Sandrine Gruda emmène les Bleues vers un large succès sur la Suède, 77-61

Sacha RUTARD
0

Sandrine Gruda devra attendre demain et le dernier match de préparation à l’EuroBasket pour subtiliser à Isabelle Fijalkowki son record de points (2 567) en carrière en équipe de France, mais elle a été éblouissante (21 points à 9/11 aux shoots, en scorant sur la tête des Suédoises). L’équipe a gagné son 5e match d’affilée avec une tranquille assurance, personnifiée aussi par sa capitaine Endy Miyem et encore sa solidité au rebond (40 à 30).

L’équipe de France s’est présentée sans Sarah Michel, mise au repos, et avec en 12e joueuse la partenaire d’entraînement, la meneuse de Charleville, Tima Pouye, qui a ainsi honoré sa 1ère sélection pour 2 minutes de temps de jeu et un shoot raté. Tandis que faisaient défaut à la Suède trois joueuses majeures, Amanda Zahui, Louise Halvarsson, et Megan Magarity. 

On a pu se rendre compte d’emblée que les Suédoises ne défendaient pas aussi agressivement que les Italiennes. En revanche, elles déployaient un jeu agréable à l’œil, fait de course et de shoots extérieurs. Seulement, elles ne convertissaient que 3 de leurs 17 tentatives à trois-points en première mi-temps, ce qui évidemment les pénalisaient fortement. Les Bleues furent emmenées tout d’abord par la paire Williams-Gruda avant que la Martiniquaise prenne franchement le jeu à son compte avec 17 points, à 7/8 aux shoots, sur ses 11 premières minutes sur le terrain ! Aussi, la France, en faisant taire le jeu offensif suédois un peu monocorde passa un 10-0 à son adversaire avant de redonner un coup d’accélérateur pour mener 44-30 à la mi-temps. Seule tâche au tableau, le 1/11 au-delà de la ligne à 6,75m.

Si on a vu un temps la Toulousaine Kalis Loyd, ce sont surtout les Françaises qui ont continué à se mettre en évidence dans le troisième quart-temps avec le mur des 20 points d’avance perforé (62-38). Les rotations successives -c’est normal, c’est un match de préparation- ont quelque peu nuit par la suite à l’efficacité des Bleues face à des Suédoises, très dépendantes de Kalis Loyd et des jumelles Frida et Elin Eldebrink, mais 16 points, c’est tout de même une belle marge. Surtout que tout a été fait avec beaucoup de sérieux.

La boxscore est ICI.

Photo: FFBB

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juin 2021
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements