L’Italie et le TQO à Belgrade : “Les miracles arrivent de temps en temps, mais ils arrivent”

Sacha RUTARD
0

Forcément, quand vous vous retrouvez dans le même groupe du TQO avec la Serbie, à Belgrade de surcroît, la porte est très étroite pour se rendre à l’embarquement pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Et même si Marco Belinelli (Virtus Bologne) a déclaré forfait, l’entraîneur de l’Italie, Meo Sacchetti, veut quand même y croire -c’est son job- comme il l’a confié au Corriere dello Sport Stadio.

« Le sport a beaucoup appris dans ce sens. Pensez au Danemark dans le football : en 1992, il a été repêché et il a fini par remporter le championnat. Les miracles arrivent : de temps en temps, mais ils arrivent. Cependant, nous ne devons pas seulement penser à la Serbie, mais faire un pas à la fois. Nous aurons quelques jours pour trouver un amalgame avec différents joueurs cadres ».

Le coach italien est satisfait des jeunes qui arrivent dans la sélection :

« En effet, il y a eu une explosion de beaucoup de jeunes : certains sont allés dans des collèges américains, d’autres en Europe. Il y a quelque chose, et cela nous permet de regarder vers l’avenir. Il y a de beaux visages, une belle attitude. Pendant la semaine de stage à Pinzolo, il y avait des jeunes qui se sont battus, nous avons dû en arrêter certains pour un problème physique, alors qu’ils voulaient continuer à s’entraîner. Autrefois nous étions désespérés parce que nous avions peu de joueurs pour l’équipe nationale, maintenant nous pouvons voir des gens qui auront un bel avenir en bleu ».

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements