En quelques stats: L’Euroleague, 22ème et 23ème journées

Ludovic Renouf
0

En Europe, cette semaine, se déroulaient les 22ème et 23ème journées de l’Euroleague.

Tout d’abord, mardi et mercredi se jouait la 22ème journée.

Le match au sommet de cette journée opposait le FC Barcelona au Zenit St Petersburg, soit le premier contre le troisième. Après un début de match équilibré, le club catalan marque 28 points dans le deuxième quart pour prendre 11 points d’avance à la mi-temps. Il continue ensuite d’augmenter son avance jusqu’à en compter 19 points à la fin du troisième quart-temps. Le club russe réalise un excellent dernier quart et finit à 4 petits points de son adversaire du soir (85-81). L’équipe de Sarunas Jasikevicius était emmenée par son duo d’arrières Cory Higgins-Kyle Kuric et bien servi par son meneur Nick Calathes, meilleur passeur la semaine avec 12 unités. Cette victoire permet au Barca de conserver la tête et de distancer le Zenit qui descend à la quatrième place.

Le CSKA Moscou, deuxième, effectuait un déplacement à priori facile à Berlin pour y affronter l’Alba. Le club de la capitale russe enregistrait le forfait de son meneur star, Mike James, mis à l’écart. Cette absence a forcément équilibré les débats et effectivement le score est serré tout le long du match. A 28 secondes du terme, Maodo Lo inscrit un panier à 3-points qui permet à l’équipe allemande de revenir à un point. Mais Tornike Shengelia inscrit deux lancers qui donnent la possibilité au CSKA de s’imposer difficilement (71-68). En plus d’être décisif, l’intérieur georgien a été le leader statistique de son équipe. Ce résultat permet au CSKA de rester à égalité avec le Barca.

L’AX Armani Exchange Milano, quatrième, recevait l’Olympiacos Le Pirée, à la lutte pour une place dans le Top 8. Pour l’occasion, le club lombard récupérait Vladimir Micov. En dehors du premier point de la partie, le club du port d’Athènes n’aura jamais mené. Malgré un rapproché dans le troisième quart, le club italien s’impose tranquillement 90-79. Il a réussi à ne perdre que 7 ballons lors de ce match. L’équipe d’Ettore Messina a été portée par sa paire arrière Malcolm Delaney-Kevin Punter, auteur d’une évaluation cumulée de 58. Avec 27 points à 8/12, le second est même le MVP européen de la semaine. Quant au premier, il est le meilleur meneur. Du côté grec, c’est Sasha Vezenkov qui est, de façon surprenante, le leader de l’équipe. Il est ainsi le meilleur ailier européen. Ce succès permet à Milano de prendre la troisième place. Il est le grand vainqueur de la journée.

Le Real Madrid, cinquième et à la lutte pour le Top 4, recevait le Panathinaikos. Le club de la capitale espagnole enregistrait les retours de Sergio Llull et de Rudy Fernandez et le forfait de Nicolas Laprovittola. Le Real a démarré très fort la rencontre, remporté les deux premiers quarts et mène 49-27 à la mi-temps. Le club grec gagne les deux quarts suivants mais ce n’est pas suffisant pour inquiéter le club madrilène qui s’impose 76-66. Le leader de l’équipe de Pablo Laso a été l’Argentin Gabriel Deck, auteur à lui seul de la moitié de l’évaluation du Panathinaikos. Cette performance lui permet d’être le meilleur ailier de la semaine.

En clôture de la journée, le match opposait deux équipes à la lutte pour une place en Play-Offs. Valencia, neuvième, recevait le sixième, le Zalgiris Kaunas. Le club espagnol récupérait Klemen Prepelic et Bojan Dubljevic pour l’occasion. Après 12 premières minutes équilibrées, c’est le club lituanien qui prend les devants à la faveur d’un très bon deuxième quart. Il mène de 7 points à 40 secondes du terme. Mais Valencia réussit un 8-0 et Sam Van Rossom inscrit un 3 points qui donne l’avantage à son équipe à 3 secondes du terme. Cependant, dans la foulée, Marius Grigonis donne la victoire au Zalgiris 79-78 par le biais d’un exploit individuel. L’équipe de Martin Schiller a eu une jolie adresse à 3-points (9/17). Cette victoire a été collective avec 6 joueurs à au moins 10 d’évaluation. C’est le cas notamment du jeune meneur Rokas Jokubaitis, détenteur de la deuxième évaluation de l’équipe. Cela lui permet d’être pour la huitième fois de la saison le Rising Star de la semaine.

