Fred Sarre (directeur sportif Bourg) : « Il ne faut pas céder à l’impatience »

Clément Carton
0

A l’intersaison, la JL Bourg a entamé un nouveau cycle sur la base d’une reconstruction quasi-totale de son équipe, effectif et staff compris. Rien d’illogique à ce que la mise en place du collectif de Laurent Legname prenne du temps pour le directeur sportif Fred Sarre.

Meilleure défense du championnat et installée dans le top 8, la JL Bourg (4-3) met petit-à-petit son projet de jeu en place en Betclic Elite. En atteste la large victoire sur Monaco le weekend dernier. Si la série de cinq défaites consécutives au mois d’octobre, dont trois à domicile (Nanterre, Venise en Eurocup et Gravelines), avait agacé le coach Laurent Legname, remettant en cause l’engagement de certains de ses joueurs, rien n’est alarmant sur le plan comptable. Ancien entraîneur reconverti directeur sportif du club depuis 2015, l’expérimenté Fred Sarre (60 ans) sait que les changements de cycles nécessitent du temps, et il l’a brièvement rappelé à Basket Europe.

« Si Laurent (Legname) a eu des mots forts, c’est aussi pour aller chercher le meilleur de chacun, pas plus. Chaque fois qu’il y a un nouveau cycle, un changement, il y a une forme d’adaptation. On a construit des équipes par le passé où on ajoutait une pièce, ou deux, ou trois par rapport à l’équipe précédente, on faisait du 70/80 % avec un tronc commun. Cette année, nous sommes repartis avec un nouveau staff, une nouvelle vision : celle de Laurent, et elle est forcément différente de celle de Savo (NDLR : Vucevic, resté de 2016 à 2021). L’équipe est neuve. Même si on a gardé trois joueurs de l’année dernière : Pierre (Pelos), Maxime (Courby) et Hugo (Benitez), ils sont dans une nouvelle organisation. Donc en fin de compte, ils connaissent le club mais le fonctionnement est totalement différent. Si on raisonne au niveau de l’effectif et de l’encadrement, on a pratiquement changé 100 % de l’équipe. On est en train de reconstruire, et la reconstruction demande du temps. On ne peut pas passer d’un état à un autre de manière immédiate avec de la réussite, on est obligés de cranter un peu les choses. Alors, oui, on aimerait gagner plus facilement, on aimerait avoir de meilleurs résultats, on aimerait que ça se passe de manière plus linéaire. Mais on sait que le changement, chacun doit l’intégrer à tous les niveaux. Il faut le temps que tout ça se mette en place, que tout le monde intègre la nouvelle philosophie de Laurent. »

Avant la trêve internationale – où Axel Julien, Alex Chassang et le partenaire d’entraînement Hugo Benitez sont conviés -, un test de caractère attend les Burgiens avec trois déplacements à l’ASVEL (dimanche, 17h), Valence (mercredi) et Le Mans (samedi). Mais Fred Sarre rappelle le seul maître-mot : la patience.

« Même si on sait que les gens sont très sensibles aux résultats dans l’immédiat, on a encore un peu de temps pour arriver aux résultats escomptés. Certes, de temps en temps, on aimerait que ça aille plus vite, mais il faut cranter les choses. On va continuer à construire dans ce sens-là. C’est du sport, il y a des moments où ça va mieux que d’autres. Mais il ne faut pas qu’on cède à l’impatience, il faut simplement continuer à travailler. »

Photo : Fred Sarre (JL Bourg)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019