Liz Mills, la globe-trotteuse australienne qui a qualifié le Kenya pour l’AfroBasket

Sacha RUTARD
0

Qualifié pour l’AfroBasket 2022 pour la première fois depuis 1993 (!), le Kenya possède la particularité d’avoir une femme comme coach, l’Australienne Liz Mills.

Celle-ci a débuté dans la profession à 16 ans dans son pays natal et avec sa jumelle Vik, elle est arrivée sur le continent africain en 2008 pour y développer les activités sportives. C’est ainsi qu’elle a gagné le championnat de Zambie avec les Heroes Play United dès sa première saison avec l’équipe, puis elle s’est occupée des U20 garçons et filles, avant de retourner en Australie afin de terminer ses études. Elle est passée ensuite par le Kenya, la Namibie, l’Afrique du Sud, le Rwanda et de nouveau la Zambie et le Cameroun où elle a été assistant-coach de l’équipe masculine.

« Ces cinq dernières années, le Kenya a grandi en basket-ball, le niveau de compétence s’est énormément amélioré, je suis vraiment excitée de voir où va le basket kenyan », avait-t-elle déclaré en prenant en mains la sélection nationale.

C’est samedi face à l’Angola, onze fois sacré champion continental que les Morans -le surnom des Kenyans- sont parvenus à conquérir leur billet pour l’AfroBasket. Pourtant, le match était mal engagé avec un 9-22 au bout d’un quart-temps. Les Kenyans sont revenus au score et à cinq secondes du buzzer, Tylor Ongwae a enfilé le costume du héros pour marquer le panier décisif, 74-73.

« C’est fabuleux d’aller au Rwanda. Nous avons battu une des grandes nations du continent et c’est un superbe sentiment, » a savouré Liz Mills, avant de poursuivre : « Nous sommes venus ici pour gagner des matchs. Nous avons vaincu l’Angola et nous souhaitons maintenant faire pareil contre le Mozambique. Nous avons mal débuté la partie, mais connaissant la maturité de mes joueurs, j’étais convaincue qu’à un moment donné, la situation allait tourner en notre faveur. Une fois notre défense mise en place, je savais que notre attaque allait s’améliorer, et c’est effectivement ce qui est arrivé. »

Le président de la Fédération kenyane (KBF), Paul Otula, a déclaré qu’il souhaitait que les Morans se hissent dans le top cinq continental. Avec Liz Mills, il estime que tout est possible.

A noter que c’est Brigitte Affidehome Tonon, qui en 2017 a inscrit son nom dans les annales de l’histoire en devenant la première femme à diriger une équipe nationale masculine en Afrique lorsqu’elle a guidé le Bénin vers les éliminatoires régionaux de l’​​AfroBasket cette année-là.

Photos: FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019