Le Mans recrute Darius Johnson-Odom, qui avait été victime en mars d’une rupture du tendon d’Achille avec Orléans

Confronté aux interrogations liées à la situation médicale de Kaza Kajami Keane et désireux de suppléer Taylor Rochestie parti en Chine, Le Mans Sarthe Basket a signé, jusqu’au terme de la saison, l’arrière combo Darius Johnson-Odom (1,87 m, 32 ans). Celui-ci n’avait pas de club jusqu’ici cette saison car il se remettait d’une rupture du tendon d’Achille survenue en mars alors qu’il portait le maillot d’Orléans.

En ne recrutant pas un pigiste médical, le MSB, auteur d’un début de saison positif (3v-2d), se donne ainsi la possibilité de réintégrer à tout moment son meneur international canadien, touché au genou depuis le printemps dernier.

Passé par les meilleures ligues du continent, hors Espagne, et confronté par le passé au très haut-niveau avec Olympiacos, DJO, son surnom, n’a eu de cesse d’impacter ses équipes et, plus encore, ses adversaires. Doté d’un physique robuste et musculeux (95 kg), extrêmement agressif balle en mains, capable de prêter main forte à la mène, le meilleur marqueur 2018 de la Lega (18,8 points) est un scoreur référencé couplé d’un shooteur respecté. En cinq saisons et 123 matches disputés de l’autre coté des Alpes, ses moyennes statistiques détonnent : 16,4 points à 56% à 2 points et 38% à 3-pts, auxquels s’ajoutent 3,4 passes et 3,1 rebonds pour une évaluation moyenne de 16. Hormis en NBA, où il n’a pas réussi un panier en 11 apparitions, partout où il passe, les filets tremblent : 15,7 points en 105 matches NCAA ou encore 22,0 points en 86 rencontres de G-League. Pas étonnant, dès lors, que son passage l’an dernier dans le Loiret ait permis à l’OLB d’être l’une des formations poil à gratter de la ligue. Et un concurrent direct du MSB pour la course aux playoffs. Un rôle d’outsider à grosse cote qui aurait du être plus menaçant si seulement DJO ne s’était pas gravement blessé après 13 journées.

Le 16 mars 2021 restera, pour lui et son club, un sale moment gravé dans les mémoires. Contre Dijon, son pied droit se dérobe : rupture du tendon d’Achille. Avec lui, le rendement de l’OLB était source de hautes ambitions. Opéré à Paris, DJO a travaillé comme un forcené pour revenir plus tôt qu’escompté. Sept mois passent et il débarquera au Mans ce vendredi pour se soumettre aux examens médicaux d’usage. Il sera alors temps de reprendre le rythme des entraînements et des matches avec, pour perspective, d’être aligné le 6 novembre pour le derby ligérien à Cholet.

L’effectif du MSB est dorénavant composé de sept Joueurs Formés Localement (JFL) sous contrat (dont quatre professionnels) et d’autant d’étrangers, dont quatre États-Uniens (Deishuan Booker, Dante Cunningham, Darius Johnson-Odom, TaShawn Thomas), deux Européens (Scott Bamforth, Terry Tarpey) et un Cotonou (Kaza Kajami-Keane).

« L’absence de Kaza nous est préjudiciable, tant son profil est rare et aussi très apprécié en interne. Le marché étant très fermé, nous avons voulu élargir le champ des recherches pour trouver le joueur qui pourrait nous renforcer. Darius sort d’une grave blessure au tendon d’Achille, il lui faudra donc certainement un peu de temps pour retrouver toutes ses sensations. Pour autant, c’est un joueur expérimenté. Complet en attaque, que ce soit dans la création ou dans la menace extérieure, il est aussi un défenseur respecté. C’est enfin une grosse puissance physique sur les lignes arrières. Darius est apparu comme une évidence. Travailleur acharné et se montrant très exigeant envers lui et ses coéquipiers, nous sommes persuadés qu’il rendra l’équipe meilleure, » commente le coach Elric Delord.

Repères

Clubs : Hutchinson CC (JuCo) en 2009. Marquette (NCAA) de 2010 à 2012. Los Angeles Lakers (NBA), Los Angeles D-Fenders (G-League) et Spartak St. Petersburg (Russie) en 2013. Sichuan Blue Wales (Chine), Springfield Armor (G-League) et Philadelphia 76ers (NBA) en 2014. Cantù (Italie) en 2015. Trabzonspor (Turquie) et Olympiacos Le Pirée (Grèce) en 2016. Sassari (Italie) et Cremona (Italie) en 2017. Cremona (Italie) en 2018.
Reggio Emilia (Italie) en 2019 et 2020. Orléans (JEEP Élite) en 2021. Statistiques 2021 (JEEP Élite) : 16,3pts à 48.9% aux tirs, dont 20/54 à 3pts (37.0%), 75.6% aux lancers-francs, 4,8pds, 3,2rbds et 15,5 d’évaluation en 13 matches (30 min/m). Expérience européenne : Euroleague en 2016. Eurocup en 2013 (quart-de-finaliste), 2015 et 2016. BCL en 2017. Trophées : Champion de The Basketball Tournament (TBT) en 2020. Distinctions individuelles : MVP du TBT en 2020. Deuxième cinq de la Lega en 2018. Meilleur cinq de la conférence Big East en 2012.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

novembre 2021
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019