ASVEL / Olympiakos (93-103 a.p) – TJ Parker : “Ça me fait rigoler quand j’entends qu’on doit faire le top 8”

Théo Tetard
0

Hier soir à l’Astroballe, l’ASVEL s’est inclinée après prolongation (93-103) pour un match en retard de la 10e journée de l’Euroleague. Et pourtant les Villeurbannais avaient le match en main, quand soudain…

Impensable… Il reste une toute petite poignée de secondes, l’ASVEL mène 86-83 et elle oublie de faire faute sur Kostas Sloukas (23 points, 27 d’évaluation), qui remonte le terrain et qui poignarde l’ASVEL à 8 dixièmes de la sirène sur un tir à trois-points, alors que les Villeurbannais auraient dû l’envoyer sur la ligne des lancers-francs. Punie en prolongations l’ASVEL concède sa quatorzième défaite (93-101) qui la maintient tout en bas du classement et lui fait nourrir une nouvelle fois frustration et regrets.

Dépassés par un Shaquille McKissic (23 points) et le talent de Sloukas, qui avait été très discret lors du match en Grèce, les Villeurbannais ont couru derrière le score en première mi-temps (37-44). Cependant, petit à petit, ils ont pris confiance et ils ont joué les yeux dans les yeux avec l’équipe grecque à l’image d’un Ismaël Bako et Kavarius Hayes (23 points et 12 rebonds à eux deux) qui ont fait un bon travail dans la peinture.

L’ASVEL a eu l’occasion de gagner ce match grâce à l’expérience de David Lighty (18 points et 7 rebonds) mais c’était avant que Sloukas rappelle à tout le monde qu’il est l’un des meilleurs joueurs du continent et qu’il est capable de maintenir la tradition en “grequifiant” une équipe française !

TJ Parker (Coach ASVEL) : “Les consignes ont été données lors du temps mort : si on marquait les deux lancers, on devait faire faute directement même s’il restait huit secondes. Je vivais très bien avec un concours de lancers francs… Mais on ne devait pas prendre de tir à trois points.” avouait le coach de l’ASVEL à nos confrères du Progrès. “Ça me fait rigoler quand j’entends qu’on doit faire le top 8. Regardez l’expérience de cette équipe. Combien ont joué l’Euroleague ? C’est une équipe jeune avec quelques vétérans. Il faut regarder la réalité en face (…) C’est l’histoire de notre saison. Je pense que c’est arrivé deux ou trois fois. Nous étions dans le match en première mi-temps et tous les membres de notre équipe ont fait l’effort en deuxième mi-temps, ils se sont battus. Et quand on prend un temps mort et qu’on dit des choses précises à faire, il faut le faire. C’est pourquoi je suis si déçu, même pour nous, pour l’ASVEL, pour l’équipe, parce que le match était entre nos mains”.

Georgios Bartzokas (Coach Olympiakos) : “C’était un match très dur, très difficile. Nous sommes épuisés, même les entraîneurs. Tout d’abord, je considère ce match comme l’un des plus difficiles de la saison. Les raisons : d’abord, j’ai beaucoup de respect pour l’ASVEL, pour son effectif, pour sa façon de jouer. Pour nous, c’est difficile de se mettre au niveau. Et aussi, c’était une bonne réaction après le match perdu vendredi que de venir jouer ici. Bien sûr, nous avions Hassan Martin avec nous aujourd’hui, qui nous a beaucoup aidés, mais nous avons joué en équipe, nous avons eu de la patience et même dans le moment difficile du match, quand nous étions à terre au niveau du score, nous avons trouvé des solutions pour revenir et égaliser au score, enfin, avec ces tirs à trois points de Sloukas. Finalement, en prolongation, nous avons dominé avec notre jeu défensif. Nous avons eu 9 contres sur l’ensemble du match et je pense, si je ne me trompe pas, que 3 étaient en prolongation, donc nous avons eu de grands stops défensifs en fin de match pour réussir à gagner la partie.”

Kostas Sloukas (Olympiakos) : “Tout d’abord, après notre résultat précédent contre cette équipe, nous étions très contrariés et déçus parce que nous avons fait un très bon travail ce mois-ci et nous avons remporté une victoire. Je pense que tout au long du match, nous avons fait preuve de caractère. Nous avons un peu perdu le rythme du match au troisième quart avec quelques balles perdues stupides, mais l’important est que nous avons montré le cœur de l’Olympiacos, nous sommes revenus et avons pris ce match.”

Photo: Kostas Sloukas (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

février 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements