JO : Être une équipe solide et solidaire, l’enjeu des Bleus

Pascal Legendre
0

A une époque où la référence absolue est populairement la NBA et ses instincts individualistes, le jeu des équipes internationales exigent de solides collectifs. L’Espagne en est la plus belle expression. Les Français ont conscience de l’enjeu.

En ces temps olympiques, il est approprié de mettre en exergue une vérité fondamentale. Le basket est un sport d’équipe, et pour avoir la meilleure possible, il faut le savoir-faire du coach, la disponibilité des joueurs et du temps devant soi. Le Canada donné comme archifavori du Tournoi de Qualification Olympique de Victoria, avec sa constellation d’étoiles de NBA, est tombé de haut face à la République Tchèque dont certains de ses joueurs ignoraient probablement jusqu’à l’existence. Beaucoup des Canadiens n’avaient aucune culture du basket international, de ses principes, et ont dû improviser. Tout comme la Serbie. Le coach Igor Kokoshkov s’est plaint d’avoir essuyé des refus -celui du MVP de la saison NBA, Nikola Jokic, fut le plus spectaculaire- et d’avoir vu arriver au camp de préparation ses internationaux au compte-goutte. Tout s’est fait aussi à l’improviste.

A moins de deux semaines de l’ouverture des Jeux Olympiques, n’ayons pas peur d’écrire que les Américains ont les meilleures individualités, mais l’Espagne la meilleure équipe. Que depuis l’ouverture de ce millénaire, rien n’est acquis, rien n’est un dû. La défaite de Team USA lors du premier match de préparation face au Nigéria -qui, il est vrai, dispose d’une forte concentration de NBAers- est venue le leur rappeler. Depuis la Dream Team de Barcelone’92, les temps ont profondément changé, et la valeur d’une équipe nationale ne se mesure pas à la longueur des CV individuels et encore moins à la taille de leurs coffre forts. Si les Etats-Unis sont champions olympiques en titre, si Kevin Durant est probablement le meilleur joueur FIBA de tous les temps -on met Michael Jordan à part, dans le sens que ni en 1984, ni en 1992, il n’a eu d’adversaires capables de le pousser à donner le meilleur de lui-même-, l’Espagne a gagné la Coupe du Monde 2019, et ses joueurs se connaissent quasiment depuis le jardin d’enfants.

L’équipe de France a pu mesurer, deux fois, à Malaga puis à Paris, combien il est difficile de la prendre en défaut. « Elle maîtrise son basket depuis longtemps », confirme le coach des Bleus, Vincent Collet. « Ce sont les mêmes joueurs expérimentés, depuis que j’y suis ! Ils ajoutent quelques jeunes, mais les gros joueurs ce sont toujours les mêmes. Ils déroulent un basket qui est très léché, très académique. Pour moi, ils sont un cran au-dessus. Par leur expérience, leur savoir-faire, leur maîtrise des moments importants. Ils ont davantage de constance. Nous, on va faire deux, trois fausses possessions par des petites erreurs individuelles qui, contre un adversaire moins performant, seraient moins importantes, mais qui, là, ne passent pas. »

Frank Ntilikina, qui a dû faire face au défi de Ricky Rubio (17 points dans le dernier quart-temps du 2e match !), est à l’unisson de son coach : « On a eu la chance d’avoir deux matches de préparation contre l’une des meilleures équipes au monde. Bien sûr, on est un peu déçu avec le résultat, mais ce que l’on regarde là, c’est notre niveau par rapport à la préparation. On a appris beaucoup de choses. C’est une équipe très forte, très expérimentée, qui a un style de jeu défensif où ils aident beaucoup. C’est un basket

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo d’ouverture : Frank Ntilikina (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements