Jeep Élite – 1/4 de finale : Dijon sans trembler face à Orléans (83-59)

Bruno Ferret
0

Photo : Laurent Legname et Axel Julien (photo : JDA Dijon – Maxppp – Nicolas Goisque)

Porté par un Axel Julien de gala (19 points à la pause, 26 au total), la JDA Dijon a réjoui ses supporters en surclassant un Orléans Loiret Basket qui n’est jamais entré dans le match.

Le premier match des quarts-de-finale de ces play-offs 2020-21 restera dans les mémoires de Laurent Legname, Axel Julien et Alexandre Chassang, qui vont tout trois quitter Dijon après un long bail (6 ans pour les deux premiers, trois saisons pour le dernier). Et dans celles du public, qui a pu savourer cette qualification pour les demi-finales tout en adressant un chaleureux au revoir aux partants. Mais il ne restera pas dans les annales pour sa qualité, ni par son suspense.

Difficile d’accabler Orléans, qui s’est présenté sur le parquet de la JDA sans Chima Moneke (parti rejoindre la sélection nigériane pour la préparation aux JO), Tahjere McCall (retourné aux États-Unis pour un deuil familial) et Gary Florimont. Mais si l’OLB était objectivement diminué, ce n’est pas le manque de rotations qui lui a fait rendre une copie bien peu flatteuse en 1e mi-temps : 2/16 à trois-points, 3/7 aux lancers francs, 6 rebonds capturés pour 23 laissés à Dijon, le score de 43-23 en fin de période n’avait pas besoin d’autre explication. Côté Orléanais. Car, pour Dijon, ces deux premiers actes ont donné lieu à un beau récital d’Axel Julien (19 points à 3/3 à deux-points et 4/6 à trois-points plus 2 rebonds et 2 passes pour 18 d’éval à cet instant), bien épaulé par un Hans Vanwijn très complet (2 points à 1/2, mais 4 rebonds, 3 passes, 2 interceptions et 1 contre pour 11 d’évaluation à la mi-temps).

L’OLB a bien tenté de se rebeller en début de troisième quart-temps, en profitant des nombreuses balles perdues dijonnaises, mais la JDA a rapidement endigué cette réaction, grâce notamment à Jacques Alingue (11 points, 8 rebonds, 17 d’éval). Et la fin du match n’a plus été qu’un long pensum, permettant juste à Robin Ducoté (1,93 m, 20 ans) de prouver qu’il avait sa place dans l’effectif professionnel dijonnais (7 pts à 3/4 aux tirs, 3 rbds, 2 pds, 12 d’éval en 22 minutes).

En définitive, Dijon s’impose 83-59 contre un Orléans très maladroit (21/55 aux tirs dont 6/27 à trois-points, 11/20 aux lancers francs), ultra-dominé aux rebonds (22 à 42), pas très concentré en défense et peu inspiré en attaque (17 balles perdues pour 16 passes décisives). Sans être transcendant, Dijon a ainsi pu imposer son style, sa défense et son rythme. Et Axel Julien a pu envoyer à ses supporters un superbe message d’adieux : 26 points à 10/17 aux tirs dont 5/8 à trois-points, 4 rbds, 5 pds, 25 d’éval.

La JDA sera opposée, jeudi, en demi-finale au vainqueur de Monaco-Bourg.

Cliquez ici pour les statistiques du match.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

août 2021
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements