Elwin Ndjock (ASVEL) : « Je veux transférer ce que j’ai fait avec les Espoirs chez les pros »

Clément Carton
0

Pur produit de la formation lyonnaise, Elwin Ndjock (2,00 m, 19 ans) a vécu l’exercice le plus intense de sa jeune carrière avec son club formateur. Champion de France Espoirs en terminant MVP du Trophée du Futur, premières minutes en Jeep Elite et en Euroleague avec les pros de l’ASVEL et enfin le titre de champion de France à Rouen… Il intégrera le groupe professionnel de T.J. Parker la saison prochaine.

C’est un peu une saison de rêve que vous venez de vivre… Vous vous attendiez à vivre une année comme celle-ci ?
Honnêtement, ça peut sonner arrogant, mais oui, je l’espérais. De base, je travaille beaucoup. L’été dernier, j’ai travaillé encore plus dur, je suis passé à un autre niveau. En fait, c’était un peu « cette saison ou rien » parce que, dans le deal que j’avais fait avec mes parents par rapport au basket, il fallait que je sois performant cette saison sinon ça allait devenir compliqué pour que je continue le sport de haut niveau sans miser sur l’école à fond. Après, on ne peut pas dire que j’avais prévu qu’on soit champions de France avec les pros, mon objectif était surtout d’être performant avec les Espoirs pour intégrer le groupe pro.

Quelques jours après le titre en Jeep Elite, l’euphorie est-elle retombée ?
Si vous m’aviez posé cette question pour le titre Espoirs, j’aurais encore été sur mon petit nuage. Mais en soi, pour le titre avec les pros, je garde les pieds sur terre. J’étais avec eux, mais je n’ai pas eu un rôle important. C’est normal, c’est le début de ma carrière. J’ai contribué un peu, mais pas tant que ça. J’ai plus été partenaire d’entraînement que j’ai joué en match. Il n’y a qu’un seul match où j’ai vraiment joué (NDLR : 9 points, 2 rebonds en 19 minutes contre Monaco le 18 juin). Le reste, ce n’était que des bouts de minutes. Au final, je suis beaucoup plus les pieds sur terre qu’avant. J’ai un titre de champion de France entre guillemets. Mais le but, c’est de redevenir champion de France en ayant un rôle plus important cette fois-ci.

De toutes les compétitions que vous avez joué cette année, le Trophée du Futur est celui où vous avez eu le plus de possibilités de vous exprimer sur le terrain. Comment avez-vous vécu ce titre, celui qui vous a le plus exposé au grand public ?
C’est un ensemble d’émotions. C’est beaucoup de joie, beaucoup de fatigue, de stress, d’énervement… parce qu’il y a certains matches qu’on a gagnés de beaucoup, d’autres où ça a été plus difficile. En finale contre Cholet, on est largués à la mi-temps… On est menés de 20 points, on revient, finalement on gagne le titre (NDLR : victoire 74-57, 47-17 en deuxième mi-temps), je remporte le titre de MVP, je donne le trophée à mon coéquipier. Franchement, l’histoire, comment elle est racontée, c’est beau. Même dans un film, on ne peut pas penser à ça. Cette saison, c’était exactement dans les plans que je voulais quand je suis arrivé ici. Le but, c’était de me faire un nom, que je me montre, et de gagner. Au Trophée du Futur, on était en mission. Je me suis dit « c’est maintenant ou jamais »… Ce n’est pas une question de statistiques personnelles, c’est une question de gagner. Si je dois mettre 24 points en 19 minutes comme je l’ai fait en quart de finale pour qu’on gagne, tant mieux, mais si j’ai besoin de mettre 4 points pour qu’on gagne, il n’y a pas de soucis pour me mettre au service du collectif…

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo : LNB

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019