Italie : Stefano Tonut (Venise), MVP 2021 : “Célébrer les deux titres nationaux dans la plus belle ville du monde était formidable”

Sacha RUTARD
0

C’est un joueur italien de 27 ans, Stefano Tonut (1,94m), arrière de Reyer Venise, qui a été élu le MVP toutes nationalités confondues de la saison 2020-21 de la Serie A. Tonut avait déjà été récompensé comme Meilleur italien de A2 en 2015, et comme meilleur défenseur du Final 8. Il a été aussi champion d’Italie en 2017 et 2019 et il a gagné la FIBA Europe Cup en 2018 avec Venise. Il a été interrogé par SuperBasket à propos de son ressenti.

 « Je n’ai jamais accordé trop de poids aux objectifs personnels. Honnêtement, j’ai toujours pensé que je ferais de mon mieux pour aider l’équipe à monter le plus haut possible. C’est peut-être pour ça que je n’y accorde pas autant de poids et que je n’y pense pas trop. Mon objectif individuel reste celui de continuer à progresser pour jouer au plus haut niveau possible. Il y a à mon avis de la place pour la croissance pour un joueur jusqu’à la fin de sa carrière. Avoir l’opportunité de jouer avec de grands champions permet d’apprendre tous les jours et à 27 ans, je n’ai pas du tout l’impression d’être arrivé. Au contraire, je sais que je dois m’améliorer sur beaucoup de choses et que je dois encore beaucoup travailler, comme je l’ai fait jusqu’à présent ».

Stefano est le fils d’Alberto, qui fut lui aussi international et champion d’Europe en 1983 en France.

 « Une fois le championnat terminé, mon objectif est de faire partie du groupe qui disputera les pré-olympiques. J’ai déjà eu l’occasion d’y jouer en 2016 et ça ne s’est pas très bien passé, mais c’était quand même une expérience incroyable. ” 

Stefano Tonut n’est par ailleurs pas frustré de ne pas jouer l’Euroleague, à Milan ou ailleurs en Europe:

 «Je ne vis pas cette chose avec anxiété. A Venise, j’ai épousé un projet dans lequel je croyais et le club en moi. En six ans, nous avons beaucoup grandi ensemble. J’ai suivi les conseils de mes parents, qui savaient à quel point c’était mal de chercher prématurément l’Euroleague. Si l’occasion se présente à l’avenir, qu’il en soit ainsi, mais aujourd’hui je suis content de ce que je suis. En tout cas, mon objectif est de montrer que je peux mériter une place dans cette compétition, le rêve de tout joueur européen. J’aime Venise, ajoute t-il. C’est une ville à la saveur romantique et pour moi, cela restera toujours un endroit incroyable. Ce n’est pas loin de mon Trieste et je me sens comme chez moi : je m’entends bien avec tout le monde, des fans à chaque personne qui fait partie du club. Le meilleur souvenir que je garde en moi jusqu’à présent est certainement la parade de bateaux sur le Grand Canal pour célébrer les deux championnats. Célébrer les deux titres nationaux dans la plus belle ville du monde était formidable et nous avons encore le regret de ne pas avoir pu célébrer la Coppa Italia avec nos fans ».

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juin 2021
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements