À 13 ans, Donta Hall (Monaco) s’est lancé à corps perdu dans le basket après la perte de son père

Clément Carton
0

Adolescent, le Monégasque Donta Hall (2,06 m, 24 ans) a transformé le chagrin d’avoir perdu son père en carburant.

Enfant, Donta Hall a grandi en Alabama. A l’époque, il n’avait d’yeux que pour le baseball. Son père Donald était toujours au gymnase pour le regarder jouer, jusqu’à ce que la tragédie frappe.

« Il a eu une crise cardiaque quand la sonnerie s’est déclenchée lors de mon dernier match de baseball. Il était assis en haut des gradins. Après la rencontre, je suis allé dans le vestiaire me changer avant de sortir. Je voyais beaucoup d’agitation à l’étage. Quelqu’un – je ne sais pas qui – est venu dans les vestiaires et m’a dit que je ferais mieux d’aller voir mon père en haut. Je monte les escaliers et je vois juste beaucoup de gens autour de lui. Ils ne m’ont pas laissé monter, ils ne m’ont pas laissé le voir. Après ça, je savais que quelque chose de mauvais s’était produit à coup sûr », se remémore Donta Hall dans une interview vidéo à Eurohoops.

Depuis ce jour, le jeune Donta a commencé à s’entraîner davantage au basket. Cette tragédie personnelle est devenue le moment déterminant de sa vie, le catalyseur qui l’a poussé à prendre le basket beaucoup plus au sérieux et à travailler dur pour devenir professionnel.

« Pour être honnête… avant que cela ne se produise, le basket n’était même pas une chose à espérer dans la vie. Après ce qui s’est passé en 2010, toute ma perspective du basket a changé. Avant, c’était le baseball pour moi. Après, l’amour pour le jeu a juste changé pour moi. J’étais à la salle probablement au moins six à sept heures par jour. Juste parce que cette situation s’est produite. L’amour du jeu. L’amour du sport, point. »

Après deux années passées entre la G-League et la NBA et des passages avec les Detroit Pistons, les Brooklyn Nets et l’Orlando Magic, Donta Hall a découvert cette saison l’Euroleague sous le maillot de l’AS Monaco. L’Américain a été l’un des grands artisans du come-back face au CSKA Moscou, en compilant 17 points et 11 rebonds avec le nez cassé. Avant ce match, il a eu une longue conversation avec sa mère.

« J’ai parlé à maman pendant au moins 45 minutes avant ce match. Elle a toujours été là depuis ce qui s’est passé en 2010. Elle a été là et m’a soutenu de toutes les manières. Juste quelqu’un à qui parler tous les jours. Elle me fait sourire même en lui parlant au téléphone. De petites choses comme ça signifient beaucoup pour moi. Ce sentiment avant le match, juste avoir cet amour, cette connexion… c’était bien. »

Photo : Donta Hall (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019