Guide Euroleague 2021-22 – ASVEL / Monaco : la France à l’honneur

Pour la première fois, deux superpuissances françaises disputeront la formule à 34 matches de l’Euroleague : l’ASVEL et l’AS Monaco. Si les Villeurbannais en sont à leur troisième saison consécutive – la première en tant que membre permanent -, la Roca Team découvre le plus haut niveau continental après son titre en Eurocup. Statistique inspirante : c’est la première fois depuis 20 ans que les deux clubs français engagés gagnent leur match d’ouverture.

Basket Europe offre à ses abonnés la présentation de chaque équipe d’Euroleague, pays par pays, dans le guide de la saison. Pour profiter de l’intégralité de ce contenu et bien d’autres, vous pouvez vous abonner ici.

LDLC ASVEL

« C’est génial d’avoir un concurrent comme ça. Cela tire tout le monde vers le haut. Aujourd’hui, nous avons deux vraies locomotives dans le basket français. J’adore le fait que nous ayons un tel concurrent. Et, avec Monaco, c’est une grande histoire d’amour depuis 2016. » Dans une récente interview donnée au Progrès, le président de l’ASVEL Tony Parker affirme voir d’un bon oeil l’éclosion de Monaco, sa venue en Euroleague et surtout, son objectif à court terme d’obtenir un nouveau bail en visant les playoffs dès son arrivée dans la ligue. Mais ce n’est pas l’objectif villeurbannais, qui poursuit sa route dans l’optique de continuer de progresser et faire « aussi bien que la saison dernière » (14e après avoir lâché les derniers matches, après avoir terminé 15e à l’arrêt du championnat la saison précédente). 

« Pour un top 8, je pense que c’est beaucoup trop tôt. Il faut que nous travaillions encore sur notre budget (de 15 millions d’euros, + 27 % par rapport à l’an dernier et 4,0 millions de masse salariale contre 6,8 pour Monaco) et, personnellement, je ne pense pas que nous y arrivions tant que nous n’aurons pas la nouvelle salle (prévue pour fin 2023). » Désormais détenteur d’une licence A, après deux ans d’invitation, Lyon-Villeurbanne cherche à se stabiliser à ce niveau avant de viser plus haut.

Un manque d’expérience mais une profondeur de banc intéressante

Et pour cause, l’équipe de T.J. Parker a perdu ses trois internationaux majeurs de la saison dernière, médaillés d’argent à Tokyo (Yabusele, Fall, Heurtel qui n’a pas disputé l’Euroleague avec l’ASVEL). Mais Lyon-Villeurbanne a tenté des paris pour les remplacer (Élie Okobo, Dylan Osetkowski, Kostas Antetokounmpo) en les combinant avec des joueurs d’expérience (James Gist, pigiste, Raymar Morgan, Chris Jones, Youssoupha Fall) pour accompagner l’éclosion du phénomène Victor Wembanyama. Convoité par plusieurs superteams en Europe, David Lighty a été prolongé jusqu’en 2026. Antoine Diot, William Howard, Charles Kahudi, Paul Lacombe et Matthew Strazel ont été conservés. Un mélange de vitesse et taille, force et tir extérieur, jeunesse et expérience… 

Bref, un effectif avec une belle base de joueurs tricolores, mais de l’inexpérience par rapport au top niveau européen. Avant l’arrivée tardive du pigiste James Gist – aux 269 matches en Euroleague et présent jusqu’à la fin de l’année civile -, le double champion de France en titre était l’équipe la moins expérimentée de la compétition sur le papier (411 matches disputés par son effectif, contre 680 en réalité en début de saison). Six joueurs vont découvrir la C1, et comme la présaison a été fortement perturbée par les blessures (Morgan, Lacombe notamment) et l’absence de David Lighty (raisons familiales), le début de saison sera révélateur de l’état d’esprit du groupe, qui recevra sept de ses onze premiers matches. En revanche, la profondeur de banc est significative, avec au moins deux cinq de départs différents, compétitifs et complémentaires. Et plusieurs joueurs ont signé des contrats pluriannuels.

Une raquette jusqu’à 4,40 m !

Dans le détail, le nouveau meneur Chris Jones, venu pour franchir un palier après avoir évolué dans la rotation du Maccabi Tel Aviv, prendra les rênes du jeu villeurbannais en compagnie du vétéran Antoine Diot (52,5 % à 3-points l’an dernier) et Matthew Strazel, qui ne cesse de progresser depuis deux ans. Le combo-guard Elie Okobo revient en France avec l’envie de se montrer (lire ci-dessous) après trois ans aux Etats-Unis et assurera aux côtés des swingmen Paul Lacombe, David Lighty, et William Howard, tous capables d’apporter par leur polyvalence. Doyen du groupe, Charles Kahudi apportera sa présence physique. Le jeune Kymany Houinsou va découvrir l’Euroleague en bout de rotation. 

A l’intérieur, c’est un mélange de taille et de vitesse. Les postes 4 Dylan Osetkowski et Raymar Morgan, parmi les meilleurs marqueurs d’Eurocup et de BCL, sont plutôt des scoreurs jouant au poste bas mais pouvant écarter le jeu. Le géant Youssoupha Fall (2,21 m) a l’intention de faire un chantier dans la peinture tandis que Kostas Antetokounmpo prendra la relève en rotation. Et, à seulement 17 ans, il sera curieux de voir l’évolution du phénomène Victor Wembanyama (2,19 m), dont les attentes sont très élevées. Avec le retour des supporters – et à 100 % de sa capacité ! -, l’équipe de T.J. Parker semble se rapprocher de la course aux playoffs cette année.

Mouvements de l’intersaison

Arrivées : Raymar Morgan (Pinar Karsiyaka, Turquie, 2022), Victor Wembanyama (Nanterre, 2024), Élie Okobo (G-League, 2022), Dylan Osetkowski (Ulm, Allemagne, 2023), Chris Jones (Maccabi Tel-Aviv, Israel, 2022), Kostas Antetokounmpo (LA Lakers, 2023), Youssoupha Fall (Vitoria, Espagne, 2022), James Gist (Bayern Munich, Allemagne, pige).

Départs : Amine Noua (Andorre, Espagne), Thomas Heurtel (Real Madrid, Espagne), Guerschon Yabusele (Real Madrid, Espagne), Moustapha Fall (Olympiakos, Grèce), Kevarrius Hayes (Bursaspor, Turquie), Norris Cole (Unicaja Malaga, Espagne), Ismaël Bako (Manresa, Espagne), Derrick Walton (training camp NBA).

Sous contrat : David Lighty (prolongé jusqu’en 2026), Matthew Strazel (2025), Paul Lacombe (2024), Antoine Diot (prolongé jusqu’en 2024), William Howard (2022), Kymany Houinsou (aspirant), Elwin Ndjock (licence AS).

Effectif 2021-2022

Meneurs : Chris Jones (1,89 m, 28 ans), Antoine Diot (1,93 m, 32 ans), Matthew Strazel (1,82 m, 19 ans)
Arrières : Élie Okobo (1,91 m, 23 ans), Paul Lacombe (1,98 m, 31 ans), Kymany Houinsou (1,96 m, 17 ans)
Ailiers : David Lighty (1,98 m, 33 ans), William Howard (2,03 m, 27 ans), Charles Kahudi (1,98 m, 35 ans), Elwin Ndjock (2,00 m, 20 ans)
Ailier-forts : Raymar Morgan (2,02 m, 33 ans, blessé), Dylan Osetkowski (2,06 m, 25 ans), James Gist (2,06 m, 34 ans, pigiste), Victor Wembanyama (2,19 m, 17 ans).
Pivots : Youssoupha Fall (2,21 m, 26 ans), Kostas Antetokounmpo (2,08 m, 23 ans).

Coach : T.J. Parker (37 ans)
Assistants : Freddy Fauthoux (48 ans), Bryan George (33 ans), Morgan Belnou (31 ans)

Le joueur à suivre : Élie Okobo

Stats G-League 2020-2021 : 8,9 points à 38,7 % aux tirs (dont 30,4 % à 3-points et 56,3 % aux lancers), 5,0 passes, 3,4 rebonds et 1,2 interception pour 10,0 d’évaluation en 27 minutes (14 matches)

Élie Okobo signe son retour dans l’Hexagone avant l’envie de prouver sa valeur. Après trois saisons passées aux États-Unis entre la NBA (Phoenix Suns) et la G-League (Northern Arizona Suns et Long Island Nets), l’ancien de l’Elan Béarnais a choisi Villeurbanne pour découvrir l’Euroleague. Un pari mesuré puisque la porte de la NBA s’est refermée et qu’il disposait d’une belle cote en Europe malgré une saison mitigée (seulement 14 apparitions en G-League pour des statistiques discrètes et un faible pourcentage aux tirs). Une erreur de parcours visiblement corrigée puisque le combo-quard a inscrit face au Zalgiris en ouverture de la saison 23 points… à 9/9 aux tirs ! L’international tricolore (8 sélections), membre du Team France Basket, apportera un peu de folie à l’arrière-garde villeurbannaise et pourra également être amené à mener le jeu.

Le pronostic : 12e de la saison régulière

Le duo d’arrières Jones-Okobo parviendra-t-il à remplacer le duo Cole-Heurtel ? Youssoupha Fall pourra-t-il avoir le même impact que celui de son homonyme Moustapha Fall dans la raquette ? Les rookies Dylan Osetkowski, Raymar Morgan, Kostas Antetokounmpo et Victor Wembanyama pourront-ils faire du jeu intérieur villeurbannais sa force principale ? L’ASVEL avance sans certitude, après une présaison tronquée. Si le top 6 semble hors de portée, une dizaine d’équipes peuvent légitimement viser les playoffs cette saison. Lyon-Villeurbanne en fait partie. En constant progrès depuis plusieurs saisons, l’équipe de T.J. Parker peut s’appuyer sur son vécu afin d’assurer une transition et, pourquoi pas, viser le top 8. La victoire en ouverture contre le Zalgiris Kaunas est prometteuse mais il faudra encore gagner en régularité pour ne pas reproduire les erreurs de la saison dernière (début et fin de saison délicats). 

La preview d’Upset

AS Monaco

Encore en quatrième division il y a neuf ans, l’AS Monaco a encore changé de dimension en 2021. L’élément fondateur : le titre en Eurocup en bon outsider, suivi d’un été digne des grands noms européens. Budget doublé (de 7,5 à 14,1 millions d’euros), salle rénovée (capacité de Gaston-Médecin passée à 4 090 places), mercato sans complexe… Avec un total de 12 arrivées, et pas des moindres. Donatas Motiejunas, Will Thomas, Brock Motum, en enfin, le coup de l’année avec la signature de Mike James à la mi-septembre.

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo d’ouverture : Mike James (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019