Svetislav Pesic estime que ce sont les juniors yougos de 1987 qui ont lancé sa carrière

Sacha RUTARD
0

Le Serbo-Allemand Svetislav Pesic, 71 ans, fait partie de la classe 2021 du Hall of Fame de la FIBA, en compagnie notamment de Isabelle Fijalkowski et Jure Zdovc. Pour Kos, il revient sur l’évènement qui a lancé véritablement sa carrière: la médaille d’or de la Yougoslavie au championnat du monde juniors de Brno en 1987.

  • “Non seulement à cause des résultats, mais aussi parce que j’étais un entraîneur débutant à l’époque. J’ai développé ces joueurs et ils m’ont développé. C’est à cette époque que je suis définitivement devenu entraîneur, puis tous ces résultats sont arrivés. Ces joueurs sont devenus plus tard tous de premier ordre, beaucoup sont au Hall of Fame, ont eu de grandes carrières et presque tous sont encore dans le basket-ball. Ce fut un moment inoubliable pour moi qui m’a façonné en tant qu’entraîneur. J’ai toujours été pour une continuité qui vous amène à la perfection, et travailler à cette époque en Yougoslavie, avec de tels acteurs et une telle organisation, a rendu cela possible. Quand je regarde certains résultats sportifs, alors je pense à l’équipe nationale de Yougoslavie, qui a remporté le titre de champion d’Europe (2001), puis de champion du monde (2002), et cela ne se produit pas tous les jours. On parle beaucoup plus maintenant d’Indianapolis et des victoires contre deux équipes fantastiques, l’Amérique, là où le basket-ball est né, et plus tard le champion olympique d’Argentine. Je me souviens, quand nous étions sur le podium et quand Bora Stanković (NDLR: le secrétaire-général de la FIBA), qui a pris sa retraite après cela, nous a remis des médailles, j’ai regardé à gauche, et il y avait la délégation de l’Allemagne, qui a remporté une médaille de bronze, et parmi eux mon fils Marko. Sur ces douze joueurs, dix sont passés par mon travail et mon entraînement pendant mon temps dans l’équipe nationale et les clubs allemands. Puis j’ai pensé : que peut-on expérimenter de plus dans la vie ? Mais il y en a toujours plus et nous passons à autre chose. L’équipe nationale est ce qui est vraiment précieux. La Yougoslavie, d’abord, puis l’Allemagne. Je suis arrivé en Allemagne à un moment difficile et j’ai trouvé un pays où l’on jouait au basket mais où l’équipe nationale n’était pas au premier plan. A cette époque, je venais d’un pays, la Yougoslavie, où l’équipe nationale était au premier plan, et tout le reste. C’était différent avec eux et cela a pris du temps et beaucoup d’efforts dans ce travail de pionnier qui m’a encore façonné en tant qu’entraîneur. Les gens qui dirigeaient le basket allemand à l’époque croyaient beaucoup en moi et je leur en suis très reconnaissant.”

De fait, l’Allemagne est devenue champion d’Europe, à Munich, en 1993, ce qui fut évidemment une énorme surprise.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019