JO féminin : la France chute d’entrée face au Japon

Clément Carton
0

Au terme d’un mano-a-mano équilibré, l’équipe de France féminine s’incline sur le fil en ouverture du tournoi olympique face au Japon, le pays-hôte (70-74). Les Bleues joueront leur survie dans la compétition vendredi face au Nigéria.

Aux JO de Rio 2016, les Japonaises avaient déjà fait chuter les Bleues en phase de groupe. Cinq ans plus tard, l’histoire se répète avec cette fois-ci un enjeu beaucoup plus fort. L’équipe de France, quintuple vice-championne d’Europe, s’est inclinée dès son match d’ouverture ce mardi matin (70-74). Contre une équipe privée de sa star Ramu Tokashiki mais un collectif huilé et une adresse redoutable (11/27 à 3-points notamment), les Françaises ont globalement manqué d’agressivité… À l’inverse des locales qui ont proposé une défense tout terrain pendant la majorité du match.

Pourtant, les joueuses de Valérie Garnier, qui avaient peiné à débuter leurs rencontres à l’EuroBasket en juin dernier, n’ont pas eu de retard à l’allumage. Bien réveillées malgré l’horaire matinale (10 h, heure locale), les Françaises prenaient rapidement 8 unités d’avance grâce notamment à Sandrine Gruda mais surtout à une défense solide (17-9, 9e). À cheval entre les deux premiers quart-temps, les Japonaises trouvaient enfin leur rythme pour faire jeu égal avec les Bleues jusqu’à la mi-temps (36-34).

Un troisième quart-temps à oublier

C’est au retour des vestiaires que les joueuses de Thomas Wayne Hovasse faisaient la différence, bien aidées par des Françaises sans réponse offensive. Il fallait d’ailleurs presque cinq minutes pour que la France débloque son compteur, laissant une belle marge au Japon (39-47, 25e). Les Bleues pouvaient alors compter sur la meilleure scoreuse de leur histoire, Sandrine Gruda (18 points, 9 rebonds), pour rester à hauteur (49-52).

Grâce à un regain d’énergie défensive par l’intermédiaire de Gabby Williams (4 interceptions, 2 contres) et Sarah Michel (2 interceptions), les Bleues repassaient même devant à l’heure du money time (59-58, 35e). Le moment choisi par les Nippones pour retrouver de l’adresse avec trois paniers primés coup sur coup, sans toutefois décrocher les Bleues, à la réponse immédiate… Jusqu’à ce and one décisif de Maki Takada à 1’15 de la fin (68-69). S’en suivaient cafouillages offensif et un nouveau tir primé de sang froid de la part de Moeko Nagaoka au terme d’un superbe mouvement collectif pour tuer la rencontre à 30 secondes du buzzer (68-72). La dernière interception de Gaby Williams et les derniers lancers-francs n’y changeront rien : la France subit sa troisième défaite de rang contre le Japon, après celles aux JO de Rio 2016 et un amical le même été.

Le faux-pas interdit contre le Nigéria

Une défaite d’autant plus rageante que la France a remporté son duel à l’évaluation (87 à 76), tout en gagnant la bataille du rebond (35 à 34), en faisant plus de passes décisives (21 à 19) et en perdant moins de ballons (14 contre 16). Seules l’agressivité (6 lancers provoqués contre 23 pour le Japon) et l’adresse extérieure (4/19 à 3-points contre 11/27 notamment) ont eu raison d’un succès en ouverture.

Une défaite déjà lourde de conséquence. Les Françaises n’ont déjà plus le droit à l’erreur dans ce groupe de la mort également composé de l’ogre Team USA et du Nigéria. La qualification en quarts ne sera pas aisée et le faux-pas interdit contre son prochain adversaire, le Nigéria (vendredi à 10 h 20, heure française).

Boxscore France – Japon / Le classement du groupe B

Photo : Sandrine Gruda (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019