En quelques stats: L’Euroleague, 19ème et 20ème journées

Ludovic Renouf
0

En Europe, cette semaine, se déroulaient les 19ème et 20ème journées de l’Euroleague.

Pour le compte de la 19ème journée, le leader, le CSKA Moscou, recevait le Zalgiris Kaunas, 5ème. Daniel Hackett et Will Clyburn manquaient à l’appel côté moscovite alors que le représentant lituanien se déplaçait sans Steve Vasturia et Patricio Garino. L’équipe de Joffrey Lauvergne n’a jamais mené dans ce match et l’écart est monté jusqu’à 18 points. Au final, le CSKA s’est imposé 83-73. Il a largement dominé dans le secteur des rebonds (44-26) grâce notamment à son pivot serbe Nikola Milutinov, meilleur rebondeur de la semaine pour la quatrième fois de la saison. Ca a été le meilleur joueur de son équipe, bien secondé par Mike James. Le club de la capitale russe reste donc tranquille leader.

Le Zenit St Petersburg, deuxième, se déplaçait au Bayern Munich, sixième. C’est le club russe qui débute le mieux le match. Il remporte les deux premiers quarts et mène sans discontinuer pendant les 25 premières minutes. Mais le Bayern revient dans le troisième quart et reprend l’avantage. C’est Paul Zipser qui met le club bavarois à l’abri en donnant 5 points d’avance à 12 secondes du terme. Le Bayern réalise un excellent résultat et s’impose 82-80. Le leader de l’équipe d’Andrea Trinchieri a été encore une fois son meneur américain Wade Baldwin. Du côté du Zalgiris, c’est Arturas Gudaitis qui s’est mis en valeur. C’est le meilleur pivot européen de la semaine. Avec cette victoire, le Bayern prend la 5ème place alors que le Zenit est le grand perdant de la journée et perd une place.

Le FC Barcelona, troisième, effectuait le déplacement à Moscou pour y affronter le Khimki, bon dernier. Beaucoup de joueurs étaient absents pour ce match: Stefan Jovic, Janis Timma, Jonas Jerebko et Greg Monroe côté russe et Thomas Heurtel, bien sûr, Victor Claver, Nikola Mirotic et Brandon Davies côté espagnol. Après une première mi-temps très offensive, le club catalan mène de 6 points (54-48). La seconde mi-temps est plus défensive, ce qui n’empêche pas ce dernier d’augmenter son avance et de s’imposer sans surprise 87-75. Le Barca a largement dominé au niveau des rebonds en en prenant deux fois plus que son hôte du soir. C’est pourtant son backcourt qui a été décisif avec le duo Nick Calathes-Cory Higgins. Le meneur américano-grec est d’ailleurs le meilleur passeur de la semaine pour la sixième fois et établit le record de passes sur un match avec 15 unités. Le Barca prend la 2ème place et est le grand gagnant de la journée.

Le quatrième, le Real Madrid, recevait l’Etoile Rouge Belgrade pour un match a priori sans difficulté pour lui. Surtout que Jordan Loyd et Landry Nnoko étaient toujours absents côté serbe. Contre toute attente, le club de la capitale serbe remporte les trois premiers quarts et mène de 8 points à l’issue. Il ne marque que 13 points dans le dernier quart mais parvient à résister au retour madrilène pour s’imposer 79-77. C’est une victoire de prestige pour l’équipe de Dejan Radonjic. Ognjen Dobric a été décisif dans cette victoire et il est le meilleur ailier de la semaine.

Le match suivant opposait les deux équipes occupant les deux dernières places du Top 8, Milano et Valencia. Le club lombard était handicapé à l’aile avec les absences de Shavon Shields et Vladimir Micov. Du côté valencian, c’est Bojan Dubljevic qui manquait à l’appel. Après un premier quart équilibré, l”équipe d’Ettore Messina réalise un excellent deuxième quart et prend 18 points d’avance à la pause. Elle n’a plus alors qu’à gérer la suite et s’impose 95-80. L’équipe italienne a eu une très bonne réussite aux tirs avec 61,4% et le tout en tentant presqu’autant de tirs à 3 points qu’à 2 points. Son leader a été Luigi Datome en sortie de banc, auteur de 27 points en 26 minutes. Sa performance lui vaut les honneurs du titre de Meilleur sixième homme de la semaine. Suite à cette rencontre, Milano remonte d’une place alors que Valencia sort du Top 8.

L’Olympiacos, aux portes du Top 8, se déplaçait au Maccabi Tel-Aviv sans Aaron Harrison ni Kostas Papanikolaou. Après avoir mené au score pendant les 30 premières minutes, le Maccabi se fait remonter petit à petit. A l’entrée de la dernière minute, le club israélien mène encore de 4 points. Mais c’est Kostas Sloukas qui offre à son équipe la prolongation sur 2 lancers. Et cette fois, c’est l’Olympiacos qui prend les devants et qui s’impose 89-87. Le meneur grec Kostas Sloukas a été décisif pour le club du Pirée avec un joli double-double (21 points et 11 passes). Cette victoire permet à l’Olympiacos d’intégrer le Top 8.

Baskonia se déplaçait à Istanbul pour y affronter Fenerbahce. En dehors du premier point, l’équipe basque n’a jamais mené ni remporté de quart-temps. Le club stambouliote a gagné chacune des mi-temps de 10 points et remporte le match facilement 96-76. Le leader de l’équipe d’Igor Kokoskov a été Nando De Colo, auteur de 27 points. C’est le meilleur meneur de la semaine et également le MVP français pour la quatrième fois.

Toujours à Istanbul, l’Anadolu Efes recevait l’Alba Berlin à la Sinan Erdem Sports Hall. Le club stambouliote était privé pour ce match de Krunoslav Simon et de Tibor Pleiss alors que le club de la capitale allemande déplorait les absences de Marcus Eriksson, Niels Giffey et de Luke Sikma. C’est l’Alba qui prend l’avantage dans la première mi-temps avant qu’un excellent troisième quart gagné 26-9, c’est l’équipe d’Ergin Ataman qui l’emporte 84-76. Adrien Moerman a été le leader de son équipe, bien secondé par Shane Larkin et Bryant Dunston.

Enfin, l’ASVEL, sans Amine Noua, se déplaçait à Athènes pour y affronter le Panathinaikos. En dehors des 5 premières minutes, le club de la capitale grecque a toujours mené et remporté 3 des 4 quarts. Il va ainsi gagner facilement cette rencontre 88-71. Il a été emmené par un duo Nemanja Nedovic-Georgios Papagiannis, auteur de 68 d’évaluation cumulée, soit plus que celle de toute l’équipe villeurbannaise, et dont 40 pour le seul Nedovic. L’arrière serbe est ainsi le MVP de la semaine pour la seconde fois de la saison. Il est également le meilleur marqueur pour la troisième fois avec 33 points. L’ASVEL reste donc avant-dernier.

Jeudi et vendredi se déroulait la 20ème journée.

Le match au sommet de cette journée opposait tout simplement les deux meilleures équipes de la compétition. Ainsi, le CSKA Moscou recevait le Barca à la Megasport Arena devant 3 125 spectateurs. Le leader de la ligue débute bien la rencontre et remporte le premier quart de 5 points. Mais ce sera le seul. En effet, le club catalan gagne les trois suivants et prend les commandes juste avant la pause. Il les conservera jusqu’au bout et remporte une belle victoire 88-75. L’adresse a été décisive avec un 12/27 à 3 points pour l’équipe de Sarunas Jasikevicius. Son leader a été l’arrière américain Cory Higgins avec 28 d’évaluation. Après cette rencontre, le CSKA Moscou reste leader mais le FC Barcelona revient à une victoire de son hôte.

Le Zenit St Petersburg, troisième, recevait ses voisins baltes du Zalgiris Kaunas, septième. La première mi-temps est très équilibrée et les deux équipes se neutralisent. Mais, au retour des vestiaires, le club de l’ancienne capitale de l’Empire Russe domine les débats et gagne les deux quart-temps. Au final, il l’emporte 77-65. L’équipe de Xavi Pascual a été emmenée par le duo Arturas Gudaitis-Mateusz Ponitka, auteur de la moitié de l’évaluation collective. Le pivot lituanien enchaine un second match d’affilée avec une évaluation de 28. Du côté de Kaunas, le jeune meneur Rokas Jokubaitis s’est mis en valeur en rotation de Thomas Walkup avec la troisième évaluation de l’équipe. Cette performance lui permet d’être le Rising Star de la semaine pour la septième fois. Avec cette défaite, le Zalgiris perd une place mais reste dans le Top 8.

Pour le second match au sommet de la journée, le Real Madrid se déplaçait au Bayern Munich avec la quatrième place en jeu. C’est le club espagnol qui démarre la rencontre tambour battant et remporte le premier quart de 8 points. Le club bavarois remporte les trois quarts suivant mais le club de la capitale espagnole garde le leadership tout au long de la rencontre…..ou presque puisque Vladimir Lucic donne l’avantage à son équipe sur un tir à 3 points à une minute de la fin. Mais Gabriel Deck égalise à 22 secondes du terme, envoyant le match en prolongations. Cette fois, le Real assure la victoire et l’emporte 81-76. Le leader de l’équipe de Pablo Laso a encore une fois été Walter Tavares, tout proche d’un double-double et auteur de 26 points à 11/14. Il est ainsi le meilleur pivot de la semaine. Le Bayern Munich perd une place et descend à la sixième.

L’AX Armani Exchange Milano se déplaçait dans la capitale allemande pour y affronter l’Alba. Celui-ci récupérait pour l’occasion son intérieur américain Luke Sikma. L’équipe allemande a tenu un peu plus d’un quart-temps avant d’être lâchée par le club lombard. Il s’impose 84-70 dans un match géré tranquillement. Il a gagné grâce à son secteur intérieur et notamment le trio Luigi Datome, Zach LeDay et Kyle Hines. Cette victoire permet à Milano de prendre la cinquième place au Bayern.

