Guide Ligue Féminine 2021-22 – Lattes-Montpellier : le grand flou

Clément Carton
0

Vainqueur de la Coupe de France, finaliste de la Ligue Féminine et qualifié pour l’Euroleague, le BLMA a brillé sur les parquets en 2021. Beaucoup moins en coulisses où le club a multiplié les bévues, à débuter par la mise à pied du nouvel entraîneur Stéphane Leite, remplacé in extremis par Valéry Demory.

Comme chaque saison, Basket Europe offre à ses abonnés la présentation de chaque équipe de Ligue Féminine. Pour profiter de l’intégralité de ce contenu et bien d’autres, vous pouvez vous abonner ici.


Cela deviendrait presque une habitude de voir la présaison perturbée au BLMA. A l’intersaison 2020, les Héraultaises avaient dû dire non à l’Euroleague avant d’être touchées en masse par des cas de Covid-19 puis de voir leurs nouvelles joueuses tomber pour blessure, entre autres, sans savoir combien de temps il leur faudrait pour se remettre sur pied. Puis les dirigeants avaient décidé, après le début de saison, d’envoyer leur coach belge Thibaut Petit ailleurs à l’issue de l’exercice en cours, avant qu’il ne signe une victoire en Coupe de France puis une finale en Ligue Féminine… Cet été, le club est allé encore plus loin.

Quelques jours seulement après la nomination d’un nouveau président (Philippe Sebanne), le nouveau coach Stéphane Leite, venu de Landerneau et signé trois ans, a été mis à pied pour « faute grave ». Trois semaines seulement après sa nomination. Ubuesque. Le futur-ex entraîneur du BLMA avait été choisi par l’ancienne directrice sportive Edwige Lawson-Wade et l’ancien président Franck Manna. Une décision interne qui a visiblement divisé. Au final, le nouveau président est venu faire part de la décision du licenciement aux joueuses mardi 7 septembre. Après un intérim initial mené par Hugo Lambart (préparateur physique), Damien Leroux, responsable du centre de formation, a pris en charge temporairement les entraînements, le coach-assistant Ahmed Mbombo étant en sélection du Cameroun pour l’AfroBasket. En attendant la nomination du nouveau coach. Ce fut chose faite le 17 septembre : le club a officialisé le retour de Valéry Demory.

Valéry Demory, le retour

L’ancien meneur de l’équipe de France avait dirigé le BLMA de 2007 à 2017, remportant deux titres de Ligue Féminine (2014, 2016) et quatre Coupes de France (2011, 2013, 2015, 2016). Après quatre saisons à l’ASVEL, le meilleur entraîneur de l’année 2011 s’est engagé pour quatre ans. Il reprend en main une équipe qualifiée pour l’Euroleague, tandis que l’ASVEL ne disputera que l’Eurocup. « L’épisode ASVEL s’est achevé, et l’on s’est quittés entre gentlemen. J’ai accepté l’offre du BLMA en à peine 24 h. J’ai senti que mon ancien club avait besoin de moi, qu’il était dans le dur et ça me faisait mal au coeur parce que j’y avais passé dix saisons extraordinaires. Je suis très excité par la difficulté du challenge dans un club qui m’est resté cher », a-t-il confié à Midi Libre ce samedi, au lendemain de sa nomination.

Le défi sera rude, effectivement, du fait de la préparation tronquée par les blessures – Marie-Bernadette Mbuyamba en réathlétisation, Diandra Tchatchouang à l’infirmerie -, les absences – Ana-Maria Filip et Migna Touré parties un temps au 3×3 – et l’annonce des maternités de Cheyenne Parker (déjà partie) et Ana Dabovic, à qui il a fallu trouver des remplaçantes. Conséquence : plusieurs matches de préparation ont été annulés, faute de pouvoir défendre leurs chances… alors que se profile déjà le « match des champions » pour le dimanche 26 septembre, à Paris, face à Basket Landes. « La préparation a été quasi inexistante, il y a des blessées et une joueuse enceinte, c’est la totale et j’en suis conscient, j’entre dans une énorme galère », poursuit l’entraineur dans le même entretien.

Un groupe talentueux malgré tout

L’effectif sera renforcé et complété, Valéry Demory en a eu la confirmation de ses dirigeants. Le potentiel des 10 joueuses sous contrat n’est pas à remettre en question mais cinq seulement sont opérationnelles à l’instant T. Sur le papier, les Gazelles ont tout de même pu constater quelques ajouts de marque aux cinq joueuses restantes (Touré, Tchatchouang, Filip, Mbuyamba, Dabovic). A commencer par l’internationale française Olivia Epoupa, qui remplace Julie Allemand à la mène.

Les départs de Napheesa Collier et de Myisha Hines-Allen ont été compensés par les arrivées des expérimentées Haley Peters et Avery Warley-Talbert. La superscoreuse Sydney Wallace et l’une des révélations des dernières saisons de LFB, Elodie Naigre, complètent un roster talentueux et polyvalent sur toutes les lignes, ce qui devrait permettre de faire face aux pépins physiques assez rapidement. Il faudra d’abord retrouver de la sérénité en coulisses pour espérer performer sur le terrain. Mais une fois tous les problèmes réglés, on se doute que l’armada du BLMA arrivera à développer un jeu séduisant, en Ligue Féminine comme en Euroleague…


Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo : Valéry Demory (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019