Le Bayern Munich, septième et à la lutte pour la qualification en Play-Offs, se déplaçait chez le dernier, le Khimki Moscou. Le club bavarois perdait Vladimir Lucic pour ce match alors que le club russe récupérait Alexey Shved et Janis Timma mais perdait Sergey Karasev, Stefan Jovic, Jordan Mickey et Andrei Desiatnikov. En toute logique, le Bayern remporte le premier quart de 11 points. Cependant, le Khimki s’approprie les deux quarts suivants et mène à la fin du troisième quart. Le Bayern reprend le leadership aussitôt et le conserve au bout d’une lutte acharnée. Il s’impose finalement 95-93. L’équipe d’Andrea Trinchieri a été emmenée par un trio composé de Nick Weiler-Babb, James Gist et Jalen Reynolds, auteur d’une évaluation cumulée de 94, soit plus que celle du Khimki. Le premier a réalisé un match complet et obtenu une évaluation de 38. Celle-ci lui offre la distinction de MVP de la semaine. Le second est le meilleur Sixième homme. Du côté russe, Alexey Shved est le meilleur marqueur de la semaine avec 32 points.

L’Anadolu Efes, dernier classé du Top 8, recevait l’Etoile Rouge Belgrade au Sinan Erdem Sports Hall. Le club de la capitale serbe voit revenir Langston Hall dans l’effectif et enregistre le forfait d’Ognjen Kuzmic. Favori de cette rencontre, le club stambouliote remporte les 3 premiers quarts et mène de 23 points au bout de 30 minutes. Malgré un relâchement dans le dernier quart, il s’impose 86-72. Le leader de l’équipe d’Ergin Ataman a été le meneur Shane Larkin, auteur de 23 points en 23 minutes en sortie de banc. Son match lui a permis d’être le meilleur Sixième homme européen.

Fenerbahce était opposé au Maccabi Tel-Aviv à Istanbul. Ces deux équipes sont en course pour une éventuelle qualification en Play-Offs. Kyle O’Quinn faisait ses débuts en Euroleague pour le club hôte. Le club israélien remporte le premier quart mais c’est le club turc qui domine le reste de la rencontre et la remporte 82-75. L’équipe d’Igor Kokoskov a été porté par son duo d’ailiers, Dyshawn Pierre et Jan Vesely. Le second, avec une évaluation de 29, est le meilleur intérieur de la semaine. Le Maccabi Tel-Aviv se retrouve distancé suite à cette défaite.

Enfin, dans un duel d’équipes mal classées, l’ASVEL recevait Baskonia Vitoria. Le club villeurbannais récupérait pour ce match Paul Lacombe et Amine Noua mais devait se passer de Derrick Walton et de Guerschon Yabusele. Le club basque domine le début de rencontre, remporte les deux premiers quarts et mène de 11 points à la mi-temps. Mais le club rhônalpin n’encaisse que 7 points dans le troisième quart et reprend l’avantage. Il confirmera celui-ci dans le dernier quart pour gagner le match 83-77. Le duo David Lighty-Norris Cole a été décisif dans cette victoire. Celle-ci lui permet de quitter l’avant-dernière place.

A l’issue de cette journée, le FC Barcelona est leader devant le CSKA Moscou. Milano et le Zenit St Petersburg complètent le Top 4.


Le leader, le FC Barcelona, se déplaçait en Grèce pour y affronter l’Olympiacos, à la lutte pour le Top 8. Il devait se passer des services de son ailier, Alex Abrines. Le club catalan démarre parfaitement la rencontre et remporte les deux premiers quarts. A la mi-temps, il mène de 10 points. Mais le club de la capitale grecque réalise un très bon troisième quart et prend la tête à la 29ème minute. Il mène ainsi de 2 points à l’entrée de la dernière minute. Cependant, le club espagnol marque 4 points consécutifs par Nikola Mirotic et Cory Higgins pour terminer le match et le gagner 76-74. L’équipe de Sarunas Jasikevicius a été emmenée par un quatuor composé de Pierre Oriola, Nikola Mirotic, Nick Calathes et Cory Higgins et dont aucun ne se détache vraiment. Du côté grec, le pivot Octavius Ellis est le meilleur rebondeur de la semaine avec 13 unités. Suite à cette rencontre, le Barca conserve la tête alors que l’Olympiacos est décroché dans la course à la qualification pour les Play-Offs.

Le CSKA Moscou, deuxième, recevait à la Megasport Arena, et devant 4 516 spectateurs, le Bayern Munich, septième et à la lutte pour le Top 4. La première mi-temps est très équilibrée avec un premier quart très offensif puis un deuxième quart très défensif. En seconde période, le club russe se détache dans le troisième quart et mène de 10 points à la 30ème minute. Mais le club bavarois ne concède que 6 petits points dans le dernier quart et se retrouve à égalité à l’entrée de la dernière minute. Un panier de Jalen Reynolds puis un lancer de DJ Seeley donneront une victoire surprise du Bayern 69-66. Ce match s’est résumé à un duel de pivots entre Nikola Milutinov et Jalen Reynolds. Le second l’a emporté de justesse et intègre le meilleur Cinq de la semaine. Son concurrent intègre le meilleur Cinq européen. Grâce à cette victoire, le Bayern Munich gagne une place et prend la sixième.

Dans le match au sommet de la journée entre le troisième et le quatrième, Milano recevait le Zenit St Petersburg au Mediolanum Forum. Le club lombard récupérait son ailier danois Shavon Shields pour l’occasion. La première mi-temps est à l’avantage du Zenit qui remporte les deux premiers quarts et mène de 8 points à la mi-temps. Mais la physionomie du match change totalement après le retour des vestiaires. Milano remporte les deux quarts suivants et gagne la seconde mi-temps de 15 points. Il s’impose donc 82-76. Son leader a été le pivot américain Kyle Hines, auteur de 20 d’évaluation en sortie de banc. Suite à cette défaite, le Zenit sort du Top 4.

Le Real Madrid, cinquième, recevait l’Alba Berlin et avait l’occasion de profiter de la rencontre Milano-Zenit pour prendre la quatrième place. Le club de la capitale allemande perdait pour ce match son meneur Peyton Siva. L’opposition paraissait déséquilibrée et effectivement le club berlinois n’a jamais mené. Le Real a remporté les trois premiers quarts et mène de 12 points à l’issue. Il s’impose au final 72-63. Il a été emmené encore une fois par son pivot cap-verdien Walter Tavares. Le Real Madrid prend donc position dans le Top 4.

En clôture de la journée, le Zalgiris Kaunas, sixième et à la lutte pour le Top 4, se déplaçait au TD Systems Baskonia. De manière surprenante, malgré son statut de favori, le club lituanien n’a remporté aucun quart-temps et s’incline 81-68. L’équipe basque a été portée par le duo Alec Peters-Pierria Henry, auteur d’une évaluation cumulée de 42. Le Zalgiris perd une place et se retrouve à batailler pour une place dans le Top 8.

Le Fenerbahce Istanbul, dans la course pour la qualification en Play-Offs, se déplaçait chez le dernier, le Khimki Moscou. Le club stambouliote enregistrait le forfait de sa dernière recrue, Kyle O’Quinn. La logique a été parfaitement respectée dans ce match. Le club turc a remporté tous les quart-temps et gagné facilement le match 107-76. L’évaluation totale du Fenerbahce est de 155. Quatre joueurs ont dépassé la barre des 20 d’évaluation. C’est notamment le cas de Nando De Colo qui est le meilleur meneur européen. Il est également le MVP français de la semaine et ce pour la sixième fois de la saison dont trois d’affilée. Grâce à cette victoire, Fenerbahce rentre dans le Top 8.

Valencia, également à la lutte pour une place en Play-Offs, se déplaçait à Athènes pour y affronter le Panathinaikos. Le club grec récupérait pour ce match Georgios Papagiannis et Ioannis Papapetrou mais perdait Howard Sant-Roos. Le club espagnol était favori de cette confrontation mais il n’a jamais pu mener au score. Le Panathinaikos remporte tous les quart-temps et s’impose tranquillement 91-72. Les leaders de l’équipe ont été deux joueurs sortant du banc, Eleftherios Bochoridis et Georgios Papagiannis. Valencia est décroché dans la course à la qualification et sa place en Euroleague pour la saison prochaine est en danger.

Enfin, dans un duel de mal classés, l’ASVEL se déplaçait à l’Etoile Rouge Belgrade. Le club serbe récupérait Ognjen Kuzmic mais perdait Johnny O’Bryant alors que le club villeurbannais récupérait Guerschon Yabusele mais perdait Allerick Freeman. Ce dernier démarre bien le match et remporte les deux premiers quarts. Il mène de 7 points à la mi-temps. Mais, après la pause, l’équipe de Dejan Radonjic revient et mène d’un point à une minute du terme. Le représentant français finit sur un 4-0 signé Norris Cole. L’ASVEL s’impose finalement 81-78. Il a été porté par son duo de meneurs Norris Cole-Antoine Diot, auteur de 47 d’évaluation cumulée.

A l’issue de cette journée, le Top 4 est composé du FC Barcelona, du CSKA Moscou, de Milano et du Real Madrid.

Les deux premiers sont à la lutte pour le leadership alors que les 13 premiers peuvent encore l’obtenir. L’ASVEL n’est plus dans la course.

La bataille pour le Top 4 concerne les clubs classés de la 2ème à la 6ème place et tout le monde sauf l’Etoile Rouge et le Khimki peuvent l’intégrer.

La qualification en Play-offs se joue entre le 5ème et la 9ème place. Tout le monde sauf le Khimki est encore en course.

Voici les meilleures performances statistiques du jour:

MVP :

Nick Weiler-Babb (SG/US/25)

Bayern Munich

38 d’éval (25 pts à 8/13 dont 4/6 à 3 pts, 8 rbds, 5 pds)


Meilleur 5 :

PG Malcolm Delaney

Milano

25 d’éval

SG Nick Weiler-Babb

Bayern Munich

38

SF Gabriel Deck

Real Madrid

29

PF Jan Vesely

Fenerbahce

29

C Jalen Reynolds

Bayern Munich

22

B James Gist

Bayern Munich

29


MVP européen:

Kevin Punter (SG/US-Ser/27)

Milano

33 d’éval (27 pts à 8/12 dont 4/4 à 2 pts, 2 rbds, 5 pds)


Meilleur 5 européen :

PG Nando De Colo

Fenerbahce

23 d’éval

SG Kevin Punter

Milano

33

SF Sasha Vezenkov

Olympiacos

20

PF Jan Vesely

Fenerbahce

29

C Nikola Milutinov

CSKA Moscou

21

B Shane Larkin

Anadolu Efes

24


MVP français:

Nando De Colo (SG/33)

Fenerbahce

23 d’éval (18 pts à 7/9 dont 2/2 à 3 points, 2/2 aux LF, 3 rbds, 3 pds)


Rising star :

Rokas Jokubaitis (PG/Lit/20)

Zalgiris Kaunas

16 d’éval (10 pts à 5/5, 3 rbds, 6 pds)


Meilleur marqueur:

Alexey Shved

Khimki Moscou

32 pts

Meilleur rebondeur :

Octavius Ellis

Olympiacos

13 rbds

Meilleur passeur :

Nick Calathes

Barcelona

12 pds


Le classement:

  1. Barcelona 17-6
  2. CSKA Moscou 16-7
  3. Milano 15-7
  4. Real Madrid 15-8
  5. Zenit St Petersburg 13-8
  6. Bayern Munich 14-9
  7. Zalgiris Kaunas 13-10
  8. Fenerbahce
  9. Anadolu Efes 12-10
  10. Olympiacos 11-12
  11. Valencia
  12. Maccabi Tel-Aviv 10-12
  13. Baskonia 10-13
  14. ASVEL 9-14
  15. Panathinaikos 8-14
  16. Alba Berlin 8-15
  17. Etoile Rouge Belgrade 7-16
  18. Khimki Moscou 2-21

Photo : Nick Weiler-Babb (Bayern Munich, Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019