Laia Palau (Espagne) : « Il n’y a pas de problème avec mon rôle »

Sacha Rutard
0

A 41 ans et 10 mois, la capitaine de l’équipe d’Espagne, Laia Palau, est la joueuse la plus âgée à participer aux Jeux Olympiques -ses quatrièmes-, mais avec un temps de jeu réduit: 17 minutes contre la Corée, 4 contre la Serbie et 5 contre le Canada. Pas de quoi en faire un plat, assure t-elle.

« L’équipe joue de manière phénoménale, et si je peux contribuer, je contribue, et sinon, je suis sur le banc et je passe un bon moment. Il n’y a pas de problème avec mon rôle, c’est ce qu’il doit être à ce stade, que je puisse aider à l’intérieur ou à l’extérieur, je serai heureux de le faire. »

A propos du parcours de son équipe, elle commente :

« Le premier objectif quand nous sommes venus à Tokyo était de nous qualifier comme premier du groupe ou au pire comme deuxième pour essayer d’éviter les têtes de série en quarts-de-finale, un objectif accompli. En plus de remporter trois matchs, la Corée, la Serbie et le Canada sont des équipes très différentes et je pense que nous avons très bien su jouer contre le Canada, une équipe qui est très en forme, qui est physiquement très dure. »

Laia Palau est toutefois davantage sollicitée que l’autre doyenne, la Belge Ann Wauters, 40 ans, qui n’est pas entrée en jeu face à l’Australie et qui a eu droit à 4 petites minutes contre Porto-Rico. Mais là aussi, son équipe gagne…

Photo: FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019