Féminines : La France prend sa revanche sur l’Espagne, 80-75

Pascal Legendre
0

Devant 6 134 fans à Paris-Bercy acquis à sa cause, toujours sans sa meneuse titulaire, Alexis Duchet, mais avec Tima Pouye et Ana Tadic, qui n’a pas joué, l’équipe de France s’est vengée de son échec (72-61) de jeudi à Malaga. Les Bleues ont mené tout le match face à des Espagnoles comme toujours tenaces et gagné ce 4e test de la saison contre notre ennemi préféré, 80-75. Ça fait du bien après deux revers d’affilée, en comptant la finale de l’EuroBasket contre la Serbie.

L’Espagne a pu compter sur une éblouissante Alba Torrens (22 points, 8 rebonds), on en a l’habitude, alors qu’elle avait pourtant sur le paletot Gabby Williams, la meilleure défenseuse d’Euroleague, qui a joué par ailleurs complètement libérée et est sortie du terrain comme meilleure marqueuse des Bleues (17 points)

Au rayon des satisfactions, soulignons également la remarquable 1ère mi-temps de Marine Fauthoux, l’appelée de la dernière heure suite à l’entorse d’Olivia Epoupa (15 points, 14 d’éval), et à l’inverse la MVP de Ligue Féminine, Alexia Chartereau, est toujours bien en dedans de son potentiel. Il y a deux semaines pour corriger les détails, comme disent les sportifs.

En 7 secondes Alba Torrens a planté un trois-points mais ensuite les Espagnoles ont buté sur la défense des Françaises, qui étaient agressives des deux côtés du terrain, à l’image de Gabby Williams. Du jeu rapide, une bonne adresse faisait monter l’avance des Bleues jusqu’à 9 points (21-12), mais avec la sortie de l’aire de jeu ses titulaires -c’est un match de préparation, et Tima Pouye, la 13e joueuse pas invitée à Tokyo, avait droit à ses minutes-, ces mêmes Bleues baissaient un peu pied et l’Espagne se rapprochait à 23-21 à la fin du premier quart-temps.

C’est à la 12e minutes que l’Espagne égalisait à 27 par cette diablesse d’Alba Torrens (11 points à ce moment-là) dont on mesure à chaque sortie combien elle a manqué à son équipe à l’EuroBasket. Mais cette même Espagne est tombée en panne sèche pendant de longues minutes, qui ont amené la France à mener 43-29 (16e), suite à une série de Valériane Vukoslavljevic et un… petit pont de Marine Johannes. C’est l’inévitable Alba Torrens qui a rallumé le moteur espagnol pour faire fondre un peu l’avantage à la fin de la mi-temps (51-40). A remarquer sur la feuille de stats de la mi-temps le 14 d’évaluation de Marine Fauthoux grâce à 11 points, 3 rebonds et 2 interceptions.

Les Espagnoles montaient alors en température et déroulaient leur jeu collectif bien léché, mais les Bleues tenaient bon avec une dizaine de points d’avance (68-58) avec Gabby Williams qui réussissait un 3e tir à trois-points et qui montrait sa hargne au rebond défensif. Seulement, l’Espagne -on la connaît- n’a pas brandit le drapeau blanc. Au contraire, la meneuse Marie Teresa Cazorla (17 points) a poussé son équipe à 77-75 à 25 secondes du buzzer. Les Espagnoles auraient pu jouer un mauvais tour aux Bleues, heureusement Alba Torrens a loupé un shoot, Gabby Williams a transformé deux lancers, Sandrine Gruda fait un contre, Marine Johannès pris un rebond, l’Espagne a commis une antisportive, Marine Fauthoux mis un lancer, et voilà.

Les Bleues partiront au Japon le vendredi 16, et deux autres matches de préparation les attendront au Oshino Village, le 20, contre Porto-Rico, et, le lendemain, contre Cuba. Le Jour J olympique est programmé le 27 contre le Japon.

La boxscore est ICI.

A Paris-Bercy

Photo: FFBB

Photo: Gabby Williams (FFBB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements