JO : la France s’incline en finale, Team USA champion olympique !

Clément Carton
0

Revenue à 3-points à 10 secondes du terme après avoir compté jusqu’à 14 unités de retard, l’équipe de France a frôlé l’exploit face aux Etats-Unis en finale des Jeux de Tokyo (87-82) à Saïtama. Team USA est champion olympique pour la 4e fois consécutive.

Le titre olympique était tout près. Après leurs exploits en quarts de finale de la Coupe du Monde 2019 puis en ouverture du tournoi olympique face aux Américains, le rêve de la passe de trois s’effondre pour les Bleus. L’équipe de France y a cru jusqu’au bout mais s’est inclinée face à Team USA, revancharde, après avoir couru derrière le score durant l’essentiel de la finale (87-82). Elle monte sur la deuxième marche du podium olympique pour la troisième fois de son histoire après 1948 et 2000.

Malgré l’horaire matinal, les Bleus rentraient bien dans leur finale, à l’image de Rudy Gobert et son dunk ravageur d’entrée de jeu. A l’inverse, les Américains débutaient par un 2/11 aux tirs, laissant Evan Fournier créer un premier écart (4-10, 5e). La défense américaine se mettait progressivement en place en sortie de temps-mort. Les pertes de balles successives laissaient la possibilité aux hommes de Gregg Popovich, portés par un Kevin Durant de gala, de revenir à hauteur (15-15, 8e) et de passer en tête en fin de premier quart-temps (22-18).

Kevin Durant en mode MVP

Dominés physiquement, les Bleus laissaient Jayson Tatum dérouler en attaque en sortie de banc. Thomas Heurtel échappait le ballon des mains et l’écart montait déjà à 7 points (25-18, 11e). Le très bon passage offensif de Mous Fall ne permettait pas à la France de reprendre les commandes, KD faisant monter l’addition grâce à son adresse et son agressivité. La faute technique sifflée à l’égard d’Evan Fournier, frustré par les décisions arbitrales, permettait aux Etats-Unis de prendre 13 points d’avance (39-26, 17e). 

Surtout, les Américains jouaient toutes leurs possessions. Il a fallu 17 minutes pour attendre la première perte de balle américaine de Jrue Holiday tandis que les Bleus, eux, en étaient déjà à 9. Le moment choisi par les Français, de retour au combat, pour casser le rythme des Américains. Rudy Gobert provoquait des fautes à répétition pour réduire la marge sur la ligne de réparation (32-39, 19e). Usé en attaque (12 fautes provoquées), Team USA ne rentre aux vestiaires qu’avec 5 points d’avance (44-39), dont la moitié a été inscrit par son maître à jouer Kevin Durant (21 points à 7/14 aux tirs, 5/5 aux lancers à la pause). 

Kevin Durant, 29 points au total, termine à un point de son propre record de points en finale olympique établi en 2012 et 2016. (c) FIBA

L’écart aurait pu être encore plus faible si l’équipe de France n’avait pas manqué d’adresse aux lancers francs (12/19 à la mi-temps) car les Bleus dominaient la bataille du rebond (23 prises à 14) tandis que l’adresse extérieure américaine n’était pas au rendez-vous (4/18 à 3-points, 3/11 pour la France).

Un come-back trop tardif pour espérer l’emporter

Dès le retour des vestiaires, les hommes de Vincent Collet recollaient à deux unités (44-42, 21e). Assez pour donner envie aux Américains de défendre encore plus dur. Les Bleus forçaient, subissaient, à l’image de Nando de Colo, pas verni pas les coups de sifflet, et d’Evan Fournier, bien muselé par la défense adverse. Si Rudy Gobert continuait de provoquer des fautes dans la peinture, il ne convertissait toujours pas ses lancers-francs. Surtout, la France perdait ses duels défensifs, la machine Kevin Durant étant toujours en route et le réveil de Damian Lillard faisant très mal au moral (56-45, 24e). 

Au courage, l’équipe de France pliait sans rompre grâce à l’efficacité retrouvée de Guerschon Yabusele (62-55, 27e). De nouvelles pertes de balles offraient des contre-attaques à Jrue Holiday et Zach LaVine, portant l’écart à 14 points (71-57, 29e). L’efficacité de Timothé Luwawu puis celle de Nicolas Batum, à 3-points au buzzer du quart-temps, permettait de limiter la casse et de survivre dans cette rencontre (71-63).

Evan Fournier a manqué d’adresse (16 points à 5/15 aux tirs), bien tenu par Damian Lillard (c) FIBA

Moustapha Fall laissait même les Bleus espérer en enchainant les stops défensifs en début de quatrième quart-temps. Nicolas Batum commençait aussi à peser sur KD et l’attaque américaine. On a cru, un temps, que Frank Ntilikina refaisait le coup de 2019 grâce à un 3-points dévastateur permettant de rester au contact (73-70, 35e). Même si Damian Lillard stoppait rapidement les ardeurs des Bleus (79-70, 35e). La punition de Jayson Tatum après un nouvel errement défensif enterrait définitivement les espoirs tricolores (82-72, 37e).

Sauf que cette équipe de France n’abdiquait jamais. Maladroit toute la partie, Evan Fournier inscrivait un tir primé pour relancer les Bleus à une minute de la fin (84-78). Après une interception miraculeuse de Nicolas Batum à 16 secondes du buzzer, Nando De Colo arrachait un rebond offensif et deux lancers-francs (85-82). Trop tard, Kevin Durant réglait l’addition en total contrôle sur la ligne à 8 secondes du terme (87-82). Le shoot de Batman n’y changeait rien : Team USA remporte un nouveau titre olympique, le 16e de son histoire, le 4e consécutif.

Des larmes de déception mais une belle médaille d’argent

Intenable, Kevin Durant a dominé les débats (29 points à 9/18 aux tirs, 6 rebonds, 3 passes décisives), terminant à un point de son propre record olympique, partagé avec Adrian Dantley (1976), qu’il avait à la fois réalisé en 2012 et 2016, marquant 30 points dans ces deux matches. En sortie de banc, Jayson Tatum n’a eu besoin que de 21 minutes pour ajouter 19 points. Damian Lillard (11 points) et Jrue Holiday (11 points, 5 rebonds, 3 interceptions) ont joué un grand rôle dans les dernières minutes.

4e titre olympique consécutif pour Team USA (c) FIBA

Rudy Gobert (16 points à 5/5 aux tirs mais 6/13 aux lancers, 8 rebonds), Nando De Colo (12 points à 3/4 aux tirs, 7 passes, 5 rebonds) et Evan Fournier (16 points à 5/15 aux tirs, 3 rebonds, 2 passes) ont tenté mais ce n’était pas suffisant pour vaincre Team USA en finale. 

Thomas Heurtel est passé à côté en perdant 4 ballons en 11 minutes (et n’inscrivant aucun point). En comparaison, les Américains n’en ont lâché que 9, soit deux fois moins que le total des Bleus (18)… Et, sur ces turnovers, les Etats-Unis ont inscrit 20 points contre 12 pour l’équipe de France. Les 11 lancers francs ratés – dont 7 pour Rudy Gobert à lui seul – ont aussi coûté cher, tout comme l’adresse des Français à 3-points (10/31, 32 %). Peut-être les détails qui ont coûté la victoire

Il semble loin le temps où une médaille d’argent après une défaite en finale face aux États-Unis était le maximum envisageable. Où le but était d’y avoir cru le plus longtemps, tout en sachant au fond de soi que ça ne pouvait pas être jusqu’au bout. Ce 7 août 2021, les Bleus ont pris rendez-vous avec le futur.

Boxscore France – Etats-Unis

Photo : Kevin Durant (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019