En quelques stats: L’Euroleague, 26ème journée

Ludovic Renouf
0

En Europe, cette semaine, se déroulait la 26ème journée de l’Euroleague.

Le leader, le FC Barcelona, recevait l’ASVEL au Palau Blaugrana. Le club catalan récupérait Léo Westermann pour l’occasion alors que le club rhônalpin enregistrait les retours de Charles Kahudi et d’Ismael Bako. Quant aux recrues, Pau Gasol est encore bloqué aux Etats-Unis alors que Thomas Heurtel n’était pas qualifié pour l’Euroleague et donc contre son ancien club. Le match a été extrêmement disputé et l’écart n’a jamais atteint la barre des 5 points pendant les 35 premières minutes en dehors de la première minute de la seconde mi-temps où le Barca a mené de 6 points. Puis l’ASVEL a pris la main sur le match dans les cinq dernières minutes et réussi l’exploit de gagner à Barcelone, 76-69. C’est la sixième victoire consécutive de l’ASVEL, ce qui constitue un record pour un club français dans la compétition reine. Elle a également réussi l’exploit de sweeper son adversaire du soir cette saison. L’équipe de TJ Parker a limité le leader de l’Euroleague à 69 points chez lui et réussi un joli 9/18 à 3 points. Son leader a été l’ailier William Howard avec une évaluation de 21. Du côté espagnol, c’est Brandon Davies qui s’est mis en valeur en sortie de banc. Ses 29 d’évaluation lui permettent d’être le meilleur Sixième Homme de la semaine. Malgré la défaite, le FC Barcelona conserve la tête de la compétition. Quant à l’ASVEL, elle crée la principale surprise du jour.

Le CSKA Moscou, deuxième, se déplaçait au Pirée pour y affronter l’Olympiacos. Seul Daniel Hackett manquait à l’appel pour le club de la capitale russe alors le club grec récupérait Aaron Harrison mais perdait Hassan Martin. Le club de l’Armée Rouge débutait le match tambour battant, remportait les deux premiers quarts et menait de 18 points à la mi-temps. Au retour des vestiaires, s’opère un changement de physionomie. L’Olympiacos remporte largement le troisième quart et revient à dix points. Il passe même un 15-0 à son invité pour revenir à un point à 4 minutes du terme. Sasha Vezenkov lui permet même de prendre l’avantage une minute et dix secondes plus tard. Puis Georgios Printezis lui redonne l’avantage à 12 secondes de la fin. Mais, à deux secondes du buzzer, Mike James provoque une faute de Vassilis Spanoulis sur un tir à 3 points. Il réussit 2 des 3 lancers et donne la victoire sur le fil à son équipe, 75-74. La victoire moscovite a été collective avec 4 joueurs entre 14 et 16 d’évaluation. L’équipe de Dimitris Itoudis revient ainsi dans la course pour la première place.

L’AX Armani Exchange Milano, troisième, recevait le dernier, le Khimki Moscou. En dehors des deux premières minutes, le club russe n’a jamais mené dans ce match et le club lombard a remporté les trois premiers quarts pour mener de 14 points au terme de ceux-ci. Malgré une dernière période perdue, Milano s’impose donc 84-74. Il a largement dominé dans le secteur des rebonds avec 39 unités. Ce fût notamment le fait de Jordan Mickey, meilleur rebondeur pour la seconde fois de la saison avec 11 rebonds. Il a même été le meilleur pivot de la semaine en y ajoutant 23 points. Du côté italien, 4 joueurs ont atteint les 18 d’évaluation. Grâce à cette victoire, Milano revient également dans la course à la première place.

En ouverture de la journée, le Zenit St Petersburg, quatrième, recevait Valencia devant 2 276 spectateurs. Le club espagnol récupérait Joan Sastre pour l’occasion. Contre toute attente, il n’y a pas eu de match et le Zenit n’a remporté aucun quart. Valencia s’impose très largement, 91-62, et crée la deuxième grosse surprise de la semaine. A l’évaluation, l’équipe de Jaume Ponsarnau l’emporte, 121 à 53. Elle a été portée par le trio Nikola Kalinic-Bojan Dubljevic-Mike Tobey, auteur d’une évaluation cumulée de 72. Le premier est le meilleur ailier de la journée et même le meilleur passeur avec 10 unités, ce qui est une performance surprenante pour un joueur de ce poste. Le second est lui le meilleur pivot européen. Le Zenit est le grand perdant de la semaine et sort du Top 4 pendant que son adversaire revient dans la course à la qualification aux playoffs.

Le cinquième, le Real Madrid, recevait le Zalgiris Kaunas, à la lutte pour le Top 8. Le club de la capitale espagnole enregistrait le forfait de Sergio Llull pour ce match alors que le club lituanien déplorait celui d’Arturas Milaknis. En dehors des 3 premières minutes, le club madrilène a toujours mené et l’écart est monté jusqu’à 16 points. Le Real s’impose au final 70-58. Il a étonnamment exactement la même réussite à deux points et à trois (14/29) et il a surclassé son adversaire eux rebonds (38 à 22). Son leader a été l’ailier argentin Gabriel Deck avec 19 d’évaluation. Profitant de l’absence de Llull, Carlos Alocen a joué 18 minutes et obtenu une évaluation de 11. Celle-ci lui offre le titre de Rising Star de la semaine pour la seconde fois de la saison. Du côté du Zalgiris, c’est Paulius Jankunas qui s’est mis en avant en sortie de banc. Avec 23 d’évaluation, il est le Meilleur Sixième Homme européen. Le Real Madrid est le grand gagnant de la semaine et intègre le Top 4.

