Eurocup : Monaco s’impose au bout du suspens contre Kazan et prend une option sur la finale !

Clément Carton
1

Au finish, Monaco s’impose face à l’UNICS Kazan lors du match 1 de la finale de l’Eurocup (89-87) à Gaston-Médecin. Mathias Lessort (17 points, 5 rebonds, 2 contres) a été héroïque. La Roca Team mène 1-0 et ira en Russie vendredi (18h) pour tenter de conclure lors du match 2.

Monaco continue d’écrire son histoire. Comme à chaque soirée d’Eurocup cette saison, la Roca Team a joué avec son coeur contre Kazan. Menés 86-87 à 50 secondes du terme, les Monégasques ont dû patienter jusqu’au bout pour l’emporter. Après deux rebonds offensifs, Marcos Knight arrache deux lancers francs pour passer devant (88-87, 27 secondes à jouer) puis la Roca Team réalise deux stops défensifs de haut vol, dont une interception d’Abdoulaye Ndoye pour stopper l’offensive de Jordan Theodore (15 points à 5/9 aux tirs, 8 passes, 4 rebonds et 6 fautes provoquées pour 25 d’évaluation). Après une faute rapide des Russes, Rob Gray loupe un lancer-franc (89-87) et Kazan a l’occasion d’égaliser à 6 secondes du terme. Mais Jordan Theodore manque un layup difficile face à l’agressivité défensive de Mathias Lessort. Au forceps, la Roca Team prend le match 1 !

Le collectif monégasque s’arrache pour revenir dans le match

Pourtant, Monaco a compté jusqu’à 10 points de retard dans le troisième quart-temps (45-55). Il faut dire que malgré une entame ratée – 13-2 pour la Roca Team après 4 minutes de jeu – les coéquipiers d’Isaiah Canaan (12 points, 5 rebonds, 4 passes) ont montré un visage séduisant, faisant déjouer le plan de jeu défensif de Zvezdan Mitrovic (42-44 à la pause). Le facteur X Artem Klimenko (22 points à 9/10 aux tirs, 5 rebonds pour 25 d’évaluation), auteur d’un poster ravageur sur la tête de Marcos Knight, a fait oublier l’absence du pivot titulaire Jordan Morgan et a longtemps posé problème. Précisément jusqu’à la fin du troisième quart où les Russes ont multiplié les pertes de balles et les mauvais choix offensifs. Résultat : Monaco revient à hauteur et passe même devant à l’issue du troisième acte (65-64). Dans le dernier quart, Rob Gray et Dee Bost assurent au scoring avant que J.J. O’Brien ne se déchaîne pour maintenir la Roca Team à flot malgré un mano-a-mano dantesque. L’Américain réussit coup sur coup deux trois points et une interception et impulse un nouvel élan collectif (79-78) alors que le superactif John Brown (10 points, 3 rebonds) prend à l’inverse sa 5e faute. Les Monégasques en profitent et concluent dans le moneytime.

C’est l’adresse extérieure et l’agressivité qui ont fini par faire la différence (8/20 à 3-points et 29 lancers provoqués contre 5/14 à 3-points et seulement 17 lancers provoqués pour les Russes) alors que les deux équipes étaient très proches dans les autres compartiments du jeu (55 % à 2-points et 31 rebonds contre 57 % à 2-points et 33 rebonds). Côté monégasque, Mathias Lessort (17 points à 5/7 aux tirs (7/8 aux lancers), 5 rebonds, 2 contres, 1 interception et 6 fautes provoquées pour 28 d’évaluation), Rob Gray (23 points à 7/15 aux tirs (7/10 aux lancers), 4 rebonds pour 20 d’évaluation) et Dee Bost (16 points à 6/12 aux tirs, 6 passes, 4 rebonds pour 20 d’évaluation) ont fait la différence. A l’inverse de Jamar Smith, MVP de la compétition, est passé à côté (2 points à 1/5 aux tirs, 3 rebonds, 0 d’évaluation) lors de ce match 1.

Le boxscore est ici.

Mathias Lessort (AS Monaco) : « Rien n’est fait. C’est une série de trois matchs, pas d’un seul. Nous avons bien fait de gagner ce soir mais nous n’avons pas terminé le travail. »

Abdoulaye Ndoye (AS Monaco) : « L’énergie que nous avons mis tout au long du match nous a permis de gagner, en mettant beaucoup de pression sur la défense. Nous avons stoppé des joueurs importants pour eux comme Jamar Smith. Nous avons fait un excellent travail à la fin. Nous devrons ajuster notre défense, notamment sur pick-and-roll. »

Jordan Theodore (UNICS Kazan) : « Nous sommes en finale à l’extérieur, les matchs ne sont jamais faciles. Nous avons montré à quel point nous sommes durs. Nous avons perdu dans le moneytime et j’en assume complètement la responsabilité. J’ai perdu le ballon et j’ai raté le dernier lay-up, mais nous serons prêts à partir vendredi. Il y a toujours de la place. Dans le troisième quart-temps, nous menions de 10 points et nous avons perdu la tête. On a pas le droit de faire ça contre de bonnes équipes. »

La Roca Team se rendra au Tatarstan pour le match 2 vendredi (18h) et un éventuel match 3 dimanche si elle n’arrive pas à conclure. Monaco est à 40 minutes du premier sacre européen de son histoire !

Photo : Dee Bost (Eurocup)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
Ecrire un commentaire

Archives

mai 2021
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements