En direct avec… Wilfried Yeguete (Monaco) : « Si je n’étais pas dans le basket, je serais dans l’humanitaire »

Pour la deuxième année consécutive, Will Yeguete (2,01 m, 29 ans) continue d’être un élément majeur pour la Roca Team de l’AS Monaco. Reconnu comme un rebondeur émérite, cet intérieur tonique a fait ses premières expériences dans le basket à l’université de Florida avec les Gators. Le basket est chez les Yeguete un sport de famille avec un père ex-joueur international reconnu en Côte d’Ivoire et un frère cadet passé en N3 (Saint- Nazaire). Revenu en France en 2014, Will a débuté en pro au Havre avant de rejoindre Pau. Il signa ensuite pour trois saisons au Mans (2016-2019) où il développa pleinement tout son potentiel. Le Girondin rêve secrètement de jouer aux… Spurs ou du moins en Euroleague.


Quel a été le premier match que vous avez joué en pro ?

C’était pendant la présaison en 2014, fin août, et si je me souviens bien c’était face à Nancy. Honnêtement, je ne me rappelle pas de grand-chose, je ne pense pas qu’on ait gagné. Pour mon début de carrière en professionnel en France, je me rappelle que je faisais beaucoup de fautes, c’était vraiment intense et ce n’était pas propre. J’avais du mal à défendre et ça m’arrivait de faire trois à quatre fautes par match.

Vous en gardez tout de même un bon souvenir ?

Oui parce que c’était un premier match, c’était le début de ma carrière. Avant c’était la Floride mais je n’avais pas de club. J’ai eu de la chance parce qu’au début, je n’avais pas grand-chose à ma portée. Je m’entraînais avec Le Mans et je me suis blessé, j’avais vraiment mal au dos. Quand je suis revenu, j’ai eu l’offre du Havre et j’ai sauté sur l’occas tout de suite. Au bon endroit au bon moment. Les blessures qui arrivent te ralentissent dans ta carrière. J’ai eu de la chance d’en avoir que des petites heureusement mais c’est un sacré frein.

Avez-vous un modèle ?

En général, je cite ceux que j’ai connu à l’université comme Scottie Wilbekin (Maccabi Tel-Aviv), Patrick Young (Hapoël Gilboa Galil) qui a joué à Galastaray et Olympiakos. Et un autre pote à moi qui s’appelle Casey Prather qui est en Israël (Hapoël Eilat) mais qui est passé par le Khimki Moscou et en Australie. Ces trois là m’ont vraiment aidé à devenir meilleur. En pro, je citerais Ricardo Greer, lors de ma première année au Havre. Malgré son âge, il arrivait à


Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Photo d’ouverture: Eurocupbasketball

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019