Euroleague – ASVEL 86, Fenerbahçe 90. Nando De Colo : “ce soir, c’est un nouveau pas en avant pour nous”

Théo Tetard
0

Après Barcelone, l’Asvel a une nouvelle fois regardé un grand d’Europe dans les yeux, mais le Fenerbahçe d’un éblouissant Nando De Colo s’est imposé (86-90). Pour T.J. Parker et ses joueurs, les playoffs s’éloignent, sans doute pour de bon.

L’Asvel y a cru jusqu’au bout, elle a joué les yeux dans les yeux avec Fenerbahçe mais la réalité a rattrapé les Villeurbannais.

Face à une équipe qui restait sur onze victoires lors de ses douze derniers matchs, Villeurbanne a connu un début de match quelque peu compliqué, Marko Guduric et les siens réalisaient déjà un écart dans ce premier quart (5-15 puis 9-18). Combatifs, les hommes de TJ Parker ont recollé au score grâce a leur sniper longue distance maison, William Howard (12 points, 4/10 aux tirs dont 2/7 à trois-points et 2/2 aux lancers-francs, 3 rebonds, 2 passes pour 12 d’évaluation en 25 minutes de jeu) encore une fois épatant. Si les Turcs ont eu aussi de la réussite aux 6,75m (6/10), les Rhodaniens ont profité de leurs errements (9 ballons perdus) pour repointer le bout de leur nez sur un dunk rageur d’Ismael Bako à la sirène (38-40).

Et soudain, Nando De Colo a surgi…

Influent sur le jeu, principal pourvoyeur de jeu de son équipe, Nando De Colo (24 points (9/15 aux tirs dont 3/5 à trois-points et 3/3 aux lancers-francs), 4 rebonds, 6 passes pour 27 d’évaluation en 32 minutes) a mené a la baguette le Fener même quand celui-ci était coupable d’un léger flottement permettant à l’Asvel de reprendre la tête sur un shoot au buzzer du grand David Lighty (15 points, 6/10 aux tirs dont 3/3 à trois-points, 2 rebonds, 1 passe pour 13 d’évaluation en 24 minutes). L’Asvel pouvait aborder le dernier acte de ce match en tête (60-59).

Villeurbannais et Turcs se rendaient coup pour coup mais c’est dans une fin match finalement à couper au couteau que le Fenerbahçe a fait la différence. L’arrière des bleus, Nando De Colo, nous a rappelé ce pourquoi il était si redoutable. Il a planté un tir primé assassin à 13 secondes du buzzer pour offrir la victoire aux Turcs. Villeurbanne était à terre et ne s’est pas relevée.

Igor Kokoskov (Fenerbhaçe) : “C’est une équipe très difficile à jouer. Très physique et forte. Ils jouaient beaucoup dans la raquette et en triangle. Mais dans l’ensemble, je suis vraiment heureux pour notre équipe. Le mérite revient aux joueurs. Ils sont venus concentrés, préparés mentalement et ils ont accepté le défi. C’était un match très difficile. Je suis très satisfait du résultat… Nando De Colo est le Jason Kidd du basket européen”.

Nando De Colo (Fenerbahçe) : “Nous savons où nous sommes en ce moment. Nous savons que mars est un mois très difficile. Nous savons que nous pouvons progresser grâce à une victoire, mais nous savons aussi que nous pouvons reculer rapidement. Nous devons donc rester concentrés. C’est le plus important. Et c’est ce que nous avons fait ce soir. Ce n’était pas un match facile. Deux matches en une semaine, c’est dur, mais nous avons réussi. Je suis vraiment heureux d’être de retour en France, même si ce n’est qu’un match et que je n’ai pas le temps d’en faire trop. Mais le plus important est d’aller match par match, et ce soir, c’est un nouveau pas en avant pour nous”.

Photo : Nando De Colo, Euroleague

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements