Héroïque, Rob Gray envoie Monaco en finale de l’Eurocup au buzzer !

Clément Carton
0

À l’issue d’une fin de match haletante conclue par un tir somptueux de Rob Gray quasiment au buzzer, Monaco élimine Gran Canaria (76-74) et s’envole vers la finale de l’Eurocup. Les Monégasques se rapprochent également d’une qualification en Euroleague la saison prochaine.

HIS-TO-RIQUE. Vendredi soir, la Roca Team a écrit la plus belle page de sa jeune histoire européenne en venant s’imposer lors du match 2 des demi-finales sur le parquet de Gran Canaria. Mais que le combat fut intense et la tension palpable. Très discret tout au long de la rencontre, Rob Gray inscrit un panier exceptionnel qui envoie Monaco en finale de l’Eurocup !

Pour s’imposer, Monaco a d’abord refait le coup du match aller en faisant la différence dans le deuxième quart-temps. Menés 26-21 à la fin du premier acte puis 32-27, les hommes de Zvezdan Mitrovic ont passé la seconde pour placer un… 18-0 ! Sous l’impulsion du trio Damien Inglis – Dee Bost – J.J. O’Brien (29 points à eux trois à la mi-temps), Monaco a durci le ton et empêché les Espagnols de marquer pendant plus de 7 minutes, ne concédant que 9 petits points dans ce quart-temps. Méconnaissables, les protégés de Porfi Fisac laissent filer 11 ballons en première période et rentrent au vestiaire le moral dans les chaussettes (35-45).

Andrew Albicy pensait envoyer le match en prolongation

Mais, comme au match 1, le scénario se répète et les Espagnols reviennent dans la partie à la faveur du jeune intérieur Aleksander Balcerowski (12 points, 5 rebonds). Moins percutants, les Monégasques encaissent peu de points mais n’en profitent pas en attaque et abordent le dernier acte avec 7 points d’avance seulement (56-49). Et quel dernier acte ! Remontés, les coéquipiers d’Andrew Albicy recollent dans un premier temps à égalité (59-59), avant de laisser de nouveau Monaco s’échapper grâce à l’activité offensive de Marcos Knight et défensive de Mathias Lessort pour compter 8 points d’avance à deux minutes du terme (74-66).

Pourtant, l’ex-Villeurbannais A.J. Slaughter, totalement absent jusqu’alors, et Matthew Costello inscrivent des gros shoots et repassent à une possession à vingt secondes de la fin de la rencontre (74-71). Après plusieurs cafouillages, Dee Bost a l’occasion de tuer le match sur la ligne à 6 secondes du terme mais se loupe complètement. Sur le rebond, Andrew Albicy provoque trois lancers francs… sur un shoot contesté et contestable du milieu de terrain à 3 secondes de la fin ! Contrairement à Dee Bost, l’international français ne tergiverse pas et pense envoyer les siens vers une prolongation improbable (74-74). C’était sans compter sur Rob Gray qui inscrit un shoot exceptionnel dans le corner sur la remise en jeu (76-74). Un final à couper le souffle puisque les Espagnols, après décision des arbitres, ont une nouvelle possibilité de recoller grâce à un bonus de deux centièmes… En vain !

Monaco atteint la finale européenne pour la deuxième fois de son histoire après celle de 2018 en Basketball Champions League. C’est la 20e apparition d’un club français en finale européenne. Les Monégasques peuvent remercier les superactifs Damien Inglis (12 points, 7 rebonds, 2 interceptions) et Marcos Knight (17 points, 8 rebonds, 5 passes, 21 d’évaluation), auteurs de leur match référence au meilleur moment dans la compétition.

Zvezdan Mitrovic (coach Monaco) : “Je veux tout d’abord féliciter mon équipe pour le match et la qualification pour la finale. C’est quelque chose d’exceptionnel qui se passe pour nous. Nous avons débuté cette compétition avec l’objectif d’être dans le Top 16, et nous sommes aujourd’hui en finale. Nous sommes vraiment très heureux. Les joueurs ont montré un grand coeur ce soir. Et s’il y a un ticket pour l’Euroleague, c’est incroyable !”

L’autre finaliste de la compétition n’est pas encore connu car l’UNICS Kazan a fait tomber la Virtus Bologne (85-81) et aura le droit à une belle mercredi. Dans le même temps, le Zénit Saint-Pétersbourg, vainqueur de son duel en Euroleague contre le Maccabi Tel-Aviv (86-69), peut se qualifier pour le top 8 en cas de victoire contre le Panathinaïkos lundi soir. Si les Russes se qualifient pour les playoffs, Valence terminerait alors 9e et libérerait sa place en Euroleague. Monaco, fraichement qualifié pour la finale de l’Eurocup, serait donc qualifié en Euroleague la saison prochaine en cas de victoire du Zénit. Nul doute que les joueurs de la Roca Team supporteront les Russes ce lundi derrière leur télévision.

Photo : Rob Gray (Eurocup)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

mai 2021
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements