Kenny Baptiste, la révélation mancelle

Sacha RUTARD
0

Originaire de la MJC Les Abymes, en Guadeloupe, où il a été repéré par Philippe Desnos, le responsable du centre de formation du Mans Sarthe Basket, Kenny Baptiste (1,97m, 21 ans) est revenu plus fort de son expérience d’une saison à Quimper en Pro B, comme il le raconte sur le site du club sarthois :

“Ça m’a aidé à grandir au niveau mental. Ça m’a montré l’exigence du haut-niveau, la rigueur que ça implique. J’y ai aussi appris qu’il faut se donner à fond tous les jours, et que, surtout quand tu es un jeune joueur, ça commence par la défense. Si tu défends bien, ton jeu en attaque va suivre tout seul. J’y ai découvert ce que c’était d’être un joueur pro, et de ce que cela implique aussi à côté : les routines d’avant et après match, bien gérer son alimentation, etc.”

L’Antillais réalise une saison épatante pour ses débuts en Jeep Elite; il a trouvé sa place dans un effectif riche et assure 15 minutes par match pour 5,0 points et 2,6 rebonds. Evidemment, il possède encore des lacunes mais si son corps s’étire tout en longueur, il affirme ne plus être aussi frêle qu’auparavant. Ce qu’il doit améliorer ?

“Le tir à trois points en premier. J’ai déjà fait des progrès là-dessus d’ailleurs. Ensuite, il faut que j’améliore mon dribble. J’ai un bon dribble pour ma taille, mais il faut que celui-ci soit plus fort et plus rapide. Enfin, il faut que j’améliore mon physique, que je prenne de la masse. J’en ai déjà pris, je ne suis plus à 90 Kg comme c’est indiqué souvent, je suis à 97 Kg maintenant. Pour bien faire, il faudrait que je gagne encore 3-4 Kg.”

Quand il lui est fait remarquer que son profil est similaire avec celui de Nicolas Batum, qui l’a précédé au MSB, il répond.

“Au niveau physique, oui. On est tous les deux grands pour notre poste, avec une grande envergure. Mais en dehors du physique, je ne trouve pas que ce soit le cas au niveau du jeu. Déjà il était plus fort que moi au même âge ! Il était plus fort au tir, au dribble… plus complet, plus mature dans son jeu. Sinon, Nicolas c’était plus un arrière/ailier, alors que moi je suis vraiment un pur ailier. Par contre, comme autre point commun, il joue souvent poste 4 maintenant, et moi aussi à l’occasion j’aime bien jouer au poste 4.”

Quant à son actuel livre de chevet, il s’agit de celui de son équipier, Ovie Soko, “You are Dope”, que Sam Bamforth a offert à tous les joueurs de l’équipe !

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

mai 2021
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements