-19

Sacha RUTARD
0

C’est un 2-19 en 7 minutes au début du troisième quart-temps qui a coûté très cher au Mans face à Châlons-Reims. En panne sèche, le MSB n’a inscrit que 6 points dans cette tranche de 10 minutes.

Le mal était fait et un étonnant retour en fin de match -Scott Bamforth a même eu la balle d’égalisation à deux secondes du buzzer- n’a pas été suffisant (84-87).

Les Manceaux ont des excuses à faire valoir: le COVID les avait rendu inactifs après leurs deux victoires initiales (Strasbourg et Gravelines) et ils se sont présentés hier sans trois joueurs de base: Terry Tarpey (blessure musculaire), Kaza Kajami-Keane et Iggy Mockevicius (COVID-19) alors que Antoine Eito, lui aussi récemment contaminé, a joué 25 minutes, ce qui n’était pas prévu.

“Je n’ai rien à reprocher aux joueurs. On s’est battu jusqu’au bout, jusqu’aux maximum de nos forces, alors qu’on aurait pu complètement lâcher”, a même complimenté le coach Eric Delord, propos rapportés par Le Maine Libre.

Le Mans n’aura pas le temps de souffler. Pour compenser le temps perdu, il va jouer à Pau mercredi et à Boulazac vendredi.

Quant à Châlons-Reims, il a parfaitement profité de l’aubaine. Cette victoire imprévue ne sera pas de trop dans le décompte final surtout que Le Portel a réalisé aussi un exploit à Strasbourg.

Photo: Antoine Eito (MSB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2020
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements