Étude sur les lancers francs (3/3) – George Eddy : « Le problème, c’est vraiment la dimension mentale »

Le lancer franc est un geste « facile » pour un basketteur professionnel de haut niveau. Facile ? Pas pour tous ! Nous avons pu le voir dans les divers championnats français, ainsi qu’à l’échelon européen, même de grands joueurs comme Nick Calathes souffrent sur la ligne de réparation. Pour clore ce dossier, parole est donnée à George Eddy, l’historique journaliste de Canal +, grand spécialiste de la technique du tir devant l’éternel.

Quelle est la spécificité du lancer franc ?

Au basket, c’est la chose la plus simple à effectuer. Mais, mentalement, cela peut se révéler difficile : on est tout seul face au panier, dans une grande salle, cela peut mettre la pression, dérégler. Techniquement, un lancer franc, c’est très simple. Pour un joueur professionnel, ce devrait être facile. Mais le problème, c’est vraiment la dimension mentale. Cela étant, un lancer franc, c’est facile, mais en même temps il faut être un as du shoot pour être fort aux lancers francs. Les meilleurs shooteurs ont le geste le plus simple, le plus fluide, un minimum de gestes inutiles, comme Steph Curry. La fluidité est importante : si le geste est saccadé, on donne des opportunités au corps de rater pour de nombreuses raisons. La simplicité également, dans la routine de préparation : plus on garde la balle, plus on gamberge, et plus on doute, plus on rajoute de la complication. Il ne faut pas laisser cela prendre le dessus. Des joueurs très forts aux lancers francs comme Steph Curry ou Steve Nash shootent pratiquement toujours de la même manière pour se donner le moins de marge d’erreur possible.

Existe-t-il un geste parfait pour le lancer franc ?

Non, le geste peut varier d’un joueur à l’autre.

À défaut de geste « absolu », quelles sont les bases pour réussir ses lancers francs ?

Il faut rester concentré sur les détails techniques, pas sur le stress, le score, le public… Il ne faut pas mettre le ballon très haut,

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo d’ouverture : George Eddy – Canal + (Photo : Alliance internationale)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
  1. Bonjour,

    Le bonne nouvelle c’est qu’il existe des professionnels, spécifiquement formés à la préparation mentale des sportifs de haut niveau.
    Je fais référence, ici, à ceux qui sont (comme moi) diplômés de l’Université dans ce domaine.
    Il existe des techniques spécifiques, validées par les neurosciences, qui permettent, notamment, de développer ses capacités de concentration pendant les entraînements et de les appliquer concrètement dans les moments clés d’un match.
    Comme le dit, très justement, George Eddy : « Le problème, c’est vraiment la dimension mentale ».
    D’où l’importance de faire appel à des spécialistes, formés à haut niveau, dans ce domaine très spécifique.

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019