Roanne-Cholet – Jean-Denys Choulet : “on aurait dû terminer le match à moins 40 tellement on était mauvais”

Sacha RUTARD
0

Avec 14 points et 13 rebonds de l’intérieur belge Hans Vanwijn, la JDA Dijon a pris sans problème la mesure de la Chorale de Roanne même si un relâchement en fin de match l’a empêchée de gagner avec une marge plus confortable (81-91). Le coach de la Chorale Jean-Denis Choulet était grognon en conférence d’après-match:

“Je crois que tout le monde l’a vu: quand sur un match de 40 minutes, tu joues 10, c’est compliqué de gagner. Honnêtement, ce soir, on aurait dû terminer le match à moins 40 tellement on était mauvais. Et on n’était pas loin, à mon avis, de leur faire un petit peu peur alors que ce soir, logiquement on doit terminer à moins 40. Je pense qu’avec l’équipe de la Jeanne d’Arc Dijon de l’année dernière c’est moins 40 ce soir. Pourquoi? C’est extrêmement simple à comprendre: quand on commence par 8 minutes de non match, c’est difficile. Quand on a une équipe comme Dijon, que je connais par coeur, qui cadenasse la raquette et que l’on ne met pas un tir extérieur, c’est compliqué. Je suis extrêmement déçu. J’aurais préféré en prendre 30. On perd de 10 mais parce que Dijon n’a pas été très bon en deuxième mi-temps. Nous, on a été un tout petit peu meilleur mais on a été pitoyable ce soir. Dijon n’a pas été très bon, on a été très, très, très mauvais !”

Avec 29 points, Ronald March a été à la hauteur de son rang mais plusieurs cadres ont longtemps fait défaut à la Chorale (0 d’évaluation pour Nijal Pearson, 5 pour Jackson Rowe).

“Ronald March est le leader offensif avec certainement le plus petit salaire de l’équipe. C’est très bien. Mais ceux qui sont venus ici pour jouer au basket, ils ne sont pas venus pour que je leur apprenne ce que c’est un drop step ou faire des séries de shoots, etc. On est dans un club professionnel. Les joueurs qui viennent ici c’est pour renforcer l’équipe et notamment les joueurs américains. Ronald March vient de Pro B et marque 29 points mais les autres, ils sont où ? (…) On a un gamin, Sylvain Francisco, qui vient de Pro B. Face à (David) Holston, qui est une référence dans le basket français, il n’est pas ridicule du tout. Mais on se pose des questions sur des joueurs qui devaient être des joueurs dominants, qui devaient nous permettre d’avoir des positions de un-contre-un pour Juvante (Reddic) ou Boubacar (Toure) et qui sur le terrain errent comme des âmes en peine.”

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

février 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements