Aaron Cel : “J’ai refusé les meilleurs clubs. Je suis avec le Polski Cukier, pour le meilleur et pour le pire”

Théo Tetard
0

A Toruń pour la quatrième saison consécutive, Aaron Cel (2,05m) enchaîne les performances et porte son équipe à bout de bras. Agé de 33 ans, le natif d’Orléans réalise la meilleure saison de sa carrière. Le Franco-Polonais a donné une interview au quotidien sportif WP SportoweFakty.

Après 14 essais, vous avez enfin réussi à décrocher votre première victoire à l’extérieur (88-72 à Gdynia), précise le journal.

“Oh, oui, enfin. C’est bien dit. Nous avons pris une grande inspiration. Cette série désastreuse sans victoire dans les matchs à l’extérieur était dans nos têtes. Surtout que dans de nombreux matchs, nous étions vraiment proches de la victoire. En fait, nous n’avons vraiment perdu qu’à Sopot. Dans tous les autres, nous étions en tête. Souvent même à la toute fin du match (…) Après chaque nouvelle défaite, nous avons pensé à venir à l’entraînement et à continuer à travailler sur nos faiblesses. Il n’y a eu aucun moment de doute. C’est bien que nous ayons enfin réussi à briser cette spirale. Nous espérons qu’il ne sera pas trop tard dans le contexte de la lutte pour les playoffs. La 8e place est toujours notre objectif. Bien que les chances ne soient pas trop grandes… Nous allons nous battre jusqu’à la dernière rencontre. Le point positif est que nous allons jouer 4 des 5 derniers matchs à Toruń et que nous nous sentons forts à la maison. Nous avons un très bon équilibre (9 victoires et 2 défaites). Mais nous savons que tout ne dépend pas de nous. Nous ne nous faisons pas d’illusions, ce n’est pas une situation confortable pour un sportif. C’est pourquoi, pour aider la chance, nous devons d’abord gagner nos matchs et ensuite compter sur les résultats favorables des autres matchs.”

Pendant de nombreuses années, Aaron Cel était au sein d’équipes qui se battaient pour le titre de champion de Pologne. Maintenant, Polski Cukier est en bas du tableau, avec un solde négatif (10-15). Un changement de statut important.

“Est-ce difficile ? Pas nécessairement. C’est juste différent. Chaque saison est une histoire différente, une page différente à écrire. Je savais que cette année je ne me battrai pas pour le podium, même si je pensais que les résultats seraient un peu meilleurs. Le fait que Polski Cukier ne joue pas pour le podium ne me pose aucun problème. Je savais ce pour quoi j’ai signé et quelle sera la saison. Toruń m’a beaucoup donné et je veux rendre la pareille au club. Je prends cette saison comme un défi, quelque chose que je n’ai jamais eu auparavant dans ma carrière. J’aime le rôle du joueur expérimenté, qui peut aussi donner un bonus aux jeunes joueurs. Ce n’est pas une saison perdue pour moi, juste une mauvaise chose à laquelle je penserai longtemps. Il est impossible de jouer pour le podium et d’être au top pendant toute la carrière. Si tout se passe comme prévu, le club continuera à fonctionner, je voudrais mettre fin à ma carrière ici. C’est mon plan.”

On a beaucoup parlé en Pologne du fait que Aaron Cel pourrait quitter l’équipe et aller dans un club qui se bat pour titre de champion de Pologne comme Stelmet ou Stal Ostrów. Il ne nie pas l’opportunité.

“Je ne veux pas mentionner les noms des clubs. Que cela reste un secret. En fait, il y a eu des discussions, j’ai reçu des appels. Je tiens à remercier tout le monde de s’être intéressé à moi. Je leur souhaite bonne chance, ma place est toujours à Toruń. Ai-je pensé à changer de club ? Non. Pas même pour un instant. Bien que j’admette que je ne voudrais pas terminer la saison le 21 mars. Je ne veux pas avoir autant de vacances !”

Photo d’ouverture : Aaron Cel.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

mai 2021
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements