Evgeny Voronov (Perm) : “En Russie, si vous avez plus de 30 ans, vous êtes vieux”

Sacha RUTARD
0

L’arrière Evgeny Voronov (1,94m, 35 ans) faisait partie de l’équipe du Khimki Moscou, qui a sombré sportivement en Euroleague, et qui a fait économiquement faillite. Pour Sports, il tente d’expliquer ce qui a amené à cette catastrophe inattendue.

“Il y a un an, nous avions des attentes maximales : une bonne équipe, des joueurs vedettes, des objectifs élevés,” rappelle t-il. “Et à la fin, ce fut l’effondrement et l’équipe a presque disparu. Maintenant, Khimki semble faire des économies, j’espère vraiment que tout ira bien pour eux. Ce sont des sentiments très mitigés. Nous avons eu des problèmes dès le début et, comme une boule de neige, ils ont augmenté – un problème, le second, le résultat du match, le contenu du match, les blessures, le Covid. Ce déplacement en Espagne par temps de Covid ou certains des joueurs qui y sont allés ont eu du temps de jeu supplémentaire et ont fini par se blesser. Nous sommes entrés dans ce pétrin dont, malheureusement, nous ne sommes pas sortis. De plus, à l’approche du Nouvel An, les salaires ont commencé à avoir du retard. Il y en a un qui s’est déjà entraîné couci-couça, un autre est parti (…) Les joueurs qui sont restés ont simplement donné le maximum dont ils étaient capables. Et le staff technique aussi, et tout le staff. Parfois, nous manquions bêtement de force, grosso modo de ressources humaines. Mais il y a eu aussi une victoire historique au Real Madrid, et une belle victoire face à l’ASVEL. Oui, en plus de cela, il y a eu des défaites contre des équipes d’une classe inférieure. Si vous prenez le résultat, alors oui, il vaut probablement mieux ne pas s’en souvenir. Mais l’ambiance qui régnait à l’intérieur de l’équipe était bonne…”

Evgeny Voronov a retrouvé un job à Perm, bien que le marché russe soit restreint :

“J’avais deux options pour poursuivre ma carrière. Je ne sais pas pour les autres pays, mais dans notre pays, tout d’abord, ils regardent votre âge. Peu importe à quoi vous ressemblez, comment vous jouez, dans quelle forme physique vous êtes – si vous avez plus de 30 ans sur votre passeport, alors vous êtes déjà vieux. Cependant, je ne me juge pas moi-même, il suffit de regarder Sergei Monya (NDLR: 38 ans) : l’homme a joué 25-35 minutes par match en Euroleague et avait l’air bien. Par conséquent, il m’a été plus difficile de trouver un emploi qu’il y a, disons, 7 à 10 ans. Il y a eu aussi le coronavirus, des coupes budgétaires, Khimki est parti, ce qui fait au moins six places en moins pour les Russes. C’est d’une façon générale une mauvaise tendance du côté des joueurs russes.”

Photo: Euroleague

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019