Eurocup : Fin de parcours pour Boulogne-Levallois à Gran Canaria

Théo Tetard
0

Dominés à domicile par Gran Canaria (74-84), mardi soir lors du match aller des quarts de finale d’Eurocup, Boulogne-Levallois s’est à nouveau incliné hier sur le parquet des Espagnols (66-64) et voit son parcours européen s’arrêter à ce stade. Alors que dans l’autre match de la soirée, Monaco aura une belle à jouer mercredi à Gaston-Medecin.

La marche était trop haute pour les Franciliens qui se sont pourtant battus mais ont fait preuve de maladresse (3/15 à trois-points, 8 passes décisives pour 16 balles perdues), à l’image d’Archie Goodwin qui a laissé échapper la balle sur la dernière contre-attaque, alors qu’il y avait la possibilité d’un dernier tir pour aller chercher la prolongation. Cruel…

Les hommes de Jurij Zdovc peuvent avoir des regrets, car ils ont mené pendant les 24 premières minutes de cette partie, comptant jusqu’à sept points d’avance, au contraire du match aller où les Mets avaient été dominés sans conteste par les Espagnols. Ils ont bénéficié de la bonne activité de Vitalys Chikoko (16 points, 7/7 aux tirs et 2/2 aux lancers-francs, 3 rebonds pour 20 d’évaluation) sous le cercle, et d’une défense solide. Dans le second quart, les Franciliens ont résisté au retour des Espagnols et sont rentrés aux vestiaires avec 3 points d’avance (31-34).

Jurij Zdovc (Coach Boulogne-Levallois) : “C’était un bon match, un match difficile. Nous sommes venus ici pour gagner malgré tous les problèmes que nous rencontrons en ce moment. À la fin, Gran Canaria était plus intelligent, plus expérimenté peut-être. Je n’ai rien d’autre à dire. Je suis fier de mes gars, ce fut une grande saison pour nous en Europe. Je suis fier de ce que nous avons fait. J’ai vraiment aimé ce match, c’était très tactique. Nous nous sommes bien préparés. Nous avons bien défendu dans le match 1, mais Gran Canaria a frappé fort avec des gros tirs, comme ils l’ont fait encore ce soir.”

A 1’37 du terme, les doutes commençaient à s’installer chez les Franciliens, mais sur un drive d’Archie Goodwin, ils ont sonné la révolte avec ensuite un stop défensif bonifié d’un shoot à trois-points d’Anthony Brown (19 points, 5 rebonds, 3 passes pour 24 d’évaluation) qui les ramenait à -2 (64-62) à 59 secondes du terme. L’assassin des dernières secondes, AJ Slaughter (16 points, 4 passes pour 10 d’évaluation) lui répondait à 30 secondes de la sirène (66-64). Les Mets réalisaient alors un dernier stop à 5 secondes de la fin, et avait donc la balle de l’égalisation, mais Archie Goodwin (8 points et 2 passes décisives en 16 minutes) a malencontreusement glissé.

Porfi Fisac (Coach Gran Canaria) : “Les deux équipes ont joué avec beaucoup de stress et Boulogne-Levallois nous a posé beaucoup de problèmes. Je pense que nous avons joué un peu mieux pendant les playoffs. Je ne m’attendais pas à ce que les matchs soient aussi défensifs et tactiques. Nous étions nerveux en raison de notre désir de victoire. Nous savions qu’ils ne voulaient pas que nous jouions avec un jeu huilé comme nous le faisons habituellement, mais je pense que nous avons bien lu le jeu. Le match a été formidable sur le plan émotionnel. Ils sont deuxièmes de la Ligue française, ce n’est pas pour rien. Pour nous, les “balayer” dans cette série est un grand succès”.

Photo : AJ Slaughter (Metropolitans 92 – Olivier Dalmeida)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

avril 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements