Euroleague : Malgré une bonne entame, Monaco s’effondre face à l’Olympiakos

Antoine James
0

Après sa remontée victorieuse contre le CSKA Moscou, Monaco n’a pas su rééditer la performance face à une autre grosse écurie européenne. Au Pirée, la Roca Team a tenu l’Olympiakos pendant dix minutes avant de s’écrouler offensivement et de s’incliner lourdement (86-65). Les Grecs restent deuxièmes et invaincus à domicile en Euroleague.

La marche était cette fois trop haute pour les Monégasques. Dans le Peace and Friendship Stadium de l’Olympiakos, ils auront résisté pendant une mi-temps, avant que le triple vainqueur de l’Euroleague n’impose sa domination au tableau d’affichage. En difficulté offensive après le premier quart, l’ASM a une nouvelle fois montré des signes de fatigue en deuxième partie de rencontre. Des signes qui ne pardonnent pas face à un habitué des joutes européennes.

Contrairement à son dernier match face au CSKA Moscou, la Roca Team avait pourtant réussi son entrée. Dès le début de rencontre, elle contenait le jeu rapide et en contre-attaque d’un Olympiakos plutôt maladroit. Après quelques minutes de jeu, Diallo, Motiejunas puis Andjusic se succédaient derrière l’arc pour, déjà, donner un premier avantage aux Monégasques (16-9, 4e). De l’autre côté, seule la star locale Kostas Papanikolaou surnageait (8 des 17 points de son équipe au premier quart-temps), et Monaco concluait dix premières minutes quasi-parfaites face à un cador de la compétition (17-27).

Les Grecs en patrons à domicile

Invaincus dans son antre depuis le début de saison (7 victoires en autant de matches toutes compétitions confondues), les protégés de Gerogios Bartzokas n’allaient pas se laisser faire aussi facilement. Monaco rentrait dans le dur, avec davantage de fautes sifflées et un retour progressif de leurs adversaires. Mais à la mi-temps, l’ASM tenait toujours son avantage (35-38).

Au retour des vestiaires, la Roca Team commençait à souffrir face aux assauts répétés du club du Pirée. Les Grecs passaient devant quelques minutes plus tard (42-41, 24e), avec un dunk rageur de Moustapha Fall qui retrouvait Monaco, lui qui avait évolué sur le Rocher lors de la saison 2014-2015. Avec une adresse retrouvée, l’Olympiakos pouvait tranquillement installer sa domination sur le match (59-52, 30e). Le dernier acte ne voyait que la suite logique d’une opposition sur laquelle les Grecs avaient la main mise. Mike James, une nouvelle fois maladroit (7 points à 1/7 aux tirs, 5 pertes de balle) et Monaco n’y étaient plus : l’Olympiakos n’avait plus qu’à gérer son avance jusqu’au bout.

Tyler Dorsey (18 points, 7 rebonds, 4 passes) et le Français Livio Jean-Charles (18 points à 7/9 aux tirs) ont été les hommes en forme pour le club du Pirée, qui acquiert un sixième succès en huit matches grâce à son expérience mais surtout sa défense. C’est bien simple, leurs adversaires ont marqué autant de points en deuxième mi-temps… que sur leur premier quart-temps (27).

La Roca Team devra vite reprendre sa marche en avant en Euroleague si elle veut coller aux ambitions de son président Oleksiy Yefimov. Encore dans le top 8, les Monégasques retrouveront vendredi prochain le Bayern Munich pour conserver leur place. Avant cela, ils se déplaceront à Bourg-en-Bresse dimanche, pour refaire le plein de confiance en Betclic Élite.

Georgios Bartzokas, coach de l’Olympiakos : « Il est évident que notre approche défensive pendant les trois derniers quarts-temps était fantastique. Et bien que nous ayons eu une mauvaise soirée au tir, nous avons gagné ce match grâce à la défense. C’est une belle victoire. Monaco a beaucoup de talent et notre défense a été très solide. Peu importe où vous jouez, vous devez être sérieux et constant. Donc je suis heureux à propos de ça. »

Zvezdan Mitrovic, coach de l’AS Monaco : « Si nous avions trouvé des options pour leur agressivité, nous aurions pu trouver la clé du jeu. Malheureusement, nous avons tout raté. Surtout nos leaders, nos meilleurs joueurs, n’ont rien fait ce soir, et nous avons perdu le match. Félicitations à l’Olympiakos. »

Boxscore Olympiakos – Monaco / Classement Euroleague

Photo : Alpha Diallo et Kostas Papanikolaou (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019