Le Bayern Munich, sixième, recevait le Maccabi Tel-Aviv. De manière surprenante, le club israélien domine les 35 premières minutes et le plus gros écart frôle les 10 points. Mais le club bavarois revient dans le dernier quart et reprend l’avantage à la 36ème minute. Cependant, John DiBartolomeo égalise à 18 secondes du terme. 9 secondes plus tard, une faute d’Elijah Bryant donne deux lancers à Nick Weiler-Babb qui les transforme et donne la victoire 72-70 à son équipe. Le Bayern a dominé à l’intérieur, remportant la bataille du rebond (37 à 26). Wade Baldwin a été le leader du Bayern avec 16 points, 5 rebonds et 5 passes.

Le derby stambouliote opposait le Fenerbahce et l’Anadolu Efes, soient les deux dernières équipes du Top 8. Le premier restait sur 10 victoires avant la rencontre. Mais l’Anadolu Efes, leader de la BSL, le championnat turc, a largement dominé la rencontre, remporté tous les quarts et gagné la rencontre 106-74. L’équipe d’Ergin Ataman a été portée par la performance de son meneur serbe, Vasilije Micic. Avec 37 points, il est le meilleur marqueur de la journée pour la seconde fois de la saison. En passant, il réalise un sans-faute à 3-points et aux lancers (6/6 et 11/11). En ajoutant 5 passes et 3 interceptions, il obtient un joli 44 d’évaluation qui lui offre le titre de la MVP de la semaine. Son opposant, Nando De Colo, avec 28 d’évaluation, est le MVP français pour la sixième fois d’affiliée et la neuvième de la saison. Cette victoire permet à l’Anadolu Efes de passer devant sa victime du soir.

Baskonia recevait l’Etoile Rouge Belgrade, avant-dernier de la compétition. Le club de la capitale serbe récupérait Corey Walden pour cette rencontre. Le club basque a largement dominé le match et menait déjà de 21 points à la mi-temps. Après une seconde mi-temps équilibrée, il s’impose au final 87-67. L’équipe de Dusko Ivanovic a été emmenée par un quatuor composé de Youssoupha Fall, Luca Vildoza, Achille Polonara et Rokas Giedraitis et auteur d’une évaluation cumulée de 84. Polonara est le meilleur intérieur de la semaine alors que Giedraitis en est le meilleur arrière. Baskonia place ainsi deux joueurs dans le meilleur Cinq de la journée.

Enfin, l’Alba Berlin recevait le Panathinaikos Athènes. Malgré un premier quart raté, le club allemand remporte tranquillement cette rencontre 74-65. Il a été emmené par son intérieur back-up Johannes Thiemann, auteur de 16 points.

A l’issue de cette journée, le Top 4 est composé du FC Barcelona, du CSKA Moscou, de Milano et du Real Madrid.

La bataille pour la première place se joue entre les trois premiers. Et les 15 premiers sont encore concernés.

Pour la seconde place, la bataille se joue entre les mêmes équipes. Mais l’Alba Berlin est encore concernée par celle-ci.

Les clubs entre la 3ème et la 8ème place se disputent le Top 4 et les 16 premiers peuvent encore se mêler à cette lutte.

La qualification en playoffs se joue entre le Fenerbahce, Valencia et le Zalgiris. Tout le monde sauf le Khimki est encore en course.

Voici les meilleures performances statistiques du jour:

MVP :

Vasilije Micic (PG/Ser/27)

Anadolu Efes

44 d’éval (37 pts à 10/12 dont 6/6 à 3 points, 11/11 aux LF, 1 rbd, 5 pds, 3 int)


Meilleur 5 :

PG Vasilije Micic

Anadolu Efes

44 d’éval

SG Rokas Giedraitis

Baskonia

17

SF Nikola Kalinic

Valencia

25

PF Achille Polonara

Baskonia

22

C Jordan Mickey

Khimki Moscou

29

B Brandon Davies

Barcelona

29


Meilleur 5 européen :

PG Vasilije Micic

Anadolu Efes

44 d’éval

SG Rokas Giedraitis

Baskonia

17

SF Nikola Kalinic

Valencia

25

PF Achille Polonara

Baskonia

22

C Bojan Dubljevic

Valencia

24

B Paulius Jankunas

Zalgiris Kaunas

23


MVP français:

Nando De Colo (SG/33)

Fenerbahce

28 d’éval (24 pts à 10/16, 2 rbds, 8 pds, 5 pds, 3 bps)


Rising star :

Carlos Alocen (PG/Esp/20)

Real Madrid

11 d’éval (4 pts à 2/4, 3 rbds, 6 pds)


Meilleur marqueur:

Vasilije Micic

Anadolu Efes

37 pts

Meilleur rebondeur :

Jordan Mickey

Khimki Moscou

11 rbds

Meilleur passeur :

Nikola Kalinic

Valencia

10 pds


Le classement:

  1. Barcelona 18-8
  2. CSKA Moscou 17-8
  3. Milano 17-9
  4. Real Madrid 16-10
  5. Bayern Munich
  6. Zenit St Petersburg 15-10
  7. Anadolu Efes
  8. Fenerbahce 15-11
  9. Valencia 14-12
  10. Zalgiris Kaunas
  11. Baskonia 13-13
  12. ASVEL 12-14
  13. Olympiacos 11-15
  14. Maccabi Tel-Aviv 10-14
  15. Panathinaikos 9-15
  16. Alba Berlin 9-17
  17. Etoile Rouge Belgrade 7-19
  18. Khimki Moscou 2-23

Photo: Moustapha Fall (ASVEL)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019