L’Olympiacos, huitième, recevait l’avant-dernier, l’ASVEL. Pour ce match, le club grec récupérait Aaron Harrison mais perdait Hassan Martin. La première mi-temps est très équilibrée et le représentant français mène d’un tout petit point au moment de rentrer aux vestiaires. Mais dans le quart suivant, il limite son hôte à 9 petits points marqués et en prend 9 d’avance. Dans la dernière période, l’ASVEL tient le coup et crée la surprise en s’imposant 69-63. Dans un match très défensif, Guerschon Yabusele a été décisif avec une évaluation de 29. Cela fait de lui le meilleur intérieur de la semaine. L’Olympiacos sort du Top 8 suite à cette défaite.

En ouverture de la journée, l’Anadolu Efes recevait le dernier, le Khimki Moscou. Sans surprise, la domination du club stambouliote a été totale. Il a remporté tous les quarts avec un minimum de 7 points d’avance. Au final, il s’impose 99-60 et provoque le licenciement de Rimas Kurtinaitis. L’équipe d’Ergin Ataman a été portée par son axe 1-5 composé de Shane Larkin et de Sertac Sanli, qui en profite pour se montrer. Cette victoire lui permet de remonter dans le Top 8.

Valencia recevait à la Fonteta l’Etoile Rouge Belgrade avec pour objectif de rester dans la course pour la qualification aux Play-offs. Mais il enregistrait le forfait de Klemen Prepelic en plus de celui de Bojan Dubljevic. Mais cela n’a pas empêché le club espagnol de facilement dominer cette rencontre et de s’imposer 91-71. Un quatuor composé de Sam Van Rossom, Nikola Kalinic, Louis Labeyrie et Mike Tobey s’est mis en évidence.

Le TD Systems Baskonia, de son côté, se déplaçait au Maccabi Tel-Aviv. En dehors des 4 premières minutes, le club israélien aura dominé tout le long de la rencontre et s’impose sans difficultés 91-82. L’équipe d’Ioannis Sfairopoulos a été emmenée par le trio Elijah Bryant-Othello Hunter-Angelo Caloiaro. Cette victoire permet au Maccabi de passer devant son adversaire du soir.

Enfin, Fenerbahce recevait le Panathinaikos. Le club stambouliote menait déjà de 19 points après 10 minutes de jeu. Il s’est finalement imposé 100-74. Les leaders de l’équipe ont été Marko Guduric, Edgaras Ulanovas et Jan Vesely, auteurs d’une évaluation cumulée de 56. Après un début de saison raté, le Fenerbahce équilibre donc son bilan.

A l’issue de cette journée, le Top 4 est composé du CSKA Moscou, du FC Barcelona, du Zenit St Petersburg et du Real Madrid.

Voici les meilleures performances statistiques du jour:

Photo: Nemanja Nedovic (Panathinaikos)

MVP :

Nemanja Nedovic (SG/Ser/29)

Panathinaikos

40 d’éval (33 pts à 11/17 dont 5/10 à 3 points, 6/6 aux LF, 5 rbds, 6 pds, 4 bps)


Meilleur 5 :

PG Nando De Colo

Fenerbahce

30 d’éval

SG Nemanja Nedovic

Panathinaikos

40

SF Ognjen Dobric

Etoile Rouge Belgrade

21

PF Guerschon Yabusele

ASVEL

29

C Walter Tavares

Real Madrid

29

B Luigi Datome

Milano

26


Meilleur 5 européen :

PG Nando De Colo

Fenerbahce

30 d’éval

SG Nemanja Nedovic

Panathinaikos

40

SF Ognjen Dobric

Etoile Rouge Belgrade

21

PF Guerschon Yabusele

ASVEL

29

C Arturas Gudaitis

Zenit St Petersburg

28

B Luigi Datome

Milano

26


MVP français:

Nando De Colo (SG/33)

Fenerbahce

30 d’éval (27 pts à 11/16 dont 4/7 à 3 points, 2 rbds, 3 pds, 3 int, 3 bps)


Rising star :

Rokas Jokubaitis (PG/Lit/20)

Zalgiris Kaunas

11 d’éval (8 pts à 3/8, 3 rbds, 2 pds)


Meilleur marqueur:

Nemanja Nedovic

Panathinaikos

33 pts

Meilleur rebondeur :

Nikola Milutinov

CSKA Moscou

14 rbds

Meilleur passeur :

Nick Calathes

Barcelona

15 pds


Le classement:

  1. CSKA Moscou 15-5
  2. Barcelona 14-6
  3. Zenit St Petersburg 12-6
  4. Real Madrid 13-7
  5. Milano 12-7
  6. Bayern Munich 12-8
  7. Anadolu Efes 11-9
  8. Zalgiris Kaunas
  9. Valencia
  10. Olympiacos
  11. Fenerbahce 10-10
  12. Maccabi Tel-Aviv 9-11
  13. Baskonia
  14. Etoile Rouge Belgrade 7-13
  15. Alba Berlin
  16. Panathinaikos 6-13
  17. ASVEL 6-14
  18. Khimki Moscou 2-18

Photo d’ouverture: Nando De Colo (Fenerbahçe, Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

mars 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements