Préparation EuroBasket Féminin : La France a eu besoin d’une prolongation pour mater l’Italie, 69-61

Pascal Legendre
0

Ce premier match de préparation face à l’Italie -le deuxième est programmé demain à 18h30- a le mérite de mettre les points sur les i et d’effacer l’impression trompeuse des deux victoires sur l’Espagne : être championne d’Europe n’est pas du cousu main pour l’équipe de France. Les Bleues ont dû recourir à un extra time de 5 minutes pour s’offrir une… 19e victoire de suite face à sa voisine. 69-61. Celle-ci, privée de sa star Cecilia Zandalasini, s’est montrée très tenace, mais est apparue fourbue en prolongation. On peut faire d’elle un outsider pour une médaille à l’Euro derrière le carré d’as Belgique, Espagne, France, Serbie.

Encore une fois, il ne faut pas prendre le résultat au pied de la lettre car les deux coaches ont pu procéder à des essais. Valérie Garnier a ainsi donner du temps de jeu à Sarah Michel comme meneuse et celle-ci s’est montrée très active. Un indice pour la sélection finale ? Les joueuses sont aussi dans un état de forme différent. Ainsi, la survitaminée Olivia Epoupa a été époustouflante : 14 points, 7 rebonds et 5 interceptions ! La championne de France Valériane Ayayi s’est fendue de 15 points et 9 rebonds… C’était le premier match de prépa de Sandrine Gruda, exemptée des deux face à l’Espagne, et si elle a fait des fautes de mains (7 balles perdues), elle a évidemment montré tout son savoir-faire dans le money time. Pas de bile non plus pour Gabby Williams plutôt timorée (5 d’éval) mais qui est bien en place. Alors que la meneuse Alix Duchet et la pivot Iliana Rupert n’ont pas été inscrites sur la feuille de match, on est plus inquiet sur le sort de Aby Gaye (moins de 4’ de jeu), alors que Diandra Tchatchouang n’a joué que 6 minutes pour un -3 d’évaluation.

L’Italie se contente de 2 points en prolongation

On a tout de suite vu que les Italiennes n’étaient pas impressionnées par le statut des Françaises. Leur défense était très solide, au point que les Bleues ont cumulé 9 balles perdues dans le premier quart-temps. L’intérieure du Reyer Venise Martina Bestagno (1,89m, 30 ans) était un véritable poison et a cumulé 8 points, 4 rebonds et 3 interceptions sur ses 10 première minutes sur la piste. La seule faille de l’Italie était sa maladresse au-delà de 6,75m (1/11 en première mi-temps).

Bref, l’Italie a mené au score l’essentiel de la première mi-temps (14-9, 13-19, 25-29 à la 20e). Le meilleur passage des Françaises a été l’œuvre d’Olivia Epoupa (6 points et 3 interceptions en première mi-temps) et de Marine Johannes, qui a réalisé quelques éclairs de génie, notamment en servant deux fois de suite Sandrine Gruda.

L’Italie a semblé un moment prendre le large (25-34), mais les Bleues ont remis les choses à leur place, notamment sur un drive couronné d’un lancer-franc d’Epoupa (45-40). Même si elles ont arrosé souvent à mauvais escient à trois-points (5/27), les Italiennes ont bataillé pour rester coller aux Bleues, jusqu’à la fin du temps réglementaire ; Marine Johannes ratant de sa main gauche la finition d’un un-contre-un jusque-là magistralement effectué. 59-59. Les Italiennes n’ont marqué que 2 points durant les 5 minutes supplémentaires. Autant dire que les Françaises avaient augmenté leur volume défensif.

La boxscore est ICI.

Photo: FFBB

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juin 2021
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements