Euroleague – Vitoria 86, ASVEL 88. TJ Parker: “C’est une belle victoire. Baskonia n’est pas une équipe faible, c’est une équipe formidable”

Sacha RUTARD
0

Alors qu’elle était jusqu’ici toujours avec une zéro pointé, l’ASVEL a remporté hier soir une victoire de prestige à Vitoria, 86-88.

Sinon une égalité à la mi-temps à 43, les Villeurbannais ont toujours mené au score plusieurs fois de 11 points et trouvant un duo français meneur-pivot parfait avec Antoine Diot (15 points à 4/5 à trois-points, 7 passes, 5 rebonds, 23 d’évaluation) et Moustapha Fall (18 points à 8/9 aux tirs, 5 rebonds, 28 d’évaluation). Un autre international français, Charles Kahudi, très actif, ajoutant 15 points. Ils ont su imposer à la fois leur physique et leur rythme.

En face, deux joueurs ont monopolisé l’attention, l’ancien villeurbannais Tonye Jekiri (21 points, 7 rebonds, 31 d’éval) et Pierria Henry (20 points, 6 passes, 31 d’éval).

Le final fut haletant (71-79, 81-82) et l’ASVEL obtenait une victoire d’autant plus méritoire qu’elle a été très touchée par le COVID-19 lors de ces premières semaines d’Euroleague et qu’elle comptait deux absences, Paul Lacombe et Guershon Yabusele, blessés.

“Je pense que l’équipe a fait un gros effort. Cela n’a pas été facile pour nous avec cette situation du COVID, de venir à Vitoria et de gagner. Les gars l’ont vraiment mérité, ils travaillent dur tous les jours à l’entraînement. Nous avons fait un bon match dans l’ensemble”, s’est félicité le coach TJ Parker. “C’est une très, très bonne équipe, mais notre équipe s’est entraînée dur. Nous nous sommes battus jusqu’au bout. Je pense que peu de gens viendront gagner à Vitoria. Baskonia est toujours une bonne équipe, championne de la Ligue espagnole l’année dernière. Pour nous, venir ici et remporter notre première victoire sur la route c’est tout bon avec le calendrier à venir des matchs à domicile. C’est une belle victoire. Baskonia n’est pas une équipe faible, c’est une équipe formidable. Nous avons construit une équipe pour être compétitive en Euroleague. “

A l’inverse, le coach de Baskonia, Dusko Ivanovic a forcément montré sa déception en conférence d’après-match:

“Dans le match de ce soir, nous n’avons pas commencé à jouer aussi dur que nous le devrions. Nous avons permis trop de situations faciles en première mi-temps. Nous avons joué une bien meilleure défense en seconde période, plus agressive, mais nous leur avons donné trop d’avantages en première mi-temps. Je crois que la clé de ce soir a été notre mauvais départ sans âme, sans esprit, sans combat. Pour nous, jouer sans tout cela est difficile. Nous nous sommes améliorés, mais n’avons pas réussi à prendre une avance qui nous aurait permis de jouer un peu plus solidement. Nous avons été durs dans certaines parties du jeu et avons eu une chance de prendre les devants, mais dans les moments clés, lorsque le match s’est décidé, nous avons manqué un peu de patience. Nous avons toujours des hauts et des bas et le début du troisième quart était comme le début du match, sans la ténacité et l’agressivité nécessaires pour jouer en Euroleague. “

Photo: Ismal Bako (ASVEL, Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2020
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements