10 joueurs européens à surveiller pendant la fenêtre internationale de novembre

A compter de ce jeudi, s’ouvre une fenêtre internationale de qualifications à la Coupe du monde 2023. Pour l’occasion, nous avons sélectionné 10 joueurs à suivre cette semaine dans la zone européenne.

C’est l’heure de la trêve internationale. Pendant quelques jours, les sélections nationales s’affronteront pour ouvrir les qualifications à la Coupe du monde 2023. Si de nombreux joueurs de NBA et d’Euroleague sont absents – un modèle qui pourrait changer à l’avenir -, certaines stars européennes auront envie de se montrer.

Milos Teodosic (Serbie)

Parmi les 24 membres de l’équipe nationale serbe appelés initialement par Svetislav Pesic, seul Milos Teodosic (1,95 m, 34 ans) fait office de superstar dans le groupe final. Cette saison, son temps de jeu et ses statistiques commencent à baisser avec la Virtus Bologne, en Eurocup (12,8 points, 7,3 passes en 24 minutes) comme en championnat (8,7 points, 6,7 passes en 23 minutes), mais pas ses éclairs de génie. Il affrontera la Lettonie jeudi (20h) puis la Belgique dimanche (15h30).

Klemen Prepelic (Slovénie)

Tous les Français ne se souviennent que du contre de Nicolas Batum sur Klemen Prepelic pour envoyer les Bleus en finale des Jeux à Tokyo. Mais le Slovène (1,92 m, 29 ans) réalise aussi un début de saison prolifique avec Valence en Eurocup (15,0 points, 4,3 passes en 23 minutes) et en Liga ACB (14,8 points, 3,8 passes en 25 minutes). Sans Luka Doncic ni son coéquipier Mike Tobey, le sniper sera revanchard et fera tout pour emmener son pays à la Coupe du monde, ce qui n’avait pas été le cas en 2019 (quand la Slovénie était championne d’Europe en titre). Il défiera la Croatie jeudi (20h45) puis la Suède dimanche (20h).

Isaïa Cordinier (France)

Arrivé sur le tard à la Virtus Bologne après avoir échoué à décrocher un contrat en NBA cet été, le voltigeur Isaïa Cordinier (1,96 m) commence à trouver ses marques en Italie (10,3 points, 5,3 rebonds en 21 minutes) comme en Eurocup (8,4 points, 2,4 rebonds en 17 minutes). En équipe de France, l’ancien Nanterrien aura une carte à jouer dans le but d’intégrer, à terme, le groupe définitif en compétition internationale. Pour cela, il lui faudra performer pendant les fenêtres, à commencer par celle de novembre où il jouera vendredi (20h30) contre le Monténégro et lundi (18h) contre la Hongrie… et fêtera son 25e anniversaire !

Stefano Tonut (Italie)

Parmi les leaders de l’Italie pendant le TQO puis les JO (10,0 points en 27 minutes), Stefano Tonut (1,94 m, 28 ans) est monté en grade en sélection nationale. Cet arrière conquérant, star des réseaux sociaux, joue le meilleur basket de sa carrière avec le Reyer Venezia en championnat (14,7 points, 3,4 rebonds en 30 minutes) comme en Eurocup (9,8 points, 3,6 rebonds en 27 minutes). Il aura un rôle primordial face à la Russie vendredi (17h) et les Pays-Bas lundi (20h30).

Ismael Bako (Belgique)

Après deux saisons prometteuses à l’ASVEL en Euroleague, Ismael Bako a quitté la France pour l’Espagne cet été. Devenu l’homme fort de Manresa – où évolue Sylvain Francisco – autant en Liga ACB (11,7 points, 5,4 rebonds) qu’en BCL (11,8 points, 6,3 rebonds avec une pointe à 20 points, 11 rebonds contre Karsiyaka), le Belge (2,08 m, 26 ans) a passé un nouveau cap dans sa carrière. A confirmer avec les Lions contre la Slovaquie jeudi (18h) puis la Serbie dimanche (15h30).

Justin Cobbs (Monténégro)

En l’absence de Nikola Ivanovic, Marko Simonovic et surtout de l’expérimenté pivot Bojan Dubljevic, blessé à la cheville, le Monténégro ne pourra quasiment compter que sur son meneur naturalisé au gros impact, Justin Cobbs. Le champion de France avec Le Mans en 2018 vient de sortir une performance monstrueuse avec Podgorica : 33 points et 5 passes pour 44 d’évaluation contre Ljubljana en Eurocup (où il affiche 19,2 points et 4,8 passes de moyenne). Il défiera les Bleus vendredi (20h30) puis le Portugal lundi (18h30).

Shane Larkin (Turquie)

Non, vous ne rêvez pas : l’un des joueurs majeurs de l’Euroleague (12,0 points, 4,7 passes en 29 minutes cette saison) va jouer pour sa sélection nationale. Du moins, il rejoindra le groupe turc pour la deuxième confrontation de la fenêtre – comme le Barcelonais Sertac Sanli – car Shane Larkin (1,82 m, 29 ans) sera bien présent en coupe d’Europe ce jeudi pour le derby d’Istanbul contre Fenerbahçe. Comme lui, son coéquipier Tibor Pleiss rejoindra l’Allemagne pour le deuxième match de la compétition. Le trajet sera long pour les quelques jours passés, mais l’idée est louable. 

Luke Nelson (Grande-Bretagne)

Blessé depuis début octobre avec Le Portel, Luke Nelson n’avait pu jouer que la première rencontre de la saison en Betclic Élite (victoire contre Orléans) avant de se fracturer le pouce. Revenu dans le groupe de Serge Crevecoeur uniquement pour le dernier match contre Roanne, il a montré qu’il n’avait pas perdu ses sensations en inscrivant 21 points. Leader de la Grande-Bretagne pendant chaque campagne internationale, il devrait encore l’être face à la Grèce jeudi (19h30) puis la Turquie dimanche (17h).

Mateusz Ponitka (Pologne)

Moteur de la Pologne lors de la Coupe du Monde 2019 – où les Polonais se sont hissés jusqu’en quarts de finale ! – Mateusz Ponitka est capable de tout, en défense comme en attaque. D’ailleurs, le joueur d’Euroleague (5,3 points, 5,3 rebonds en 26 minutes) disputera un match avec le Zénit face au Pana jeudi (20h30) avant de rejoindre sa sélection pour le seul deuxième match de la fenêtre internationale contre l’Allemagne dimanche (20h).

Rodions Kurucs (Lettonie)

Formé au FC Barcelone, passé par la NBA avec une saison à 8,5 points en 63 matches à Brooklyn, puis revenu cet été en Europe au Partizan Belgrade de Zeljko Obradovic, Rodions Kurucs (3 sélections) a 23 ans mais déjà de nombreuses expériences à son actif. Le longiligne ailier affiche 6,3 points en 15 minutes en ABA Ligue et 3,7 points en 14 minutes en Eurocup. Il est l’heure désormais pour lui de prendre ses responsabilités avec la Lettonie face à la Serbie jeudi (20h) et la Slovaquie lundi (18h).

Mentions : Quino Colom (Espagne), Yam Madar (Israël), Jaka Blazic (Slovénie), Roko Prcakin (Croatie), Amath M’Baye et Mam Jaiteh (France), Dzanan Musa (Bosnie), Giorgi Shermadini (Géorgie), Alessandro Pajola (Italie), Nikola Jovic (Serbie).

Photo : Isaïa Cordinier / Justin Cobbs (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019