Guide Betclic Élite 2021-22 – ASVEL Lyon-Villeurbanne : aussi fort que Monaco ?

Après deux saisons convaincantes en Euroleague et un deuxième titre consécutif en Elite, l’ASVEL entend poursuivre sa progression vers les plus hauts sommets européens. Cela passera par des ambitions intactes et une hégémonie sur le plan national, alors que Monaco se révèle plus que jamais son nouveau rival.

Comme chaque saison, Basket Europe offre à ses abonnés la présentation de chaque équipe et joueur de Betclic Élite. Pour profiter de l’intégralité de ce contenu et bien d’autres, vous pouvez vous abonner ici.

Sans son trio d’internationaux Thomas Heurtel, Moustapha Fall et Guerschon Yabusele, l’ASVEL a soulevé le 20e titre de champion de France de son histoire à Rouen. Le deuxième de rang après 2019 – pas de trophée attribué en 2020 pour cause de pandémie -, et peut-être le début d’une série de longue date voulue par son président Tony Parker. Dès lors que l’exercice d’Euroleague s’est terminé et que la Ligue Nationale de Basket (LNB) a acté la fin de la saison par une phase finale, Lyon-Villeurbanne n’a laissé aucune miette à ses concurrents. Et s’est même offert un doublé avec la Coupe de France déjà glanée deux mois plus tôt contre le même adversaire en finale, Dijon. En Euroleague aussi, le parcours fut sinueux mais séduisant. Notamment les six victoires de suite en février, les deux succès contre le Barça, le rêve de playoffs jusqu’au bout, ou presque… même si l’irrégularité en début et fin de saison coûte cher (14e place). Pour résumer, une belle saison sur tous les fronts.

Un accomplissement dû à une densité inégalable, qui devrait toujours faire la force du collectif villeurbannais. Si le trio majeur de fin d’année est parti (comme Norris Cole, Amine Noua, Ismaël Bako et Kevarrius Hayes), TP a réalisé plusieurs coups pendant l’été. A commencer par la signature de Victor Wembanyama, l’espoir le plus surveillé au monde, attendu à la première place de la draft NBA en 2023. Le prospect tricolore découvrira l’Euroleague cette saison, une transition nécessaire pour devenir l’un des piliers de l’effectif d’ici l’année suivante (trois ans de contrat). Un projet mûrement réfléchi, comme le président en réserve l’habitude depuis son arrivée à la tête de l’ASVEL en 2014.

15 joueurs référencés en Europe

D’autres joueurs, pas les plus mis en lumière mais ultra référencés sur le plan européen, débarquent sur les bords du Rhône comme l’ancien de l’Élite Youssoupha Fall, Dylan Osetkowski, Chris Jones et l’expérimenté Raymar Morgan. Ou encore de jeunes loups revenus des Etats-Unis avec de grandes ambitions européennes : Elie Okobo et Kostas Antetokounmpo. Le tout en donnant sa chance à ses produits issus de la formation locale : Kymany Houinsou et Elwin Ndjock. Lyon-Villeurbanne version 2021-22 partira avec 15 joueurs sur la ligne de départ. Et peut-être même 16, avec l’arrivée imminente de James Gist, alors que Raymar Morgan et Paul Lacombe sont sur le flanc en début d’exercice. De quoi faire oublier les pertes, même les plus lourdes.

Un collectif large, cinq internationaux français (Howard, Lacombe, Okobo, Diot, Kahudi), mais quelques interrogations. La principale concerne la ligne arrière : le duo Jones – Okobo parviendra-t-il à compenser la perte du duo Heurtel – Cole ? En Euroleague du moins, car la densité devrait permettre à T.J. Parker de trouver plusieurs solutions en Elite. Plus généralement, l’effectif est-il renforcé par rapport à la saison précédente ? Pourra-t-elle dominer l’armada qu’est en train de construire Monaco ? L’équipe a été sérieusement modifiée cet été (sept arrivées, sept départs). Difficile de savoir si la mayonnaise prendra mais, encore une fois, les rotations villeurbannaises semblent plus rentables que jamais. « Nous ne voulions pas autant de pros, mais comme nous avons eu la licence A, Tony a souhaité montrer à l’Euroleague que nous n’allons pas nous reposer sur nos lauriers sous prétexte que nous avons une garantie d’au moins dix ans dans cette compétition », explique le coach T.J. Parker.

Une raquette en – très – haute altitude

Il y a un secteur sur lequel l’équipe pourra s’appuyer à coup sûr : le jeu intérieur. Avec Fall, Antetokounmpo, Wembanyama, Osetkowski, Morgan – et peut-être Gist -, l’ASVEL tient des alternatives de renommée sur le poste 5. Imaginez-vous une raquette composée de Victor Wembanyama et Youssoupha Fall à 4,40 m d’altitude ? Une forteresse impénétrable. Ajoutez à cela Dylan Osetkowski et Raymar Morgan, deux des meilleurs leaders offensifs en Coupe d’Europe la saison dernière. L’international grec Kostas, le frère de Giannis, dispose également d’un gros potentiel malgré son faible temps de jeu en NBA. Et l’apport de James Gist, un ajout d’expérience, fort de 12 saisons en Euroleague, pour trois mois. Un secteur intérieur nettement supérieur en Elite, du moins sur le papier.

Auteur d’une première saison en Euroleague convaincante – pour la deuxième consécutive du club -, T.J. Parker devra confirmer. Sur le plan comptable, le coach villeurbannais est parvenu à faire oublier Zvezdan Mitrovic, avec lequel l’ASVEL est toujours en bataille juridique depuis son licenciement au printemps 2020. Il a une occasion en or de faire encore mieux, de dominer son rival monégasque – et son effectif aussi large que celui de Lyon-Villeurbanne – sur les deux tableaux et de s’émanciper de la réputation de « frère de ». La pression sur ses épaules est grande. L’heure est à la confirmation. Autre affaire de coulisses, le départ du conseiller François Lamy, remplacé par Michel Veyronnet (64 ans), ancien assistant des Bleus en 2009 et meilleur coach de Pro B en 2008 avec Rouen. Une connaissance de longue date de Gaetan Muller et Tony Parker arrive, et les visions seront à ajuster.

Tony Parker et ses jeunes joueurs formés localement. (c) LNB

Les changements de l’intersaison

Arrivées : Raymar Morgan (USA, Pinar Karsiyaka/Turquie, 1 an), Victor Wembanyama (Nanterre, 3 ans), Élie Okobo (Phoenix Suns/NBA, 1 an), Dylan Osetkowski (USA/GER, Ulm/Allemagne, 2 ans), Chris Jones (USA, Maccabi Tel-Avis/Israël, 1 an), Kostas Antetokounmpo (Grèce, LA Lakers/USA, 2 ans), Youssoupha Fall (Vitoria/Espagne, 1 an), James Gist (USA, Bayern Munich/Allemagne) ?

Départs : Amine Noua (Andorre/Espagne), Thomas Heurtel (Real Madrid/Espagne), Guerschon Yabusele (Real Madrid/Espagne), Moustapha Fall (Olympiakos/Grèce), Kevarrius Hayes (Bursaspor/Turquie), Norris Cole (Unicaja Malaga/Espagne), Ismaël Bako (Manresa/Espagne).

Restent au club : Charles Kahudi (1 an), Paul Lacombe, Antoine Diot (prolongation, 3 ans), David Lighty (USA, 5 ans), Matthew Strazel (4 ans), William Howard, Kymany Houinsou, Elwin Ndjock.

Effectif 2021-22

Meneurs : Chris Jones (1,89 m, 28 ans), Antoine Diot (1,92 m, 32 ans), Matthew Strazel (1,82 m, 19 ans)
Arrières : Paul Lacombe (1,95 m, 31 ans), Élie Okobo (1,91 m, 23 ans), Kymany Houinsou (1,96 m, 17 ans)
Ailiers : David Lighty (1,98 m, 33 ans), Charles Kahudi (1,99 m, 35 ans), William Howard (2,03 m, 27 ans), Elwin Ndjock (2,00 m, 20 ans)
Ailier-forts : Raymar Morgan (2,03 m, 33 ans), Dylan Osetkowski (2,06 m, 25 ans), Victor Wembanyama (2,19 m, 17 ans)
Pivots : Kostas Antetokounmpo (2,08 m, 23 ans), Youssoupha Fall (2,21 m, 26 ans)

Staff technique 2021-22

Entraîneur : T.J. Parker (37 ans)
Assistants : Freddy Fauthoux (48 ans), Bryan George (33 ans), Morgan Belnou (31 ans)
Président : Tony Parker (39 ans)
Président délégué : Gaëtan Muller (38 ans)
Directeur sportif : Michel Veyronnet (64 ans)

Les joueurs

Chris Jones
Né le 10 avril 1993 (28 ans) – 1,88 m – poste 1 – Américain

Stats Winner League (Israël) : 11,8 points à 46,7 % aux tirs (dont 35,4 % à 3-points), 4,9 passes, 2,8 rebonds et 1,2 interception pour 14,2 d’évaluation en 24 minutes (19 matches)
Stats Euroleague : 7,0 points à 47,8 % aux tirs (dont 36,2 % à 3-points), 2,8 passes, 1,8 rebond et 0,9 interception pour 7,8 d’évaluation en 17 minutes (34 matches)

L’ASVEL tient son nouveau maître à jouer. L’Américain, moins scoreur que ses prédécesseurs – mais shooteur confirmé – est avant tout un meneur gestionnaire avec une belle qualité de passes et capable de faire des différences sur pick and roll. Capable de défendre sur les postes 1 et 2, le champion d’Israël 2021 devrait apporter des deux côtés du terrain. A 28 ans, Chris Jones – à ne pas confondre avec son homonyme passé par Levallois et Antibes – a connu une progression longiligne. Au sommet de son art après avoir débuté son parcours européen en Suisse (Bâle, 2016-2017) et être passé par la Belgique (Mons, 2017-2018), la Turquie (Bursaspor, 2019-2020) et Israël (Maccabi Tel Aviv, 2020-2021). A travaillé dans une usine à glaces à sa sortie d’université…

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo : ASVEL (LNB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019