Paris Lee, l’exigent energizer de Monaco

Clément Carton
0

Rookie en Euroleague, Paris Lee trouve ses marques aux côtés de Mike James et Léo Westermann à la mène de la Roca Team. Avant Fenerbahçe (jeudi à 18h45), le meilleur passeur de Jeep Elite de la saison dernière avec Orléans entend permettre à Monaco de rebondir après trois défaites de rang en Euroleague.

Devenu l’un des rouages essentiels de l’effectif de Zvezdan Mitrovic, Paris Lee s’affirme cette année pour sa première saison en Euroleague. Parfois titulaire, parfois remplaçant, le meneur de poche (1,83 m, 26 ans) compile 7,1 points à 32,9 % aux tirs (dont 37,5 % à 3-points) et 2,8 passes en 19 minutes en Euroleague et 10,1 points à 46,2 % aux tirs (dont 40,0 % à 3-points) en 22 minutes en Betclic Elite. Surtout, son agressivité permanente et sa capacité à scorer dans les moments chauds sont des qualités appréciées sur le Rocher.

« J’ai pris cette habitude de jouer sans me prendre la tête. Je m’inspire des joueurs et coachs qui m’entourent pour être le joueur que je suis. Je vais chercher l’énergie car je suis tout simplement heureux d’être là, et de faire partie de ce projet avec Monaco. Ma famille est là pour moi. Je donne mon maximum car je suis un homme heureux, et très bien dans ma tête. Je veux toujours évoluer à 100 % de mes moyens, et tout laisser sur le terrain, à chaque match », a-t-il accordé au site officiel de Monaco.

Paris Lee vient de réaliser ses deux meilleures sorties européennes de la saison contre l’Anadolu Efes (18 points, 4 rebonds, 3 passes) et l’ASVEL (20 points, 2 passes), avec un joli 9/13 compilé à 3-points, malgré deux défaites. Malheureusement pour lui, l’histoire retiendra qu’il a loupé un lancer-franc qui aurait pu tuer le match et qu’il n’a pu intercepter le ballon qui est revenu dans les mains du villeurbannais William Howard, avant que l’international français n’inscrive un buzzer beater du milieu du terrain !

« J’étais très en colère après le match car nous avons raté des lancers-francs notamment. Mais c’est le basket et ça arrive. Quant à cette dernière action, j’essayais juste d’attraper la balle, et je parviens à la toucher. Et quand il a récupéré le ballon, je l’ai suivi mais tout est allé très vite. Il m’a devancé et a sorti un gros tir. Je ne vais pas vous mentir, quand le ballon a quitté ses mains, je savais qu’il rentrait. »

Après la série de trois défaites en Euroleague et avant le déplacement de jeudi (18h45) sur le parquet de Fenerbahçe, le natif de l’Illinois n’est pas inquiet quant à la situation de Monaco, qui n’a pas encore communiqué sur la situation de Mike James, touché à la cheville en fin de rencontre face à l’ASVEL.

« On doit juste se réajuster sur certains points, et devenir une équipe soudée pour ne faire qu’un. On a de très bons joueurs, mais on doit juste trouver un moyens de se coordonner tous ensemble. Une fois qu’on arrivera à évoluer dans un style défensif qui nous convient, de façon à être plus à l’aise, on aura fait un grand pas en avant. Une fois que ce sera fait, je suis certain qu’on ira loin en Euroleague, car on a les moyens pour ça. »

Photo : Paris Lee (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

janvier 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019