Reportage – Boulogne-Levallois et Nanterre : Pas dans la même dimension

Pascal Legendre
0

Le derby des Hauts-de-Seine a démontré que Boulogne-Levallois joue dans une autre catégorie que Nanterre (76-104). Samedi soir, c’était aussi les retrouvailles entre Vincent Collet et son adjoint en équipe de France, Pascal Donnadieu. Elles ont été avortées puisque le coach de Nanterre a été expulsé pour la première fois de sa carrière.

Nanterre vs Boulogne-Levallois, ça n’a rien à voir avec Panathinaikos-Oympiakos. Pas de venin dans le derby des Hauts-de-Seine. D’ailleurs, Vincent Collet et Pascal Donnadieu ont été honorés ensemble avant le match, au milieu du terrain, pour les services rendus à l’équipe de France aux Jeux Olympiques de Tokyo. Et Lahaou Konate, qui a porté avec brio le maillot nanterrien, a été chaleureusement applaudi à la présentation des équipes, quand bien même il est passé chez l’adversaire.

Lahaou Konate : « Bien sûr, c’est un moment spécial. Le coach nous l’a dit cette semaine. C’est un derby, ça ne se joue pas, ça se gagne. On a bien préparé ce match, on a été très concentrés après la victoire face à Monaco. Je pense que dans les deux camps, on sent que c’est le derby et on veut le gagner. »

Vincent Collet : « Ça se voyait un peu au début que c’était un derby, il y avait de la crispation, de l’énergie. J’ai été très satisfait de notre entame défensive. Notre défense a été globalement bonne sur la durée du match, mais c’est au début que l’on a été les plus forts dans ce domaine-là. Mais on en n’a pas du tout profité car de l’autre côté, on a été d’une imprécision, d’une maladresse qui était due aussi à cette excitation. Même si les joueurs arrivent d’horizons divers, il doit y avoir une raison car on a raté des choses improbables et eux étaient guère plus inspirés. »

Pascal Donnadieu : « Par rapport à ce que l’on a vécu, au fait que l’on s’entend très bien, il ne peut pas y avoir d’animosité, de crispation. C’est presque le contraire : c’est un rendez-vous entre amis, même si on se tire la bourre. Il n’y avait pas de nervosité par rapport à ça, et je ne vois pas pourquoi il y en aurait. Quand on est en équipe de France, il n’y a forcément pas de non-dit, de secret. On partage tout, sur les options tactiques, les orientations. Donc ce soir, je n’ai pas été surpris de ce qu’ils ont mis en place. Bien sûr, c’est le coach que je connais le mieux puisqu’on travaille ensemble quasiment un tiers de l’année, et qu’on s’est retrouvé pour les Jeux Olympiques. Je n’ai pas d’avantages de bien le connaître, et puis surtout ce qu’il met en place est tout à fait cohérent, et je crois que cette année, il faudra compter sur eux parce que c’est une équipe avec un effectif de grosse qualité. On parle bien sûr de Monaco et Villeurbanne, mais le roster qu’ils présentent avec des garçons comme Cummings et Hunter sont surdimensionnés pour la Betclic Elite. »

Vincent Collet : « Même en défense, ils font aussi un peu ce que l’on a fait cet été. Il y a beaucoup de similitudes, on sait ça aussi. Mais ça reste du basket et ce sont les joueurs qui jouent. Quand on rate tout seul dessous ou des lancers-francs en cascade, ce n’est pas parce qu’on se connaît Pascal et moi. »

L’expulsion de Luke Fischer

Le pivot de la JSF, l’Américain Luke Fischer a eu rapidement deux fautes dont une anti-sportive. Il n’a joué que 4 minutes et 19 secondes car il a ensuite écopé d’une technique pour propos injurieux, synonyme d’expulsion, alors qu’il était pourtant retourné sur le banc. Le Béninois Mouphtaou Yarou, embauché comme pigiste médical de Chris Horton, a fait son possible, mais il est forcément à court de compétition. La décision de l’arbitre a eu comme conséquence de faire monter le son du côté du kop, et surtout de provoquer une cassure définitive au score. Quelques actions fructueuses, et les Mets prenaient 12 points d’avance à 30-42 (19e).

Pascal Donnadieu : « La victoire des Mets ne souffre pas de contestation. Ils expulsent Luke Fischer. On est à -3 et on est dans le match. Je ne sais pas ce qui se serait passé sur la continuité mais c’est un coup du sort qui scelle le sort du match. Jusque-là on était très bien en place avec une petite supériorité des Mets qui ont un effectif vraiment très fort cette année. On était légèrement derrière, mais peut-être qu’avec les qualités que l’on peut avoir à domicile, on aurait pu réussir à les inquiéter peut-être très longtemps ou pas. On ne saura pas (…) Il a pris une antisportive qui y était. C’est toujours pareil : quand on a des arbitres qui ne font preuve d’aucune pédagogie, et pour un match comme ça, quand on met des arbitres aussi novices et peu expérimentés, il se passe ce qui s’est passé ce soir. La faute offensive, on peut considérer qu’elle est sévère, et la moindre des choses – si on est des arbitres de très haut niveau – c’est peut-être de prévenir, de donner un avertissement. En plus, le joueur est sorti. Ils appliquent le règlement à la lettre, j’ai envie de dire bêtement, parce que le changement n’est soi-disant pas annoncé. Et à partir de là, ils l’expulsent. »

Photo : Pascal Donnadieu, Vincent Collet, Laurent Foirest et Rudy Nelhomme aux JO de Tokyo (FFBB)

Puis celle de Pascal Donnadieu

Si on est habitué aux coups de sang du coach de Monaco Zvezdan Mitrovic, Pascal Donnadieu est bien davantage dans la retenue. Son expulsion du terrain, à la 25e minute, suite à deux techniques, et donc un évènement. Et une grande première dans sa longue carrière à différents niveaux…


Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo d’ouverture : Patricio Garino (Nanterre 92)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019